Calcul de la taxe foncière : les taux 2020 par villes

exemple calcul taxe foncière

Sommaire de l'article

La taxe foncière s'applique aux propriétaires ou aux usufruitiers d'un bien immobilier, bâti ou non bâti. En tant qu'impôt local, la taxe foncière voit son montant différer selon les villes, mais aussi selon plusieurs critères propres au contribuable concerné. C'est pourquoi effectuer une simulation ou un calcul de la taxe foncière se révèle très intéressant en 2020, puisque cela vous permet d'anticiper sur vos dépenses à venir. Exemple de calcul, simulateur de calcul avant une vente, montant par commune : Tacotax vous dit tout sur la taxe foncière.

Ce contenu a été mis à jour le 30 septembre 2020.

Comment est calculée la taxe foncière ?

La taxe foncière est un impôt dont doit s'acquitter chaque année le propriétaire ou l'usufruitier d’un bien ou d'un terrain immobilier imposables. Il existe en fait deux taxes foncières :

Dans les deux cas, elle est calculée par l’administration fiscale à partir du montant qu’atteindrait la somme des loyers annuels si le bien était mis en location. On parle de loyer théorique annuel ou encore valeur locative cadastrale. Pour obtenir cette valeur, on multiplie les données suivantes :

  • La surface pondérée ;
  • Le tarif au m² du local de référence (articles 324 A à 324 L du code général des impôts). 

Quelle surface est prise en compte pour la taxe foncière ?

La surface pondérée est obtenue en appliquant à la superficie réelle des locaux des correctifs traduisant les divers facteurs de confort de la pièce (électricité, chauffage, eau courante, etc.). Suivant cette logique, 1 m² de cave n'aura pas la même surface pondérée qu'un m² de chambre par exemple. Prenons un exemple : un appartement de surface pondérée 120 m² avec un tarif au m² de 11€/m². Pour cet appartement, le calcul de la taxe foncière sera le suivant :

120 m² x 12€/m² = 1440 € par mois soit 17 280 € de valeur locative cadastrale.

La base d'imposition

L’administration prend comme base de calcul 50 % de cette valeur locative pour la TFPB et 80 % pour la TFPNB. Elle va calculer le revenu cadastral en faisant l'application d'un abattement forfaitaire de 50 % à la valeur cadastrale. Ainsi, la taxe foncière est égale à :

revenu cadastral multiplié x taux fixés par les collectivités locales

Taxe foncière 2020 : les taux par villes et par département

La taxe foncière est établie pour l'année entière d'après la situation au 1er janvier de l'année d'imposition. En ce qui concerne les taux appliqués à la base d'imposition, ils sont votés par les collectivités territoriales. Il existe un taux de taxe foncière par commune. Le tableau ci-dessous présente les taux d'imposition votés en 2020, qui remplacent les taux d’imposition 2019 :

Taux d'imposition votés par les communes en 2020 :

CommuneTaux 2020 (ville et interco)Taux 2020 (ville, interco et dpt)
Aix-en-Provence20,23 %35,28 %
Amiens30,33 %55,87 %
Angers35,16 %56,42 %
Argenteuil20,96 %38,16 %
Besançon27,18 %45,26 %
Bordeaux28,92 %46,38 %
Boulogne-Billancourt 8,01 %15,09 %
Brest27,20 %43,17 %
Caen29,89 %51,99 %
Clermont-Ferrand28,48 %48,96 %
Dijon 28,89 %50,89 %
Grenoble38,02 %53,92 %
Le Havre29 %54,36 %
Le Mans26,74 %47,46 %
Lille29,06 %48,35 %
Limoges20,34 %39,30 %
Lyon29,81 %29,81 %
Marseille26,61 %41,66 %
Metz19,30 %33,56 %
Montpellier31,35 %52,80 %
Mulhouse29,42 %42,59 %
Nancy 21,25 %38,49 %
Nantes 33,92 %48,92 %
Nice 25,40 %36,02 %
Nîmes28,55 %53,20 %
Orléans31,09 %49,65 %
Paris 8,37 %13,50 %
Perpignan 29,05 %49,15 %
Reims30,71 %46,22 %
Rennes27,49 %47,39 %
Rouen 23,35 %48,71 %
Saint-Denis-de-la-Réunion 23,79 %36,73 %
Saint-Étienne24,92 %40,22 %
Strasbourg23,64 %36,81 %
Toulon 27,90 %43,39 %
Toulouse26,25 %48,15 %
Tours 22,46 %38,94 %

Source : Cabinet FSL

Pour connaître la taxe foncière par ville, rapprochez-vous de votre Centre des Impôts Local. Le taux d'imposition est inscrit sur votre avis d'imposition de taxe foncière, reçu à l'automne.

Pour le calcul de la taxe foncière, les variations des taux d'une année sur l'autre sont très importantes, puisque le montant de cet impôt local est déterminé selon l'agrégation de trois éléments bien distincts : le taux fixé par la commune, celui fixé par l'EPCI (Établissement Public de Coopération) et celui de du département

Ainsi, le calcul de la taxe foncière à Paris ne donnera pas le même résultat que celui d'Argenteuil, celui de Suresnes sera également différent de Puteaux, Bussy Saint-Georges de Saint-Ouen, de Saint-Maur-des-Fossés, et ainsi de suite.

Ces règles de calcul valent pour l'ensemble des biens imposables à la taxe foncière, à deux exceptions :

  • Les terrains utilisés par la chasse : la base d'imposition tient compte du droit de chasse effectivement perçu,
  • Les terrains à bâtir : dans certaines zones, une majoration par m² peut être votée par les collectivités.

Comment sont calculés les impôts fonciers ?

Prenons l'exemple de Jean et Sara, un couple marié, propriétaire d'une place de parking située en banlieue parisienne. Pour calculer la taxe foncière sur le bâti, il faudra prendre plusieurs éléments en compte :

  • La valeur locative brute totale du local : 2800 €,
  • La base nette d'imposition : 3900 €,
  • Le taux d'imposition de la commune : 32 %,
  • Le montant de la taxe foncière qui revient à la commune : (3900 € x 32 % = 1248 €),
  • Le taux d'imposition du département : 16 %,
  • Le montant de la taxe foncière qui revient au département : (3900 € x 16 % = 624 €).

En additionnant ces deux sommes, on obtient le résultat suivant : 1248 + 624 = 1872 €.

Attention, certaines sommes peuvent s'ajouter à ce total, des frais de gestion prélevés par l'État, certaines taxes annexes, notamment en région parisienne, taxe d'enlèvement des ordures ménagères, etc. 

Dois-je payer la taxe foncière ?

La taxe foncière : qui est redevable ?

Tous les propriétaires, usufruitiers ou fiduciaires d'un immeuble sont redevables de la taxe foncière. Et ce tous les ans. Les détenteurs de biens immobiliers et de terrains peuvent, sous conditions, être dispensés de payer la taxe foncière.

Quelles sont les différentes catégories foncières ?

Les locaux d’habitation et professionnels sont répartis en huit catégories, selon l’architecture du local, la qualité de la construction, la distribution du local et les équipements. Pour le calcul de votre taxe foncière, il est important de connaître la catégorie à laquelle appartient le bien immobilier, car elle peut engendrer une surtaxe de taxe foncière.

Comment faire baisser l'impôt foncier ?

Certaines situations relatives aux ressources du détendeur du bien ou à situation ouvrent droit à une exonération, totale ou partielle, de taxe foncière, de façon permanente ou temporaire. Pour en savoir plus à ce sujet, nous vous invitons à consulter notre article dédié. Plusieurs solutions permettent en revanche de défiscaliser ses revenus fonciers : 

  • Le déficit foncier : via l'acquisition d'un bien immobilier demandant d'importantes rénovations pour être mis en location. Le montant des travaux, considéré comme une charge, pourra être déductible des revenus fonciers.
  • Le démembrement de propriété : permet de séparer le droit de propriété entre l'usufruit et la nue propriété.
  • Bénéficier du régime micro-foncier (uniquement si vos revenus locatifs annuels n'excèdent pas 15 000 €) : vous pourrez bénéficier de l'abattement forfaitaire de 30 %.

Foire aux questions

Quel est le mode de calcul de la taxe d'habitation ?

Le calcul de la taxe d'habitation se base également sur la valeur locative cadastrale du bien et les taux en vigueur dans les collectivités locales. Mais contrairement à la taxe foncière, il prend également en compte la situation fiscale du foyer.

Analysez gratuitement votre situation pour réduire vos impôts

Simulation gratuite

Cet article vous a été utile ?