1. Le guide de l'impôt sur le revenu

  2. Les taux, tranches et barèmes de l'impôt sur le revenu

  3. Impôt sur le revenu : quelles tranches pour l’impôt 2021 ?

Impôt sur le revenu : quelles tranches pour l’impôt 2021 ?

Sommaire de l'article

Vous voulez vous informer sur les tranches de revenus et les taux d’imposition appliqués en 2021 ? L’administration fiscale a dévoilé le barème qui servira à calculer le montant d’impôt des contribuables en 2021. Quelles sont les différentes tranches de revenus définissant les taux de l’impôt sur le revenu pour la nouvelle année ? Tacotax vous en dit plus !

Analysez gratuitement votre situation pour réduire vos impôts

Simulation gratuite

Tranches impôt 2021 : quel est le barème applicable ?

Quel sont les tranches du barème de l’impôt sur le revenu 2021 ? Tous les ans, l’administration fiscale modifie légèrement les tranches de revenus et les taux d’imposition correspondant à chaque catégorie. Le changement principal concernant les tranches des impôts 2021 sur les revenus 2020 est le seuil des 2e et 3e tranches de revenus, qui a été ajusté pour que la baisse d’impôts se concentre sur la première tranche.

Comment fonctionnent les tranches d’imposition ?

Comme tous les ans, les tranches d’imposition qui composent le barème permettent de définir le taux d’imposition des foyers fiscaux français. Chaque tranche correspond à un taux défini. Ces taux sont au nombre de 5 : 0 %, 11 %, 30 %, 41 % et 45 %. Retrouvez dans notre tableau les tranches de revenus et les taux associés pour l’impôt 2021 :

Tranches de revenus des foyersTaux d'imposition appliqué
Avant 10 084 €0 %
De 10 085 € à 25 710 €11 %
De 25 711 € à 73 516 € 30 %
De 73 517 € à 158 122 €41 %
Au-delà de 158 122 €45 %
Bon à savoir : en 2020 la première tranche d’imposition est passée de 14 % à 11 %.

Quel montant pour ne pas être imposable en 2021 ?

Vous n’aurez pas à vous acquitter de l’impôt sur le revenu en 2021 si vous appartenez à la tranche dont taux d’imposition est de 0 %, votre imposition est nulle : les contribuables dont les revenus n’excèdent pas 10 086 € sont en effet exonérés du paiement des impôts.

► Lire également : Quel était le barème appliqué en 2019 ?

Il existe également un seuil d’exonération d’impôt sur le revenu : c’est un montant de ressources en-dessous duquel vous n’êtes pas imposable. Ce montant varie selon si vous êtes célibataire ou en couple. La composition du foyer fiscal a donc une influence directe sur le seuil d’exonération :

Nombre de parts fiscalesCouple marié / pacséPersonne vivant seule
1X15 336 €
1,5X20 378 €
228 615 €25 420 €
2,533 656 €30 462 €
338 698 €35 474 €
3,543 740 €40 488 €
448 782 €45 530 €
4,553 824 €50 572 €

Certains foyers imposables peuvent quant à eux bénéficier d’une décote de l’impôt 2021 pour réduire le montant à payer à l’administration fiscale. Ce dispositif est proposé aux foyers dont le revenu est faible, c’est pourquoi il dépend d’un plafond de ressources. Pour un contribuable célibataire, le seuil fixé en 2021 est de 1 722 €, tandis que pour un couple dont la déclaration d’impôt est commune, le plafond de ressources pour bénéficier de la décote est 2 849 €.

Le saviez-vous ? Un abattement de 10 % est appliqué automatiquement par l’administration fiscale sur les revenus imposables des salariés. Il sert à la compensation des frais professionnels des salariés.

Analysez gratuitement votre situation pour réduire vos impôts

Simulation gratuite

Tranche de revenus : comment calculer ses impôts ?

Quelles étapes pour un calcul d’impôt ?

Quelle est la formule pour le calcul de l’impôt 2021 ? Pour savoir quel sera le montant des impôts dont vous devrez vous acquitter cette année, il vous faut effectuer 3 étapes. Dans un premier temps, il vous faut diviser le montant de votre revenu net imposable par le nombre de parts de votre quotient familial. 

Qu’est-ce que le quotient familial ? Il s’agit d’un nombre déterminé par votre situation familiale. Il est fixé en fonction du nombre de personnes composant votre ménage. Grâce au quotient familial, le montant de vos impôts s’adapte à la situation de chaque foyer fiscal. Voici comment est calculé le quotient familial en fonction de votre situation de famille et du nombre d’enfants du ménage :

Composition du foyerNombre de parts fiscales
Célibataire1
Couple marié ou pacsé2
Couple avec 1 enfant2,5
Couple avec 2 enfants3
Couple avec 3 enfants4
Couple avec 4 enfants5
Pour chaque enfant supplémentaire1

Ensuite, vous devez appliquer au chiffre obtenu le taux d’imposition correspondant à votre tranche de revenus en soustrayant la somme plancher de la tranche à votre revenu total. Cette étape est la plus importante, car il vous faut prendre en compte le fait que vos revenus peuvent comporter plusieurs tranches ayant chacune un taux d’imposition différent : c’est le système de barème progressif.

Enfin, la dernière étape est de multiplier le résultat par le nombre de parts de votre quotient familial. Vous obtenez ensuite le montant de votre impôt 2021.

Bon à savoir : la date du début de la campagne de paiement de l’impôt sur le revenu 2021 n’est pas encore connu. Cependant, on sait déjà qu’elle aura lieu en mi-avril comme les années précédentes.

Exemple de calcul d’impôt sur le revenu

Un célibataire au revenu brut de 35 200 € souhaite calculer le montant des impôts qu’il devrait payer avec le barème 2021. Après retranchement de 10 % correspondant à ses frais professionnels, le résultat obtenu est 32 000 € : c'est son revenu imposable.

Dans un premier temps, il doit diviser ce revenu par le nombre de parts de son quotient familial, ce qui donne 32 000/1 = 32 000. Son taux marginal d’imposition (qui correspond au taux de la dernière tranche de son revenu imposable) est de 30 %. Cependant, tout son revenu n’est pas imposé à 30 %.

Ensuite, il faut calculer le montant de l’impôt correspondant à la part de la première tranche de revenus du barème, qui est imposable au taux de 11 %. Le calcul est le suivant : 25 710 - 10 085 x 11 % = 1 718,75 €

Il reste encore à calculer l’impôt des revenus imposés à 30 % : 32 000 - 25 711 x 30 % = 1 886,7 €. Enfin, il faut additionner les deux résultats : 1 718,75 + 1 886,7 = 3 605,45 €, qu’on arrondit à 3 605 €; et on multiplie ce résultat par le chiffre familial. Ce contribuable payera 3 605 € d’impôt sur le revenu en 2021.

► Lire également : Flashback du barème 2018

Foire aux questions

🤝 Quand modifier son taux de prélèvement à la source pour 2021 ?

Si vous avez modifié votre taux de prélèvement à la source en 2020, sachez que celui que vous avez enregistré a expiré le 31 décembre 2020. En effet, lorsque vous rectifiez votre taux de prélèvement à la source, les modifications ne sont valables que pour l’année civile en cours. Les différentes situations pouvant mener à un changement du taux de prélèvement à la source sont :

  • la baisse ou la hausse de vos revenus ;
  • un changement de situation familiale ;
  • le choix d’un taux individualisé, que vous pouvez choisir s’il y a un écart important entre les revenus de votre partenaire et les vôtres ;
  • le choix d’un taux non personnalisé, dans le cas où vous ne souhaiteriez pas communiquer votre taux de prélèvement à votre employeur ;
  • le choix d’un versement trimestriel de vos impôts plutôt que d’un versement mensuel.

🤝 Peut-on simuler le montant de l’impôt sur le revenu ?

Vous pouvez effectuer une simulation de votre impôt sur le revenu en ligne ! Pour ce faire, il est possible de trouver des simulateurs sur le site impots.gouv.fr. Ce site officiel vous donne accès à deux simulateurs différents : un modèle simplifié et un modèle complet. À vous de choisir celui qui convient le mieux à vos besoins ! 

Le simulateur simplifié correspond à la déclaration de base. Il s’adresse aux contribuables déclarant des salaires, des pensions liées à la retraite où à d’autres organismes, des droits sociaux, des titres assimilés ou encore des valeurs mobilières. Les Français déduisant des charges courantes telles que des dons à des œuvres, des pensions alimentaires ou des frais de garde d’enfants peuvent également utiliser cette simulation.

Si vous avez des revenus supplémentaires à déclarer, comme des ressources d’origine commerciale, agricole ou libérale notamment, vous pouvez vous servir du modèle de simulation complet. Il contient toutes les informations listées ci-dessus ainsi que des catégories complémentaires dans lesquelles vous pourrez renseigner toutes vos sources de revenus, qu’il s’agisse d’investissements financiers ou d’activités professionnelles non comprises dans la déclaration de revenus de base.

🤝 Quels sont les revenus pris en compte pour le RSA ?

Les ressources prises en compte dans la définition de cette aides sont entre autres :

  • les revenus liés à votre activité salariée, à savoir votre salaire mais aussi les heures supplémentaires, primes, et indemnités diverses ;
  • les revenus d’activité non salariée ;
  • les indemnités journalières pour cause de maladie, maternité, accident de travail, adoption ou paternité ;
  • les pensions (alimentaire, rente, retraite) ;
  • les ressources exceptionnelles en cas de vente d’un bien immobilier ou d’héritage notamment, etc.

🤔 Les Français expatriés doivent-ils s’acquitter de l’impôt sur le revenu ?

Si votre foyer fiscal est situé à l’étranger, à l’année du départ il vous faut déclarer les revenus que vous avez perçus du 1er janvier à la date de votre expatriation. Ensuite, vous devrez déclarer les revenus d’origine française perçus de la date de votre départ jusqu’au 31 décembre de l’année du départ. 

Tous les ans vous serez imposable sur les ressources localisées en France. Cela peut concerner des pensions ou des revenus liés à des biens, activités ou droits de source française.

Si votre foyer fiscal se situe en France, vous y payez l’impôt sur le revenu comme tous les contribuables imposables.

Analysez gratuitement votre situation pour réduire vos impôts

Simulation gratuite

Cet article vous a été utile ?