Impôt sur le revenu en Europe : quelle taxe par pays ?

Alice Bled

Mis à jour le 01 juillet 2021

impôt sur le revenu en Europe

Sommaire de l'article

Fiscalement parlant, les différents États-membres de l'Union Européenne ont chacun un système qui leur est bien spécifique. Si certains appellent à une unification des barèmes d’imposition sur tout le territoire européen afin de rendre l’exil fiscal difficilement réalisable, la réalité est actuellement bien loin de cet objectif. Pour le moment, les différences fiscales d’un pays à l’autre sont très importantes, au sein même de l’Europe. Quelles sont les spécificités de chaque État ? Retrouvez un petit comparatif de l'impôt sur le revenu en Europe en 2021 avec Tacotax.

Analysez gratuitement votre situation pour réduire vos impôts

Simulation gratuite

Comment fonctionne l’impôt sur le revenu en Europe

Quelle est la signification du terme d’impôt sur le revenu ? Il s’agit d’une taxation dont doivent s’acquitter les contribuables d’un pays. Le montant prélevé est fixé, dans la majorité des situations, sur la base des revenus perçus par lesdits contribuables. 

Le prélèvement à la source, un système adopté (presque) partout

À chaque pays étranger son système d'impôt sur les revenus ! En Europe, le prélèvement à la source est le mode de recouvrement le plus répandu pour l'impôt sur le revenu. De tous les pays européens, seul un pays applique encore une méthode de collecte différente : la Suisse. L'Allemagne a été la première à adopter cette méthode qui consiste en une retenue de l'impôt à la source sur les salaires et les traitements, tandis que la France a rejoint le mouvement le 1er janvier 2019.

Quels sont les avantages du prélèvement à la source ?

En quoi consiste le prélèvement à la source, exactement ? Le principe est le suivant : votre impôt sur le revenu est déduit directement sur vos ressources, avant le versement de ceux-ci sur votre compte bancaire. Vous voyez apparaître chaque mois sur votre bulletin de paie le montant du prélèvement.

Grâce au prélèvement à la source, le calcul de votre impôt est ajusté en fonction de votre situation familiale ainsi que de vos revenus. Ainsi, le taux de prélèvement est modifiable dès que le montant de vos ressources est en hausse ou en baisse, mais également lorsqu'un événement se produit dans votre vie personnelle : naissance, mariage, divorce... Votre impôt à la source s'adapte donc à votre vie !

Analysez gratuitement votre situation pour réduire vos impôts

Simulation gratuite

Impôts sur le revenu en Europe : quel est le niveau de taxation ?

Quel est le pays le plus taxé en Europe ?

En Europe, les recettes fiscales varient énormément d’un pays à l’autre. Certains États sont reconnus comme étant ceux payant le plus d’impôt sur le revenu. Parmi les pays au montant d’impôts payés le plus élevé, on retrouve notamment la France, la Belgique, le Danemark ou encore l'Italie. À titre indicatif, en 2019, les impôts représentaient près de 47 % du PIB français ! En Allemagne, ce chiffre s’élevait alors à 41,7 % tandis que l’impôt sur le revenu belge était égal à 45,9 % du PIB du pays.

Quels pays payent le moins d’impôts ?

Parmi les pays européens à l’imposition la plus basse, on retrouve notamment l’Irlande, la Roumanie ainsi que la Bulgarie. Les États d’Europe du Nord taxent également peu leurs habitants sur leur impôt sur le revenu. À titre d’exemple, en 2019 l’Estonie comptabilisait 33,3 % de son PIB basé sur l’impôt sur le revenu. Quant à la Lituanie, la part de PIB correspondant à cet impôt y était de 30,4 %.

Qu’en est-il des autres impôts ?

Si l’impôt sur le revenu est celui qui nous intéresse ici, sachez qu’il existe d’autres taxes sur lesquelles les pays européens ont chacun leur politique fiscale. L’impôt sur les sociétés, par exemple, divise les membres de l’UE puisque chaque pays de résidence applique un barème totalement différent. 

En France, on retrouve le taux d’imposition maximal le plus élevé de l’OCDE avec 32,02 % en 2020. Celui du Portugal est assez similaire, puisqu’il est fixé à 30 %. A contrario, en Irlande, en Hongrie et en Suisse, les taux d’imposition sont extrêmement bas, avec respectivement 12,5 %, 9 % et 8,5 %.

Pour les taux de la taxe de valeur ajoutée (TVA), les États membres ont néanmoins réussi à accorder leurs violons. En 2006, un seuil minimal à 15 % a été décrété pour le taux normal. Ainsi, en France, le taux normal de TVA est de 20 % tandis que plusieurs taux réduits sont pratiqués :

  • 10 % de TVA pour la restauration et les billets d’entrée de musées ;
  • 5,5 % appliqués aux produits alimentaires, les billets de cinéma ainsi que les livres ;
  • 2,1 % de taxe pour la presse et les médicaments remboursables par la sécurité sociale.

Envie d'aller vivre ailleurs ? Découvrez les règles en vigueur de l'impôt sur le revenu à l'international :

Foire aux questions

🤷 Quel est le pays le moins taxé d'Europe ?

Avec son taux de 10 % pour l’impôt sur le revenu et pour l’impôt des sociétés, la Bulgarie possède le taux le plus bas d’Europe. C’est donc officiellement le pays d’Europe où l’on paye le moins d’impôts. Monaco, de par son absence totale d’imposition, est une exception à la règle.

🤷 Quels pays ont l'impôt sur la fortune ?

Les pays de l’UE percevant un impôt sur la fortune (ISF) sont la Finlande, l’Espagne, le Luxembourg, la France, la Suède et les Pays-Bas. Le Danemark a supprimé l’ISF en 1995 tandis que l’Allemagne y a mis fin en 1997.

🤷 C'est quoi le dumping fiscal ?

Il s’agit d’une pratique de certains États consistant à diminuer une partie de leurs impôts dans le but d’attirer délibérément des investisseurs étrangers sur leur territoire, le but étant de pratiquer des taux de taxation bien inférieurs à ceux des autres pays. Cette technique de concurrence fiscale équivaut donc à une course vers le bas volontaire dans l’objectif d’encourager les investissements étrangers.

🤝 Quel est le montant de l'impôt sur la fortune ?

Si votre patrimoine net taxable est supérieur à 1 300 000 €, vous êtes soumis à l’ISF. Voici le barème qui s’applique :

  • entre 0 et 800 000 € : 0 % ;
  • entre 800 000 € et 1 300 000 € : 0,5 % ;
  • entre 1 300 000 € et 2 570 000 € : 0,7 % ;
  • entre 2 570 000 € et 5 000 000 € : 1 % ;
  • entre 5 000 000 € et 10 000 000 € : 1,25 % ;
  • au-delà de 10 000 000 € : 1,5 %.

Analysez gratuitement votre situation pour réduire vos impôts

Simulation gratuite
Plus de détails sur notre ligne éditoriale

Cet article vous a été utile ?

Analysez gratuitement votre situation pour réduire vos impôts

Simulation gratuite