Le montant de la taxe de séjour à Toulouse

taxe de séjour toulouse

Sommaire de l'article

La Ville Rose est assurément la ville où il fait bon vivre. Rien de surprenant, donc, à ce qu’elle soit l’une des destinations touristiques les plus prisées des touristes. Pour autant, il faudra prendre en compte le paiement de la taxe de séjour, qui viendra s’ajouter au coût de la location dans l’hébergement de votre choix. Combien coûte la taxe de séjour dans la métropole de Toulouse en 2019 et 2020 ? Est-elle moins onéreuse en hôtel qu’en village de vacances ? Tacotax vous dit tout !

Combien coûte la taxe de séjour à Toulouse ?

Le montant de la taxe de séjour à Toulouse et en métropole dépend principalement du type d’hébergement où vous séjournez, comme indiqué ci-dessous (au 30/12/2019) : 

Type d'hébergement☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆☆
Hôtels de tourisme0,80 €0,90 €1,50 €2,30 €3 €
Résidences de tourisme0,80 €0,90 €1,50 €2,30 €3 €
Meublés de tourisme0,80 €0,90 €1,50 €2,30 €3 €
Villages vacances0,80 €0,80 €0,80 €0,90 €0,90 €
Terrains de plein air0,20 €0,20 €0,60 €0,60 €0,60 €
Chambres d'hôtes0,80 €
Parcs de stationnement0,60 €
Ports de plaisance0,20 €
Palaces4 €

Un prix qui varie en fonction de nombreux critères

Les tarifs de la taxe de résidence dépendent ainsi de plusieurs éléments, notamment :

  • La nature même de l’hébergement,
  • Son classement, 
  • L’année,
  • La nature de la taxe (au réel ou au forfait).

Meublés de tourisme et camping n’auront donc pas le même montant de taxe de séjour : les meublés touristiques classés et non classés auront eux aussi des différences dans leur tarif applicable. Vous l’aurez compris, connaître en avance combien vous coûtera cet impôt local passera par la compréhension de son fonctionnement.

De plus, certaines métropoles ou communes décident de voter, après délibération du conseil municipal, l’institution d’une taxe de séjour additionnelle correspondant à 10 % du montant de la taxe de base. Cette taxe additionnelle est présente dans la plupart des grandes villes de France et s’applique à tous les types d’hébergements, des ports de plaisance aux résidences de tourisme. 

► Lire aussi : La taxe de séjour en location saisonnière

Comment est calculée la taxe de séjour ?

Un impôt généralement calculé par personne et par nuit.

Connaître la somme qu’il vous faudra débourser pour vous acquitter de cette taxe est relativement simple. Dans la grande majorité des cas, cet impôt local est calculé par personne et par nuit. Dans un premier temps, il est préférable de se renseigner sur les changements possibles dans le montant de cet impôt local puisque chaque année apporte son lot de nouveautés : la taxe de séjour à Toulouse en 2018 n’est pas la même qu’en 2020, par exemple. 

Ainsi, pour connaître le tarif de la taxe de séjour à Toulouse, voici les calculs à effectuer

Pour la taxe au réel, il suffit de multiplier le prix applicable à la catégorie d’hébergement par le nombre nuitées. La somme obtenue doit ensuite être multipliée par le nombre de personnes imposables séjournant avec vous dans l’établissement.

Pour la taxe au forfait, en revanche, il faudra multiplier le prix applicable à la catégorie d’hébergement par le nombre de nuits comprises dans la période d’ouverture de l’établissement. La somme obtenue sera ensuite multipliée par la capacité d’accueil de l’établissement, que l’on compte en unités. 

Enfin, la loi de finances de 2019 a apporté son lot de changement : à compter du 1er janvier 2019, le prix de la taxe de séjour dans une mise en location d’un logement non classé sera indexé au coût de la nuitée. C’est notamment le cas pour les logements Airbnb qui ne sont pas nécessairement classés. 

► Lire aussi : Les taxes sur les titres de séjour

Louer en Airbnb à Toulouse

Depuis la réforme applicable au 1er janvier 2019, la taxe de séjour dans la zone intercommunale de Toulouse est appliquée aux logements loués via la plateforme Airbnb en fonction du prix de la nuit fixée par l’hôte. À Toulouse, ce taux est fixé à 5 %, auquel s’ajoutent les 10 % correspondant à la taxe additionnelle départementale. 

Si vous louez un hébergement via Airbnb, vous payez la taxe de séjour au moment de la confirmation et du paiement de la location, et vous n’aurez donc pas à la régler en main propre au logeur avant votre départ, contrairement aux hôtels notamment. 

► Lire aussi : Le calcul de la taxe de séjour en 2019

Fonctionnement de la taxe de séjour

Qui la paye ?

Plusieurs situations ouvrent la porte à une exonération de cet impôt.

Selon la loi, toute personne séjournant sur le territoire d’une commune de façon temporaire et étant hébergée à titre onéreux est redevable de la taxe de séjour. Elle est payée par les vacanciers au logeur, hôte ou au propriétaire du logement mis en location, qu’ils reverseront par la suite aux collectivités locales. 

Néanmoins, certaines personnes ne sont pas imposables, sous certaines conditions. Il s’agit : 

  • Des vacanciers mineurs, et donc âgés de moins 18 ans, 
  • Les propriétaires d’une résidence secondaire située sur la commune, 
  • Les bénéficiaires d’un hébergement d’urgence ou en situation de relogement temporaire.
  • Les travailleurs saisonniers employés sur la commune, 
  • Les propriétaires hébergeant des vacanciers gratuitement
  • Les personnes occupant des locaux dont le loyer ne dépasse pas un seuil fixé par le conseil municipal.

Qui en bénéficie ?

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les logeurs et les hôtes ne bénéficient aucunement de la taxe de séjour. En effet, ils sont dans l’obligation de déclarer le montant total de cet impôt local et de le reverser à leur commune. Cette dernière jouira alors d’une somme qu’elle utilisera à bon escient, puisqu’elle servira à développer le tourisme dans la région. 

Comment la déclarer ?

Pour les logeurs et hôteliers, la déclaration de la taxe de séjour à Toulouse comme partout ailleurs est obligatoire, en respectant les délais institués par la commune. Tout retard de déclaration et de paiement pourra d’ailleurs entraîner des pénalités avec des intérêts de retard à hauteur de 0,75 % par mois. 

Rendez-vous sur le site internet de la Ville Rose pour retrouver les formulaires de déclaration, se créer un numéro d’enregistrement ou encore faire une demande d’autorisation de changement d’usage à Toulouse. 

Foire aux questions

Quel est le prix de la taxe de séjour en France ?

Comme indiqué précédemment, à chaque commune son montant de taxe de séjour. Les grandes métropoles françaises ont également une taxe de séjour départementale de 10 %, à l’image des villes de Marseille, Lyon ou encore Strasbourg. En revanche, la ville de Paris a également institué une taxe additionnelle régionale de 15 %, élevant à 25 % le total des taxes additionnelles dans la capitale.

Retrouvez ci-dessous nos guides de la taxe de séjour par ville : 

Votre taxe d'habitation va-t-elle baisser ?

Simulation gratuite