Le montant de la taxe de séjour à Royan

taxe de séjour royan

Sommaire de l'article

Royan : sa Grande Conche, ses villas Belle Époque, son phare de Cordouan… et sa taxe de séjour ! Eh oui, les voyageurs ou vacanciers qui séjournent à titre onéreux sur un territoire doivent payer l’impôt local qui en découle. La Communauté d’Agglomération Royan Atlantique (CARA) n’échappe pas à la règle et institue une taxe de séjour dont le tarif varie selon la nature de l’hébergement. Outre le prix de la location, combien vous coûtera un séjour dans la station balnéaire de Royan ? Cette taxe est-elle obligatoire pour tous ? Pas de panique, Tacotax vous dit tout.

Votre taxe d'habitation va-t-elle baisser ?Simulation gratuite

La taxe de séjour à Royan et en CARA

Quels sont les prix relatifs à la taxe de séjour dans la ville de Royan ? Découvrez ci-dessous les tarifs de cet impôt local (au 27/12/2019) : 

Type d'hébergement ☆☆ ☆☆☆ ☆☆☆☆ ☆☆☆☆☆
Hôtels de tourisme 0,73 € 0,90 € 1,09 € 1,27 € 1,45 €
Résidences de tourisme 0,73 € 0,90 € 1,09 € 1,27 € 1,45 €
Meublés de tourisme 0,73 € 0,90 € 1,09 € 1,27 € 1,45 €
Villages vacances 0,73 € 0,73 € 0,73 € 0,90 € 0,90 €
Terrains de plein air 0,20 € 0,20 € 0,60 € 0,60 € 0,60 €
Chambres d'hôtes 0,73 €
Parcs de stationnement 0,60 €
Ports de plaisance 0,20 €
Palaces 4 €

Les hébergements concernés

Vous séjournez en hôtel ? Pensez à payer la taxe de séjour avant votre départ !

Vous l’aurez compris, le montant de la taxe de séjour à Royan dépend principalement du type d’hébergement où vous résidez. Les hôtels, les résidences de tourisme, les meublés de tourisme, les villages vacances, les auberges de jeunesse, les chambres d’hôtes, les ports de plaisance, les campings et autres hébergements de plein air sont ainsi soumis à la taxe de résidence dont devront s’acquitter les vacanciers. 

Le gouvernement propose un barème de tarifs avec des prix maximum et minimum fixés, et ce seront les collectivités locales qui décideront du montant final, qui est susceptible de changer selon les années. C’est pour cela que la taxe de séjour à Royan n’est pas la même en 2018 qu’en 2017, ou désormais en 2020. 

Outre la taxe de séjour dite de base, le département peut voter pour l’application d’une taxe additionnelle départementale de 10 %. C’est le cas pour la ville de Royan : les hébergements marchands devront prendre en compte ces 10 % au moment de la collecte de l’impôt local ! Enfin, en ce qui concerne les hébergements types meublés de tourisme non classés ou en attente de classement, le montant de la taxe de séjour correspond à 5 % du coût de la nuitée fixé par l’hôtelier ou le logeur. 

► Lire aussi : La taxe de séjour en location saisonnière

La taxe de séjour dans les environs de Royan

La taxe de résidence est fixée par le conseil municipal d’une commune après délibération : toutes n’instituent pas de taxe de séjour, elles sont libres de le faire ou non. Mais puisque la région de Royan est si touristique, les communes ne s’en privent évidemment pas ! À combien s’élève cet impôt local dans les villes alentour ? Découvrez ci-dessous les tarifs de la taxe de séjour à Les Mathes (Charente-Maritime) en hôtels de tourisme en 2019 : 

Classement ☆☆ ☆☆☆ ☆☆☆☆ ☆☆☆☆☆ Palace
Montant de la taxe 0,73 € 0,90 € 1,09 € 1,27 € 1,45 € 4 €

Le montant de la taxe de séjour à Saint Palais sur Mer (Charente-Maritime) en hôtels de tourisme en 2019 :

Classement ☆☆ ☆☆☆ ☆☆☆☆ ☆☆☆☆☆ Palace
Montant de la taxe 0,73 € 0,90 € 1,09 € 1,27 € 1,45 € 4 €

Le prix de la taxe de séjour à La Tremblade (Charente-Maritime) en hôtels de tourisme en 2019 : 

Classement ☆☆ ☆☆☆ ☆☆☆☆ ☆☆☆☆☆ Palace
Montant de la taxe 0,73 € 0,90 € 1,09 € 1,27 € 1,45 € 4 €

► Lire aussi : La taxe de séjour à Paris en 2019

Les démarches pour la taxe de séjour 

Payer la taxe de séjour

Qui paye cet impôt local ? Sont assujettis à la taxe de séjour les voyageurs de passage et les vacanciers séjournant dans un hébergement à titre onéreux. Ces personnes non domiciliées sur le territoire aident ainsi la commune à améliorer son attractivité touristique et ainsi son économie : il est donc normal de constater que la taxe de séjour est plus onéreuse sur les territoires à forte vocation touristique que dans d’autres.

La taxe de séjour doit être payée à votre logeur ou hôtelier avant votre départ de l’établissement, et pourra faire l’objet d’une facture séparée de celle de la location du logement. 

Le seul cas de figure où vous ne risquez pas d’oublier de régler cet impôt : vous avez effectué une réservation de logement via Airbnb. En effet, la plateforme se charge de calculer, collecter et reverser la taxe de séjour en lieu et place de l’hôte concerné. Ainsi, lorsque vous validez une location via Airbnb, vous réglez au même moment la taxe de séjour, avant même d’être arrivé sur place.

La taxe de résidence et calculée par personne et par nuitée, cependant certaines situations peuvent ouvrir la voie à une exonération de cet impôt. En effet, les personnes suivantes n’auront pas à payer la taxe de séjour à Royan : 

  • Les enfants mineurs (âgés de moins de 18 ans), 
  • Les personnes titulaires d’un contrat de travail saisonnier employées sur le territoire de la CARA,
  • Les bénéficiaires de relogement temporaire ou d’hébergement d’urgence, 
  • Les personnes occupant un local dont le loyer est inférieur à 375 € par mois (soit 12,50 € par nuit).

À noter que ce sont les voyageurs de passage qui sont soumis à la taxe de séjour, c’est-à-dire qu’ils ne possèdent pas de résidence sur le territoire de la commune. Les propriétaires de résidences secondaires pour laquelle ils paient déjà la taxe d’habitation sont également exonérés de la taxe de séjour. 

Outre ces conditions d’exonération, s’acquitter de la taxe de résidence est obligatoire, et le non-respect de cette loi peut vous exposer à de lourdes sanctions. Attention : pour les réservations via Airbnb, l’algorithme de la plateforme ne prend pas en compte les conditions d’exonération de cet impôt, qui sera donc calculé obligatoirement par personne et par nuit. Il est cependant possible de faire une demande de remboursement a posteriori. 

► Lire aussi : La taxe de séjour à Nice : montant, déclaration...

Déclarer la taxe de séjour

Déclarez la taxe de séjour dans les temps pour éviter des pénalités.

Pour les hôtes, logeurs ou propriétaires de logements mis en location, la déclaration de la taxe de séjour en Communauté d’Agglomération Royan Atlantique est obligatoire, comme partout ailleurs. Vous êtes en effet tenu de déclarer à votre commune la somme totale que vous aurez collecté, et de lui reverser par la suite, en respectant les délais fixés par cette dernière. 

Ainsi, les hébergeurs devront faire une déclaration à leur mairie en remplissant un formulaire trouvable en ligne sur le site internet de la commune, et en faisant parvenir les informations suivantes : 

  • La date de perception de la taxe de séjour, 
  • L’adresse de chaque hébergement concerné, 
  • Le nombre de personnes ayant séjourné dans chaque hébergement, 
  • Le nombre nuitées constatées dans chaque hébergement, 
  • Le prix de chaque nuit (uniquement lorsque le logement est non classé), 
  • Le montant de la taxe de séjour perçue dans l’année.

Les hôteliers assujettis devront par la suite reverser le montant total de la taxe perçue au comptable local selon les dates prédéterminées. Tout retard vous expose à des majorations d’intérêts de retard de l’ordre de 0,75 % par mois. Si vous ne régularisez pas votre situation, le maire peut engager une procédure de taxation d’office. 

Pour aller plus loin : 

Votre taxe d'habitation va-t-elle baisser ?Simulation gratuite