C'est officiel : le prélèvement à la source entrera bien en vigueur en janvier 2019. Une bonne nouvelle pour les retraites 2018, qui bénéficieront de tous les avantages de l'année blanche. Pour les autres, la question se pose est : comment faire pour baisser le taux d'impôt collecté à la source ? Comment réduire son taux de prélèvement à la source en couple ? Sur quoi repose le calcul du taux de prélèvement à la source ? Il est possible, depuis le site officiel du gouvernement, de moduler son taux de prélèvement à la source. Dans quels cas peut-on le faire baisser, et de combien ? Toutes les réponses avec TacoTax.

 

Comment gérer mon prélèvement à la source ?

Pour les salaires, traitements, pensions de retraite et indemnités de chômage, l’impôt sera prélevé à la source par l’organisme qui verse les revenus (employeur, pôle emploi, caisses de retraite, société de portage, etc.), en fonction d’un taux calculé et trans­mis automatiquement par l’administration fiscale.

Le taux de prélèvement à la source peut être modifié en 2018 pour une application dès le 1er janvier 2019. Cette actualisation du paiement de l'impôt à la source pourra s'opérer ensuite toute l'année en cas de :

  • changement de situation personnelle (naissance, divorce, baisse de revenus)
  • de choix pour le taux individualisé ou pour le taux neutre
  • de début ou de fin d'activité pour les acomptes

Afin d'accompagner les contribuables dans leurs démarches relatives à ce nouveau mode de collecte de l'impôt, le gouvernement a mis en ligne un site dédié. L'outil « Gérer mon prélèvement à la source » sur Impots.gouv.fr permet d'effectuer les opérations suivantes :

prélèvement à la source
Vos démarches de prélèvement à la source en ligne

- Choisir l'option pour le taux individualisé : appliquer un taux de prélèvement à la source au pro-rata (pour les couples mariés ou Pacsés), en cas de fortes disparités de revenus ;
- Choisir l'option pour le taux neutre : qui dissimule le taux réel à l'employeur ;
- Trimestrialiser le paiement des acomptes contemporains : pour ses revenus fonciers, BIC, BNC, etc. au lieu du paiement mensuel.

Ce sont les trois options possibles actuellement en 2018. Dès janvier 2019, il sera également possible de déclarer un changement de situation de famille, d'actualiser son taux personnalisé en cas de hausse ou de baisse de revenus (modulation du taux) mais également de gérer ses acomptes sur les revenus fonciers et les revenus de travailleur indépendant (BIC, BNC, BA).

Lire aussi : Comment changer mon taux de prélèvement à la source ?

Baisse du taux de prélèvement : les cas par défaut

L'intérêt premier du prélèvement à la source est sa capacité d'adaptation aux changements de situation familiale et financière vécus par les contribuables. En fonction des aléas de la vie, il va, selon les cas, augmenter et baisser. La première possibilité pour moduler à la baisse son prélèvement va concerner les contribuables qui font face à un changement de situation. C’est l’article 204 I qui nous informe que les calculs pourront être modifiés en cas de :

Pourquoi le taux baisse-t-il dans ces cas là ?

mariage taux prélèvement source
Le mariage : un taux pour deux pour un taux chacun ?

Toutes ces situations entraînent des changements de taille dans la vie des contribuables, mais aussi sur leur déclaration d'impôt. Dans un couple par exemple, le mariage ou le pacs permet de demander une imposition commune (ce qui n'est pas possible en concubinage / union libre) et de choisir un taux personnalisé ou individualisé de prélèvement à la source en fonction des disparités de ressources dans le couple. À l'inverse, le divorce suppose la fin immédiate de la déclaration commune. La part de chacun des ex-conjoints augmente, ce qui amène une baisse de l'impôt sur le revenu (et donc de son taux).

Le décès engendre un calcul spécifique de l’impôt venant aussi modifier la fiscalité. La naissance ou l'adoption d'un enfant augmente le nombre de parts de quotient familial sur la déclaration de revenus. Il est donc normal que ces quatre situations permettent de revoir le taux pris à la source pour éviter d’attendre un an.

Lire aussiPrélèvement à la source : quelles sont les failles ?

Comment baisser mon taux de prélèvement à la source en ligne ?

Vos revenus ont évolué

Rendez-vous sur le site officiel des impôts (impots.gouv.fr) dans votre espace particulier, rubrique "Gérer mon prélèvement à la source". Cliquez sur l'onglet "Actualiser suite à une hausse ou une baisse de revenus" :

changer taux pas

Le taux pris est juste une avance, tout est régularisé lors de la déclaration d’impôt. Pour autant, il pourra être appréciable de moduler le taux dès que possible dans ces situations pour gagner en trésorerie et éviter de donner trop au fisc un an à l’avance.

Votre situation familiale a changé 

Mariage ? Pacs ? Naissance ou adoption ? Tout cela impacte votre quotient familial et votre nombre de parts fiscales. Pour réduire son taux de prélèvement à la source, il convient de respecter la procédure :

  • le changement de situation doit être déclaré dans les 60 jours après survenance dans la rubrique "Gérer mon prélèvement à la source", "Signaler un changement" :

changer taux pas

  • pour être recevable, la demande de baisse de taux de prélèvement à la source doit pouvoir être justifiée. C'est-à-dire que le ou les demandeurs doivent présenter les justificatifs légaux en règle (certificat de mariage, de Pacs, de divorce, de décès, de naissance, d'adoption, etc.)
  • la baisse du taux sera effective au plus tard le troisième mois qui suit la demande

La procédure d'ajustement du taux de prélèvement à la source en cas de changement de situation familiale est détaillée ici :

►Lire aussi : Le calendrier du prélèvement à la source

Attention, on ne peut pas baisser son taux de PAS au gré de ses envies, l’article 204 J du Code Général des Impôts impose certaines conditions, à savoir :

"La modulation à la baisse du prélèvement de l'impôt n'est possible que si le montant du prélèvement estimé par le contribuable au titre de sa situation et de ses revenus de l'année en cours est inférieur de plus de 10 % et de plus de 200 € au montant du prélèvement qu'il supporterait en l'absence de cette modulation"

Variation des revenus et crédits d'impôt : que devient le taux de prélèvement à la source ?

En cas de changement de situation personnelle ou de baisse de revenus, le contribuable peut donc de sa propre initiative et sous sa responsabilité, réduire ses versements mensuels ou trimestriels. Pour autant, ce taux ne tient pas compte des réductions et crédits d’impôts. En cela, il est différent du taux moyen d’imposition mentionné dans l’avis d’imposition. Un gros désavantage  pour tous les Français qui bénéficient d’avantages fiscaux. Et la liste est longue : crédit d’impôt pour service à la personne, soutien scolaire, travaux de rénovation énergétique dans la maison, dons, investissement Pinel, Duflot, Scellier, frais de scolarité, dépenses en maison de retraite, etc. 

Pour les contribuables concernés, Bercy a affirmé les crédits d'impôts feront l'objet d'une avance de 60% à partir de la mi-janvier 2019. Pour citer le ministre de l'Action et des Comptes publics Gérald Darmanin :

Il n'y aura aucun perdant, et le premier choc psychologique sera positif puisque les crédits d'impôt seront remboursés le 15 janvier (...) Il n'y aura pas de bug systémique, le système marchera très bien pour tout le monde."

Cet acompte s'appliquera aux réductions et crédits d'impôts relatifs aux services à la personne, aux frais de garde d'enfant et aux résidents en EHPAD. Seront également concernées les réductions d'impôt en faveur de l'investissement locatif, des dons aux œuvres, des personnes en difficulté et des cotisations syndicales. 

En outre, si vous subissez une baisse de revenus, il est essentiel d'effectuer des démarches sur impôts.gouv. Cela vous permettra de réduire vos impôts sous 3 mois. Nous vous expliquons comment faire, de A à Z :

Calcul du taux de prélèvement à la source : quels sont les revenus concernés ?

Le prélèvement à la source ne concerne que les revenus courants, pour lesquels un collecteur de l'impôt est identifié. Sont inclus :

  • les traitementssalaires, allocations chômage, indemnités journalières maladie,
  • les pensions (retraites, invalidité),
  • et les rentes viagères à titre gratuit

Le taux de prélèvement à la source est calculé sur la base des derniers revenus connus, à l'exception des revenus suivants :

Nature des revenus Raison
  • les revenus de capitaux mobiliers,
  • les plus-values immobilières 
  • les revenus des micro-entrepreneurs et des agriculteurs
Le prélèvement à la source est déjà en place pour ce type de revenus
Contraintes techniques posées par le caractère exceptionnel, l’impossibilité d’anticipation et la complexité de la détermination de ces gains

Les autres catégories de revenus seraient soumis au PAS selon des modalités différant en fonction de la nature des revenus.

Foire aux questions

Où trouver un simulateur de prélèvement à la source ?

Pour calculer votre taux de prélèvement à la source, c'est sur le simulateur Tacotax que ça se passe :

Je calcule mon taux de prélèvement à la source

►Lire aussi : Le prélèvement à la source : quelques cas pratiques

Dans quels cas opter pour le taux neutre de prélèvement à la source ?

Le taux neutre permet aux contribuables qui le souhaitent de cacher leur véritable taux d'imposition à leur employeur. S'ils touchent des revenus fonciers ou des revenus auto-entrepreneurs par exemple.

Pourquoi parle-t-on d'année blanche avec le prélèvement à la source ?

Avec le système en place actuellement, l'impôt sur les revenus 2017 est prélevé en 2018. Or, avec le prélèvement à la source, il est collecté tous les mois / trimestres de la même année. Cela aboutirait pour les contribuables à une double imposition, une par système. Afin d'éviter cela, le gouvernement a décidé que 2018 serait une année "blanche", c'est-à-dire que l'impôt sur les revenus ne serait prélevé qu'en 2019.

Lire aussi : 

Appelez-nous

Nos experts sont disponibles de 9h à 19h du lundi au vendredi


Ou demandez à être rappelé gratuitement

Se faire rappeler

Etre rappelé gratuitement

Nos experts sont disponibles de 9h à 19h du lundi au vendredi

Merci de renseigner un numéro valide

Merci !

.

Connectez-vous !

Votre email n'est pas valideMot de passe oublié ?Merci de renseigner votre mot de passe

Déjà inscrit ?

Ouverture du service imminente !


Laissez-nous votre email pour la piqûre de rappel

Plus qu'une étape avant d'accéder à votre simulation !

Sécurisez votre compte pour accédergratuitement à votre simulation

Votre email n'est pas valideVotre numéroMerci de renseigner votre numéro de téléphone

En cliquant sur "Voir ma simulation" j'accepte lesCGU
et serai automatiquement inscrit afin de profiter des services de TacoTax

DEJA INSCRIT ?

Un instant !

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez gratuitement votre guide pour réduire vos impôts

Non merci