Le montant de la taxe de séjour à Cannes

taxe de séjour Cannes

Sommaire de l'article

Profiter de la ville de Cannes, de son climat et de sa Croisette pendant quelques semaines de vacances ne sera pas gratuit ! Outre le prix de l’hébergement, il vous faudra payer une taxe de séjour si vous ne vivez pas en Côte d’Azur et que vous êtes un voyageur passager. Quels sont les tarifs de la taxe de séjour à Cannes en 2019 ? Comment la régler ? On fait le point.

Votre taxe d'habitation va-t-elle baisser ?Simulation gratuite

Payer la taxe de séjour à Cannes

Quel est le prix de la taxe de séjour dans la ville de Cannes ? Si vous séjournez dans cette ville en hôtel de tourisme, les prix seront les suivants (au 16 décembre 2019) : 

Classement ☆☆ ☆☆☆ ☆☆☆☆ ☆☆☆☆☆ Palace
Montant de la taxe 0,80 € 0,90 € 1,40 € 1,85 € 2,25 € 3 €

En hôtel et meublé de tourisme 

Si vous séjournez dans la ville de Cannes pour y passer quelques jours de vacances ou que vous êtes en voyage d’affaires, vous serez redevable de la taxe de séjour appliquée à la ville. Il vous faudra la payer à votre hôte ou logeur, avant votre départ. 

Cet impôt foncier peut être calculé par personne et par nuit, ou bien par capacité d’accueil et par nuit. Quoi qu’il en soit, la taxe de séjour devra faire l’objet d’une facture à part et être séparée du prix de l’hébergement en lui-même. 

Son montant est fixé par les collectivités locales après délibération, et varie ainsi en fonction des communes ayant décidé d’instituer cette taxe. Dès lors qu’elle est entrée en vigueur, les voyageurs sont obligés de la payer, et les logeurs de la reverser.

En ce qui concerne les séjours en hôtel ou en meublé de tourisme (en location saisonnière), le montant de la taxe sera le même, et diffère selon le classement de l’hébergement, comme indiqué ci-dessus. À noter que le prix de la taxe de séjour doit être indiqué dans la mairie de la commune, ainsi que dans l’hôtel ou l’hébergement meublé. 

► Lire aussi : La taxe de séjour à Paris en 2019

En hébergement extérieur

Si vous préférez avoir des étoiles au-dessus de la tête plutôt qu’un toit, vous pouvez évidemment opter pour un hébergement de plein air, type camping. Ces derniers ne sont pas exonérés de la taxe de séjour, aussi, vous devrez également en régler une. Les prix sont différents que dans les hôtels, comme indiqués ci-dessous (au 16 décembre 2019) : 

Classement ☆ ou ☆☆ Autre
Montant de la taxe 0,20 € 0,60 €

Ces prix concernent les terrains de camping et de caravanage, les emplacements dans des aires de camping-car, et les parcs de stationnement touristiques.

Les autres hébergements

Enfin, séjourner dans une chambre d’hôtes vous amènera également à payer la taxe de séjour. En revanche, son prix varie entre 0,20 et 0,80 € par nuit et par personne (ou capacité d’accueil) et ne peut pas dépasser ce tarif plafond. 

Autre type d’hébergement dans lequel vous serez susceptible de séjourner à Cannes : les villages de vacances. Ces derniers sont soumis à la taxe de séjour, qui diffère selon son classement : 

  • Entre 0,20 et 0,80 € pour les villages de vacances non classés, 1, 2 ou 3 étoiles.
  • Entre 0,30 et 0,90 € pour les villages de vacances classés 4 ou 5 étoiles.

À noter que la ville de Cannes n’a pas voté positivement à l’institution d’une taxe additionnelle de 10 %, ce qui signifie que les prix annoncés seront bel et bien ceux affichés par la commune en fonction du type d’hébergement. Enfin, les hébergements en attente de classement ont une taxe de séjour fixée par un pourcentage du prix de la nuit. A Cannes, ce pourcentage s'élève à 5 %.

► Lire aussi : La taxe de séjour à Nice : montant, déclaration...

La taxe de séjour à Cannes en tant que logeur

Taxe au réel ou taxe au forfait ?

La taxe de séjour à Cannes est reversée à la commune pour promouvoir le tourisme

On distingue deux sortes de taxe de séjour, dont le calcul diffère. En effet, la taxe de séjour dite au réel prend en compte le nombre de nuits par personne pour fixer son montant, tandis que la taxe de séjour dite forfaitaire prend en compte la capacité d’accueil maximale de l’hébergement en y apposant un abattement qui varie entre 10 et 50 % en fonction de la durée d’ouverture de l’établissement. 

Ainsi, sont redevables de la taxe au réel à Cannes les voyageurs non domiciliés dans la commune séjournant dans un hébergement marchand. En parallèle, ce sont les logeurs, hôteliers et propriétaires de biens immobiliers locatifs hébergeant des voyageurs à titre onéreux qui sont redevables de la taxe de séjour au forfait, qu’ils versent directement aux collectivités locales et qu’ils répercutent après coup sur les voyageurs de passage lorsqu'ils payent leur location. La taxe de séjour est alors incluse dans la base d’imposition de la TVA et est ainsi directement intégrée au prix de la location. 

► Lire aussi : Le montant de la taxe de séjour à Marseille

La déclaration de la taxe de séjour

Tous les hébergeurs (hôteliers, logeurs ou propriétaires) ont l’obligation de déclarer à la collectivité territoriale (si une taxe de séjour a été instituée) le montant total de cet impôt local. Le reversement consiste donc à verser le montant de la taxe de séjour collectée annuelle à la collectivité. Pour ce faire, il faudra effectuer une déclaration. Des formulaires de déclaration de taxe de séjour pour l’année 2019 sont disponibles en ligne, sur le site internet de la commune. 

Devront figurer sur la déclaration les éléments suivants (pour chaque hébergement ayant fait l’objet d’une location et pour chaque perception effectuée) : 

  • L’adresse de l’hébergement en question,
  • La durée de perception (la période d’ouverture de l’établissement),
  • Le nombre de personnes séjournant dans l’hébergement, 
  • Le nombre de nuitées qu’ils ont passé, 
  • Le prix de chaque nuitée passée (uniquement lorsque le logement n’est pas classé), 
  • Le montant total de la taxe perçue.

Une date limite de déclaration est instaurée par la commune : tout retard ou absence de reversement vous expose à des sanctions et à des majorations de retard. 

► Lire aussi : Le montant de la taxe de séjour à Bordeaux

Être hôte Airbnb

Si vous louez un hébergement via la plateforme Airbnb à Cannes, vous n’aurez pas à effectuer une déclaration de taxe de séjour. L’entreprise ayant passé un accord avec de nombreuses communes touristiques en France, elle se chargera de collecter la taxe de séjour et de la reverser aux collectivités locales pour l’hôte.

Le paiement de la taxe de séjour ne se fait pas avant le départ du vacancier, mais avant son arrivée : elle est collectée au moment de la réservation, après avoir été calculée en fonction des taux applicables à la commune concernée. 

► Lire aussi : La taxe de séjour à Rome et en Italie

Foire aux questions

Quel est le montant de la taxe de séjour en 2020 ?

Le prix de la taxe de séjour est déterminé par le conseil municipal après délibération, et est susceptible de changer chaque année. En ce qui concerne l’année 2020, le conseil municipal de Cannes n’a pas encore délibéré, et les tarifs en vigueur sont encore ceux de 2019. 

Quel est le montant de la taxe de séjour en Espagne en 2019 ?

Le prix de la taxe de séjour, en Espagne comme en France, varie grandement en fonction du type d’hébergement (hôtel, village de vacances, etc.) mais aussi des communes en elle-même. De plus, certaines régions ne présentent pas les mêmes conditions (par exemple la Catalogne), aussi il est important de se renseigner sur le fonctionnement de la taxe de séjour en Espagne avant de s’y rendre. Cliquez ici pour en savoir plus sur ce sujet.

► Pour aller plus loin : 

Votre taxe d'habitation va-t-elle baisser ?Simulation gratuite