Louer son logement est de plus en plus facilité. Airbnb est l'un des services les plus connus pour le logement de particuliers : c'est une plateforme communautaire de location et de réservation de logement qui s'est développée et étendue dans de nombreux pays. En 2019 et 2020, Airbnb collecte la taxe de séjour dans les grandes villes françaises pour ses hôtes : Bordeaux, Nice, Paris, mais également dans plus de 23 000 communes. Tacotax vous explique son fonctionnement.

 

Article initialement publié le 18 janvier 2019. Mis à jour le 17 décembre 2019.

La taxe de séjour en Airbnb en France

Quel est le montant de la taxe de séjour en France ? Cet impôt local a un tarif déterminé par les collectivités locales, lui-même dépendant du classement de l'établissement, comme indiqué ci-dessous pour l'année 2020 : 

Classement (hôtel et meublé de tourisme) Tarifs
Entre 0,20 et 0,80 €
☆☆ Entre 0,30 et 0,90 €
☆☆☆ Entre 0,50 et 1,50 €
☆☆☆☆ Entre 0,70 et 2,30 €
☆☆☆☆☆ Entre 0,70 et 3 €

La taxe de séjour : qu'est-ce que c'est ?

taxe séjour airbnb
Un impôt local qui servira à renforcer l'attractivité touristique de la commune.

La taxe de séjour est un impôt que l'État ou la municipalité peut exiger sur la location de chambres. On peut la retrouver sous la désignation de taxe d'hébergement, taxe touristique, taxe locale, taxe de vente ou encore taxe hôtelière.

La taxe de séjour s'applique en général au prix de l'hébergement. Mais elle est aussi requise pour les autres frais liés à la taxe de séjour, à savoir les frais de ménage ou les frais ajoutés par voyageur supplémentaire. Dans certains logements, comme les hôtels par exemple, la taxe de séjour se calcule par personne et par nuit. Cependant au-delà d'une certaine durée de séjour et donc de nuits, des exceptions concernant le paiement et le tarif de la taxe de séjour sont mis en place. 

En général, la taxe de séjour est payée par le voyageur, mais l'obligation de reverser les taxes au gouvernement revient à l'hôte (locataire de logement, hôtel, hôtels de tourisme, gérant d'un camping, etc.).

Dans le cas de Airbnb c'est le géant californien lui-même qui reverse la taxe de séjour aux communes concernées. Cette taxe de séjour doit être incluse dans le prix de location fixé par les locataires. C'est cette taxe que Airbnb prélève et reverse ensuite aux communes concernées.

En outre, sur Airbnb, il n'y a pas plusieurs systèmes de paiement. Seule la carte bancaire est utilisée et prise en compte. Le paiement en liquide n'est pas disponible pour des raisons pratiques.

Une taxe de séjour avec Airbnb ?

Ainsi, en qualité d'hôte Airbnb, si vous estimez devoir collecter une taxe de séjour, vous pouvez le faire deux deux manière. La première est demander aux voyageurs de la payer eux-mêmes ou via le Centre de résolution après leur arrivée. Si vous choisissez collecter vous-mêmes la taxe de séjour, malheureusement Airbnb ne vous aidera pas dans vos démarches. En outre, cette option est plus complexe et est donc déconseillée. Il est préférable que vous déléguiez cette tâche à la plateforme américaine et à votre locataire.

Les personnes séjournant  dans certaines régions de France devront payer la taxe d'habitation sur Airbnb. Cette taxe d'habitation s'applique dans les grandes villes notamment : Marseille, La Rochelle, Montpellier, Lyon ou encore Paris. L'entreprise ne reversait dans un premier temps qu'à certaines communes avec lesquelles elle avait passé un accord au préalable, mais en 2020, elle assure la collecte et le reversement de la taxe de séjour dans les villes ayant institué une taxe de séjour au réel et s'étant inscrites auprès de l'administration fiscale. Ceci facilite grandement la déclaration pour les hôtes Airbnb, qui n'auront alors tout simplement aucune démarche à effectuer.

► Lire aussi : La taxe de séjour à Rome et en Italie

Quel est le montant de la taxe de séjour ?

Le montant de la taxe de séjour et ses modalités varient selon la ville, le comté, l'État et le pays. Ainsi, si vous allez à Paris ou à Nice, la taxe de séjour ne sera pas la même. Le montant de la taxe de séjour inclut alors deux composantes : 

  • La taxe de séjour imposée par la commune,
  • La taxe additionnelle du département, le cas échéant.

Pour connaître le montant de la taxe de séjour dans votre commune, veuillez consulter le site d'impôt.gouv. Vous connaîtrez alors les tarifs applicables et saurez si vous avez droit à une taxe de séjour forfaitaire. La plupart des grandes métropoles françaises ont institué une taxe additionnelle départementale de 10 % : c'est le cas de Marseille et de Paris notamment. 

Depuis le 1er janvier 2019, le calcul du montant de la taxe de séjour pour un meublé touristique type Airbnb a changé : désormais, c'est un pourcentage applicable qui déterminera son prix. Avec un pourcentage minimum de 1% et maximum de 5% du prix de la nuit par personne fixée par l'hôte, la taxe de séjour en Airbnb dépendra grandement du prix de la location en lui-même. En revanche, c'est la commune qui fixe le taux applicable qui varie donc entre 1 et 5 %.

Cependant, certains voyageurs peuvent être exonérés de la taxe d'habitation. C'est notamment le cas des :

  • mineurs
  • travailleurs saisonniers dans le cas où ils sont employés dans la commune et titulaires d'un contrat de travail
  • personnes logées en hébergement d'urgence
  • personnes en relogement temporaire
  • personnes occupant des locaux dont le loyer est inférieur à un montant déterminé par le conseil municipal
  • propriétaires de résidence secondaire soumis à la taxe d'habitation

Lire également Taxe de séjour : quels montants en 2019 ?

Airbnb : leur méthode de reversement de la taxe de séjour

Comment déclarer les revenus Airbnb ?

déclaration taxe de séjour airbnb
Des démarches simplifiées pour les hôtes Airbnb.

Dans les villes ou régions où Airbnb a passé des accords avec les collectivités locales pour collecter les taxes locales pour le compte des hôtes, la plateforme calcule les taxes locales applicables et les prélève aux voyageurs au moment de la réservation. Les locataires incluent donc cette taxe dans le prix de la réservation mise en ligne. Airbnb se charge ensuite de remettre les taxes collectées dans les différentes régions françaises concernées aux autorités fiscales. L'hôte n'a donc pas de démarches à faire.

Il est à préciser que cette prise en charge par Airbnb ne modifie en rien la nature des taxes à payer. Il s'agit là d'une simplification du versement des taxes et d'un processus purement automatisé. Ainsi l'hôte n'a pas à se préoccuper des démarches fiscales concernant le reversement des taxes de séjour à son centre d'imposition. 

Le cas particulier de Paris

Pour les logements dans le centre de Paris, Airbnb a mis en place une règle sur la durée sur séjour maximale du vacancier. Ainsi, en passant par l'application Airbnb, vous aurez droit de séjourner dans un logement dans le centre parisien pour une  durée annuelle maximale 120 nuits par an. Il est également important de noter que la ville de Paris est également soumise à deux taxes additionnelles, respectivement de 10 % pour la départementale, et de 15 % pour la régionale, ce qui augmente de 25 % le tarif de la taxe de séjour dans la capitale. 

Cependant, ne vous alarmez pas si vous avez décidé de procéder à une réservation. Cette limite concerne uniquement les logements entiers situés dans les quatre premiers arrondissements.Pourquoi Paris et pourquoi ces arrondissements ? Car ils sont touchés par une tension locative. Malgré cette tension immobilier, on dénombre le plus grand nombre de logements vacants dans ces arrondissements !

► Pour aller plus loin :

Appelez-nous

Nos experts sont disponibles de 9h à 19h du lundi au vendredi


Ou demandez à être rappelé gratuitement

Se faire rappeler

Etre rappelé gratuitement

Nos experts sont disponibles de 9h à 19h du lundi au vendredi

Merci de renseigner un numéro valide

Merci !

.

Connectez-vous !

Votre email n'est pas valideMot de passe oublié ?Merci de renseigner votre mot de passe

Déjà inscrit ?

Ouverture du service imminente !


Laissez-nous votre email pour la piqûre de rappel

Plus qu'une étape avant d'accéder à votre simulation !

Sécurisez votre compte pour accédergratuitement à votre simulation

Votre email n'est pas valideVotre numéroMerci de renseigner votre numéro de téléphone

En cliquant sur "Voir ma simulation" j'accepte lesCGU
et serai automatiquement inscrit afin de profiter des services de Tacotax

DEJA INSCRIT ?