Lorsque vous remplissez votre déclaration de revenus 2018 sur des revenus 2017, il vous est possible de déduire des frais. Cette déduction d'impôt s'applique si vous êtes professionnel. Les frais professionnels sont déductibles d'impôt. En tant que contribuable vous avez le choix entre deux options : soit vous bénéficiez d'une déduction forfaitairement, soit vous justifiez les frais réellement exposés en 2018. En outre,dans un même foyer, chaque personne peut choisir la déduction des frais personnels qui lui est le plus favorable.

 

La déduction forfaitaire de 10% ou la déduction des frais réels s'appliquent sur le total des revenus déclarés en 2018. Quels frais professionnels sont déductibles d'impôt ? Que prendre en compte pour le calcul de vos frais réels ? Comment s'applique la déduction forfaitaire ? TacoTax vous explique tout sur les déductions des frais professionnels !

La déduction forfaitaire de 10%

À qui s'adresse la déduction forfaitaire ?

La déduction forfaitaire de 10% est applicable pour :

  • tous les salariés
  • associés
  • ou gérants

Si vous faites partie d'une de ces catégories vous pouvez demander une déduction forfaitaire. Cependant, vous ne pourrez pas demander en plus de la déduction forfaitaire, la déduction des frais réels. Il faut choisir entre les deux déductions. La déduction forfaitaire de 10% couvre les dépenses professionnelles rencontrées lors de l'exercice de votre métier. Ce sont des dépenses courantes, auxquelles la plupart des salariés ne peuvent pas couper.

Les frais affiliés à la déduction forfaitaire sont :

  • les frais de déplacement du domicile au lieu de travail
  • les frais de restauration sur le lieu de travail (dépenses supplémentaires par rapport au coût des repas pris au domicile)
  • les frais de documentation personnelle et de mise à jour des connaissances nécessitées par l'activité professionnelle

En pratique, comment remplir sa fiche d'impôt ?

La déduction de 10% est calculée automatiquement pour chaque bénéficiaire. Ce calcul se base sur le total des sommes déclarées dans la catégorie des traitements et salaires de la 2042 K.

Le minimum de déduction est fixé à 430 €. Le maximum de déduction, lui, est de 12 305 €.

Il est à noter que la rémunération est inférieure à 430 €, la déduction est limitée au montant de la rémunération. En outre, si vous, ou un membre de votre foyer fiscal, êtes demandeur(s) d'emploi, inscrit depuis plus d'un an, il vous faudra cocher une des cases de 1AI à 1DI correspondante. Vous bénéficierez alors d'une déduction forfaitaire minimale de 947 €.

Info TacoTax : Il ne faut pas déduire cette déclaration de 10% dans vos calculs ! En effet, les indemnités pour frais professionnels couverts par la déduction de 10% doivent être ajoutées aux salaires. Il vous faut donc renseigner les lignes 1AJ à 1DJ. Vous devrez peut-être avoir à corriger les montants indiqués sur la déclaration  2042 K, si ceux-ci ont changé.

La déduction des frais réels justifiés

La déduction des frais réels : dans quelles conditions ?

Ce second type de déduction n'est pas cumulable avec la déduction forfaitaire. Il vous faudra choisir entre les deux. TacoTax vous conseille d'opter pour la déduction des frais réels lorsque vous avez engagé un montant de dépenses professionnelles supérieur à celui de la déduction forfaitaire de 10%.

Cette déduction de frais réels s'applique si les dépenses sont :

  • nécessaires pour exercer une activité salariale
  • effectuées pour acquérir ou convertir des salaires déclarés
  • payées au cours de l'année 2017
  • justifiées

Il vous sera en effet demandé de pouvoir justifier vos frais. Ces frais sont en général des factures d'hôtel, des notes de restaurant, des attestations, etc. Les justifications doivent être d'autant plus précises que le montant des dépenses semble exceptionnel au regard de votre activité. Engagez des dépenses que vous pouvez vous permettre et qui sont en rapport avec votre domaine d'activité

Info TacoTax : Si vous avez du mal à calculer vos frais réels 2018, de nombreux simulateurs en ligne existent pour ce faire. En outre pour payer un impôt juste, n'hésitez pas à utiliser la simulation gratuite de TacoTax.

En pratique, comment déclarer ses frais réels en 2018 ?

Vous devrez rendre compte des frais réels sur votre déclaration d'impôt sur le revenu (IR) et les justifier. En outre, opter pour la déduction de frais réels nécessite de renseigner les cases 1AK à 1DK avec précaution.

Il vous faudra :

  • indiquer en détails les notes de frais dans une lettre explicative (motif, montant, etc.)
  • conserver les pièces justificatives de vos frais pendant les 3 ans qui suivent leur paiement (en cas de demande de l'administration fiscale)
  • renseigner les cases 1AK à 1DK, sans les retrancher de la somme des frais des lignes renseignées au-dessus. La somme des frais sera appliquée automatiquement par l'administration fiscale
  • renseigner la totalité des indemnités pour les frais professionnels (forfaitaires, en nature, trajet domicile travail, voiture de fonction) . Ces indemnités doivent être ajoutées au salaires renseignés des lignes 1AJ à 1DJ

Les 5 grands types de frais déductibles

Il existe de nombreux frais déductibles des impôts. Pour faciliter notre énumération TacoTax a réparti ces frais déductibles en 5 grandes catégories.

Nous évoquerons donc :

  • les frais alimentaires
  • les frais de transport ( du domicile au lieu de travail, voyage d'affaires, etc.)
  • les frais matériels et les frais liés à l'immobilier (locaux, etc.)
  • les frais de formation et de les primes d'assurance de responsabilité professionnelle
  • les frais spécifiques aux professions artistiques

1/ Les frais alimentaires

Vous pouvez avoir des frais supplémentaires de nourriture justifiables dans le cadre de votre activité professionnels. En effet, vous serez certainement amené à organiser des repas professionnels en dehors de votre domicile. Du fait de votre activité, de vos horaires et du trajet logement-travail, vous n'aurez pas forcément le temps de rentrer chez vous pour vous restaurer.

Cela ouvre 2 options en terme de frais de repas déductibles :

  • soit vous disposez d'un mode de restauration collective sur votre lieu de travail
  • soit vous disposez d'un mode de restauration proche de votre lieu de travail

Dans ces deux cas, le calcul des frais de nourriture ne sont pas calculés de la même façon. Cependant, dans tous les cas, vous devrez justifier vos dépenses.

  Dans quelles conditions les frais sont-ils déductibles ?

Cas 1 :

Vous ne disposez pas d'un mode de restauration collective sur votre lieu de travail ou à proximité

Les frais sont déductibles :

  • si le montant des frais supplémentaires est égal à la différence entre le prix du repas payé et la valeur du repas pris au foyer. Cette valeur est égale au montant retenu pour l'évaluation des avantages en nature : soit 4,75 € en 2017
  • ou si, l'existence de frais supplémentaires de repas est présumée et les frais supplémentaires sont évalués à 4,75 € par repas

Cas 2 :

Vous disposez d'un mode de restauration collective sur votre lieu de travail ou à proximité

Vous pouvez alors :

  • soit, déduire le montant des frais supplémentaires égal à la différence entre le prix du repas payé et la valeur du repas pris au foyer évalué à 4,75 € en 2017
  • soit la somme obtenue est diminuée, de la participation de l'employeur à l'acquisition de titres-restaurants

2/ Les frais de déplacement

Les frais de transport concernent les frais engagés dans votre déplacement du domicile à votre lieu de travail. Ils concernent également les voyages et déplacement effectués dans le cadre de votre activité professionnelle. Les voyages et déplacement professionnels, eux, prennent en compte les frais de locomotion, la nourriture ainsi que l'hébergement.

Les frais de déplacement entre votre domicile et votre lieu de travail sont plus compliqués à calculer. Ils dépendent d'un barème kilométrique propre à votre moyen de locomotion. Tout d'abord, lorsque la distance entre le domicile et le travail n'excède pas 40 km, il vous est possible de déduire le montant de vos frais réels de transport à condition de les justifier. Lorsque cette distance est supérieure, la déduction est admise dans les mêmes conditions pour les 40 premiers kilomètres. Vous pouvez envoyer une note pour justifier cette éloignement entre votre domicile et votre lieu de travail.

Vous devez être dans des circonstances particulières telles que : 

  • les difficultés à trouver un emploi à proximité de votre domicile si celui-ci est dans une zone rurale
  • les difficultés à trouver un logement à proximité de votre travail
  • les prix des logements à proximité du lieu de travail inaccessibles avec votre salaire
  • la précarité ou la mobilité de l'emploi exercé
  • la mutation géographique professionnelle
  • l'exercice d'une activité professionnelle par votre conjoint à proximité du domicile commun
  • des problèmes de scolarisation des enfants
  • votre état de santé ou celui d'un membre de votre famille

Des barèmes kilométriques et des frais de carburant différents sont appliqués selon votre moyen de locomotion. Le barème des automobiles, cylindrés et deux-roues n'est pas le même pour l'impôt 2018. Nous nous basons sur les chiffres précis donnés par impôts.gouv  via les tableaux suivants. Vous pouvez d'ailleurs évaluer vos frais réels kilométriques via le simulateur d'impôt.gouv.

Pour l'impôt sur le revenu 2018 portant sur les revenus 2018, pour les automobiles :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour l'impôt sur le revenu 2018, pour les deux-roues (motos, scooters de plus de 50cm3) :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour l'impôt sur le revenu 2018 portant sur les revenus 2017, pour les cylindrés :

3/ Les frais matériels et frais immobiliers

Parmi les frais de matériels nous dénombrons les frais vestimentaires, d'achats d'outillage et mobilier de bureau, l'achat de matériel informatique, et de logiciels.

Les frais vestimentaires déductibles d'impôt : Ces frais sont destinés à l'achat de vêtements spécifiques à la profession tels que des uniformes, etc. Parmi ces frais, sont pris en compte, les frais d'achat et d'entretien vestimentaires pour leur montant réel et justifié. Ces frais concernent uniquement les travaux particulièrement salissants. Il vous faudra justifier ces frais par une note et des factures.

Les frais d'achats de matériel, outillage, mobilier de bureau : Ces frais s'appliquent pour le matériel, dans une limite de 500 € hors taxe. Les dépenses sont intégralement déductibles à l'année d'acquisition. Si vous achetez un bien en pièces détachables, ou pouvant être constitué de plusieurs parties, vous prendrez en compte le tarif global et non la valeur de chaque élément lors de votre déclaration.

Le matériel informatique : Vous devez avoir personnellement acheté ce matériel et l'utiliser dans un cadre uniquement professionnel. Seule la dépréciation est déductible.

Les logiciels : Le prix d'achat d'un logiciel peut être déduit au titre de l'année du paiement, soit en totalité s'il s'agit d'un logiciel spécifiquement professionnel, soit en fonction de la seule utilisation professionnelle. Les frais immobiliers professionnels sont également déductibles.

Il s'agit de :

  • frais de double résidence
  • frais de dépenses liées aux locaux professionnels
  • frais de déménagement

4/ Les frais de formation et de cotisations syndicales

Ces frais de formation déductibles d'impôt prennent en compte :

  • les frais de stage de formation professionnelle
  • les frais pour l'acquisition d'un diplôme ou d'une qualification professionnelle
  • les frais de recherche d'emploi
  • les frais de documentation personnelle liés à votre formation

En outre, en optant pour la déduction de frais réels, vous pouvez demander une déduction des frais de cotisation syndicales et de primes d'assurance de responsabilité professionnelle. Vous bénéficiez alors d'un crédit d'impôt.

5/ Les frais spécifiques aux professions artistiques

Les membres de professions artistiques qui optent pour la déduction des frais réels peuvent faire une évaluation forfaitaire de certains frais. Pour les artistes, les frais déductibles d'impôt sont les suivants :

Quels frais ? Pour quels artistes ?
Les artistes musiciens

Peuvent être déduits, jusqu'à 14% du montant net de votre rémunération pour les frais :

  • d'entretien d'instrument de musique
  • d'achat d'instrument musical
  • de matériel à usage professionnel
Les artistes lyriques, chorégraphiques et choristes

Peuvent être déduits jusqu'à 14% :

  • votre formation artistique
  • vos frais médicaux liés à votre activité professionnelle
  • vos frais liés aux instruments de musique

Les artistes dramatiques, lyriques, cinématographiques ou chorégraphiques,  les artistes musiciens, choristes, chefs d'orchestre et régisseurs de théâtre

Peuvent être déduits de 5% de la rémunération annuelle :

  • vos frais vestimentaires
  • vos frais de coiffeur (frais de coiffure professionnelle)
  • vos frais de représentation
  • vos frais de communications téléphoniques professionnelles
  • vos frais de fournitures diverses
  • vos frais de formation
  • vos frais médicaux spécifiques autres que ceux des artistes chorégraphiques, lyriques et choristes

► À lire également :

Appelez-nous

Nos experts sont disponibles de 9h à 19h du lundi au vendredi


Ou demandez à être rappelé gratuitement

Se faire rappeler

Etre rappelé gratuitement

Nos experts sont disponibles de 9h à 19h du lundi au vendredi

Merci de renseigner un numéro valide

Merci !

.

Connectez-vous !

Votre email n'est pas valideMot de passe oublié ?Merci de renseigner votre mot de passe

Déjà inscrit ?

Ouverture du service imminente !


Laissez-nous votre email pour la piqûre de rappel

Plus qu'une étape avant d'accéder à votre simulation !

Sécurisez votre compte pour accédergratuitement à votre simulation

Votre email n'est pas valideVotre numéroMerci de renseigner votre numéro de téléphone

En cliquant sur "Voir ma simulation" j'accepte lesCGU
et serai automatiquement inscrit afin de profiter des services de TacoTax

DEJA INSCRIT ?