Bitcoin : est-ce dangereux d’investir dans la cryptomonnaie ?

bitcoin danger investir

Sommaire de l'article

Au centre de l’attention depuis le mois de décembre, le Bitcoin a connu bien des aléas depuis sa création en 2009. Première cryptomonnaie visant à révolutionner les systèmes de paiement dans le monde, la monnaie virtuelle créée par le mystérieux pseudonyme Satoshi Nakamoto apparaît aujourd’hui comme un placement financier alternatif de poids. Est-ce pour autant une bonne idée d’investir dans le Bitcoin ? Comment fonctionnent la blockchain et son système de pair à pair ? Tacotax mène l’enquête.

Découvrez les meilleures cryptomonnaies dans lesquelles investir

Simulation gratuite

Présentation du Bitcoin : de quoi parle-t-on ?

Avant de chercher à investir dans le Bitcoin (BTC), il est primordial de comprendre son fonctionnement et les risques de ce type de placement. Le cryptoactif le plus célèbre du monde peut ainsi se vanter d’avoir plusieurs cordes à son arc :

  • Il sert d’unité de compte pour déterminer la valeur d’un bien ou d’un service,
  • Il facilite les échanges entre particuliers sur le principe du P2P (peer-to-peer),
  • Il peut être stocké dans une stratégie de holding ou pour simplement épargner.

Il était une fois… la crise économique de 2008

En janvier 2021, on parle principalement du cours du Bitcoin qui a tout simplement atteint des sommets historiques. Mais, au départ, le BTC était loin d’être un actif avec une telle valeur. Qu’est-ce qui a conduit à la création de la blockchain Bitcoin ?

La crise des subprimes a marqué l’année 2008 : la faillite de l’imposante banque américaine Lehman Brothers couplée à l’accumulation de dettes des gouvernements mondiaux plonge le monde dans une crise économique. Sont notamment pointées du doigt les banques, dont la confiance s’effiloche. 

Une équipe d’individus ou une personne seule répondant au pseudonyme de Satoshi Nakamoto propose alors un système de transfert d’argent en ligne de pair à pair, sans passer par un tiers (soit une banque). Les banques étant les coupables de cette crise pour beaucoup, le but était donc de libérer l’argent des particuliers de leur contrôle. Rendre l’argent au peuple, en quelque sorte.

De ce fait, la technologie de la blockchain est proposée en 2009 : transparente, décentralisée, potentiellement anonyme et plus accessible financièrement, c’est la parfaite alternative pour ceux qui ne souhaitent pas dépendre des banques. Si le Bitcoin est une monnaie virtuelle, elle possède de très nombreuses différences avec les monnaies fiduciaires classiques :

  • Il existe un nombre de Bitcoins limité (21 millions),
  • La création de Bitcoins est divisée par 2 tous les 4 ans (on appelle cela le halving du Bitcoin),
  • Tout le monde peut utiliser le BTC dans le monde, sans dépendre d’un gouvernement ou d’un gardien.

Le Bitcoin est-il une réelle monnaie ?

Il n’existe pas de pièces ou de billets physiques de Bitcoin : il fonctionne uniquement via des échanges en ligne, suivant un protocole informatique nommé blockchain. Ce réseau est décentralisé, en P2P et permet de réaliser des transactions cryptées qu’il conserve en mémoire. Mais ce n’est pas la seule différence entre le Bitcoin et l’euro, le dollar USD ou encore le livre sterling. 

Bien que le BTC remplisse les mêmes fonctions qu’une monnaie traditionnelle, leurs caractéristiques diffèrent : 

  • L’euro a un cours légal (reconnu par les pouvoirs publics), ce qui signifie que tout le monde, au sein de la zone euro, est obligé d’accepter un paiement en euros. Contrairement au Bitcoin, que les commençants ne sont pas obligés d’accepter (on parle alors de monnaie du fait des usages).
  • L’utilisation de l’euro est encadrée par des systèmes centralisés (la Banque Centrale Européenne peut intervenir en cas de fluctuations pour les réguler), contrairement au Bitcoin qui repose sur un système décentralisé (sa valeur dépend de l’offre et de la demande). 
  • Dans un système centralisé, des règles encadrent l’utilisation de la monnaie (euros, dollars, etc.), ce qui permet de contrer les fraudes. Dans le système décentralisé du Bitcoin, rien de tel.

Première monnaie sans banque, le Bitcoin présente ainsi quelques dangers pour les utilisateurs : les arnaques sont plus présentes, et il sera du devoir de tous de se renseigner correctement.

Focus sur le minage de Bitcoin

Pour créer des Bitcoins, on parle de minage. Ce terme désigne en réalité un processus décentralisé de surveillance. Le but ? Vérifier les transactions effectuées pour sécuriser le réseau. N’importe quel internaute peut le faire, à condition de détenir le matériel informatique nécessaire (et il est conséquent).

Chaque ordinateur est en concurrence avec les autres, recherchant des clés privées servant à “fermer” un bloc de transactions. Une fois le bloc fermé, il rejoint les autres blocs, et tous forment une blockchain. Le mineur qui parvient à trouver la solution gagne la validation de transaction et perçoit des Bitcoins. La récompense perçue varie à chaque halving :

  • De 50 à 25 BTC par bloc miné en 2012,
  • De 25 à 12,5 BTC par bloc miné en 2016,
  • De 12,5 à 6,25 BTC par bloc miné en 2020.

Bon à savoir : en 2021, plus de 80 % des BTC existants ont été émis et circulent, soit plus de 18 millions de Bitcoins en circulation sur les 21 millions finaux.

Découvrez les meilleures cryptomonnaies dans lesquelles investir

Simulation gratuite

Pourquoi prend-on un risque en achetant des Bitcoins ?

La volatilité du cours du Bitcoin

Au même titre que les indices boursiers, le cours du Bitcoin varie tous les jours, parfois de manière impressionnante, en démontre sa hausse historique à plus de 40 000 dollars en janvier 2021. Très imprévisible, la variation du prix du Bitcoin joue un grand rôle dans le risque pris en y investissant. 

Plusieurs raisons expliquent ces variations soudaines et impressionnantes du cours du BTC :

  • Le Bitcoin est coté en continu sur les places de marché des cryptomonnaies,
  • Le marché des cryptomonnaies n’est que peu capitalisé par rapport aux actions et obligations,
  • La jeunesse du BTC,
  • Il est fortement sujet à la spéculation, car il est impacté par l’offre et la demande.

Bon à savoir : il est assez facile de se renseigner sur le cours du Bitcoin en France comme partout ailleurs : Bitcoin price, Bitcoin price to USD, Bitcoin kurs ou Bitcoin euros sont autant de requêtes que l’on trouve très souvent en ligne. Le site Coinhouse propose notamment de suivre le cours du BTC en temps réel, mais aussi ceux des autres cryptomonnaies : Ethereum, Ripple, Litecoin, Bitcoin Cash, etc.

Des actifs virtuels

Puisque le BTC n’est pas une monnaie ayant un cours légal, il n’y a aucune garantie de la part des banques centrales ni de couverture par le fonds de garantie des dépôts. Si votre intermédiaire (sociétés de gestion par exemple) fait faillite, vous n’êtes pas protégé, sauf si vous souscrivez une assurance particulière. 

Vos cryptoactifs peuvent être conservés sur le long terme, ou bien revendus rapidement si vous avez une stratégie de trading en tête. Quoi qu’il en soit, il vous faudra les stocker : pas de livret A ou d’assurance vie ici, mais des coffres-forts électroniques - ou hardwallet - en ligne pour y laisser vos Bitcoins sur un compte. Il en existe même prenant une forme physique, comme une clé USB. 

Entre la fiction et la réalité

Propositions d’enrichissement rapide, utopie de fortune numérique, incitation à l’achat rapide… On trouve de tout sur internet, et il faudra bien mesurer votre investissement avant de réaliser votre premier virement bancaire. Bien que tout le monde puisse décider d’acheter des Bitcoins, ou des fragments de ces derniers - appelés satoshis - ce type d’investissement s’adresse principalement aux initiés.

Des connaissances techniques et financières sont ainsi fortement recommandées : la spéculation est dangereuse de base, et le risque de perte en capital est bien présent. 

On pense également à bon nombre de sujets sur lesquels il faudra être prudents : 

  • L’absence de réglementation,
  • L’absence d’informations détaillées,
  • Les risques de fraudes et d’escroquerie,
  • Des propositions alléchantes de packs de formation ou de mining souvent douteuses…

De manière générale, il est donc conseillé de réaliser un état des lieux avant de vous lancer dans un investissement dans le Bitcoin

  • Vous devriez avoir compris le protocole de transaction sur lequel la cryptomonnaie est basée (blockchain),
  • Vous devriez garder en tête que la perte de tout ou partie de votre capital est possible,
  • Vous devriez vérifier l’agrément de l’ACPR des plateformes d’achat et de stock de Bitcoins,
  • Vous devriez vous assurer que votre wallet est bien efficace et sécurisé.
  • Vous devriez consacrer aux cryptomonnaies qu’une petite partie de votre capital d’investissement.

► Pour aller plus loin : 

Tout investissement dans des cryptomonnaies présente un risque de perte en capital.
Informations sur la plateforme eToro :
eToro ne propose actuellement (avril 2021) en France que des contrats CFD pour trader sur les cryptomonnaies.
0 % de commission ne signifie pas aucuns frais. D'autres frais peuvent s'appliquer. 
67 % des comptes d'investisseurs particuliers perdent de l'argent en négociant des CFD sur eToro.

Foire aux questions

🤝 Où acheter du Bitcoin ?

Pour devenir propriétaire de cette monnaie virtuelle, plusieurs choix s’offrent à vous : passer par des sites internet faisant office de plateformes d’échange, passer par un distributeur automatique ou dans une boutique physique, passer par une plateforme d’échange en pair à pair.

🤷 Qui détient le plus de Bitcoins ?

Le classement des détenteurs de BTC varie selon chaque site internet et peut potentiellement changer tous les jours. Bien qu’il n’existe donc aucune certitude quant au nombre de Bitcoins détenus par telle ou telle personne, un nom - ou plutôt un pseudonyme - revient assez souvent et logiquement en tête : Satoshi Nakamoto, créateur du Bitcoin.

🤷 Comment avoir un Bitcoin gratuitement ?

Vous pouvez vous lancer dans le minage de Bitcoin si vous avez suffisamment de moyens pour vous équiper de matériel informatique surpuissant. Autrement, il existe des casinos Bitcoin vous permettant de gagner des tokens de BTC, tandis que certains sites vous promettent des fragments de Bitcoin en échange d’un simple service, mais il s’agit majoritairement d’arnaques à éviter.

🤔 Quel est le meilleur site pour acheter des Bitcoins ?

Il existe plusieurs plateformes en ligne permettant d’échanger des devises étatiques contre des cryptomonnaies : Coinhouse et eToro s’affirment parmi les plus simples d’accès pour tous, tandis que Kraken et Binance offrent plus de choix, mais sont plutôt réservés aux investisseurs aguerris.

Découvrez les meilleures cryptomonnaies dans lesquelles investir

Simulation gratuite

Cet article vous a été utile ?