1. Le guide de l'impôt sur le revenu

  2. Les déductions d'impôt

  3. J'ai un bureau à domicile : ai-je droit à une déduction d'impôt ?

J'ai un bureau à domicile : ai-je droit à une déduction d'impôt ?

J'ai un bureau à domicile : ai-je droit à une déduction d'impôt ?

Sommaire de l'article

Tout salarié peut baisser son impôt en déduisant ses frais professionnels. À ce moment-là deux options s’offrent à lui : la déduction forfaitaire automatique de 10 %, ou la déduction des frais réels. Choix cornélien surtout lorsqu’on ne connaît pas bien ses droits. Voilà pourquoi il est primordial de bien comprendre les mécanismes de déduction et choisir la solution la plus avantageuse pour vous et pour votre mode de vie. Tacotax vous dit tout, suivez le guide.

Analysez gratuitement votre situation pour réduire vos impôtsSimulation gratuite

Qu’est-ce que la déduction forfaitaire de 10 % ?

Son principal avantage est sans doute qu’elle se fait automatiquement et qu’elle est appliquée à tous les salariés. En effet, le fisc offre cet abattement sur les salaires avant impôt, car il considère que tout Français supporte des charges pour aller au travail. Les dépenses professionnelles concernées sont :

  • les frais de déplacement du domicile au lieu de travail,
  • les frais de restauration sur le lieu de travail
  • l’achat de documentation personnelle.

Le montant de la déduction est compris entre 441 euros (sauf si le revenu déclaré est inférieur à cette somme) et 12 627 €.

► Les déductions d’impôt pour les foyers modestes

La liste des frais réels concernés par la déduction d’impôt

Déduire ses frais kilométriques

Les trajets domicile-travail sont déductibles, mais dans la limite d’un kilométrage défini. Si vous habitez à 40 km ou moins de votre lieu de travail (soit 80 km aller-retour), vous pouvez déclarer l’intégralité du kilométrage dans le calcul de vos frais de transport. À l’inverse si vous habitez plus loin encore, la prise en compte du kilométrage ne s’effectuera que pour les 40 premiers km, sauf cas particulier :

  • il s’agit d’un emploi précaire
  • l’éloignement est dû à une mutation professionnelle
  • vous n’avez pas trouvé d’emploi plus proche de votre domicile
  • vous avez un enfant ou un proche malade ou handicapé
  • vous êtes en couple (mariage ou Pacs) et votre conjoint(e) exerce un emploi proche du domicile conjugal.

► Garde d’enfants en crèche : quelles sont les déductions d’impôts possibles ?

Déduisez de vos impôts vos frais de garde 

Quelle que soit la distance entre votre domicile et votre lieu de travail, vous ne pouvez déduire qu’un seul aller-retour par jour, sauf en cas :

  • de problèmes personnels de santé,
  • l’existence au domicile de personnes nécessitant votre présence,
  • des horaires de travail atypiques

Autre poste de dépense qu’il est possible de déduire : les frais d’utilisation de votre véhicule, auto ou moto. Vous disposez de deux solutions de calcul :

  1. soit vous déduisez vos dépenses réelles,
  2. soit vous utilisez les barèmes pour vous aider à calculer vos frais kilométriques.

Vous trouverez ci-dessous le prix de revient kilométrique des automobiles pour les revenus 2019 :

CV

De 0 à 5 000 Km De 5 001 à 20 000 Km Plus de 20 000 Km
 3  d x 0,451 (d x 0,270) + 906  d x 0,315
 4  d x 0,518 (d x 0,291) + 1136  d x 0,349
 5  d x 0,543 (d x 0,305) + 1 188  d x 0,364
 6  d x 0,568 (d x 0,32) + 1 244  d x 0,382
plus de 7 d x 0,595 (d x 0,337) + 1 288  d x 0,401

Le « d » représente la distance parcourue 

Déductions d’impôt : retraite, cotisation, emprunts, sécurité sociale et monuments historiques

► Travaux de copropriété : peut-on les déduire de ses impôts ?

Déduire ses frais vestimentaires

Mauvaise nouvelle les frais vestimentaires ne sont pas déduits de vos impôts. Pour tous ceux qui pensaient que l’on pouvait déclarer ses achats de costumes, cravates, tailleurs ou encore ses notes de pressing, ces privilèges sont réservés à quelques professions privilégiées :

  • Les ouvriers (bleus de travail, chaussures de sécurité…)
  • Les sportifs (collants, justaucorps, chaussons de danse…)
  • Les fonctionnaires (costume officiel des membres de l’université, équipement et tenue des officiers, uniforme des préfets et robe des magistrats…)
  • Les employés de l’hôtellerie-restauration (chemises blanches des maîtres d’hôtel…)
  • Les moniteurs de ski (combinaison,)

► 4 types de pensions alimentaires déductibles d’impôt

Même en temps que stagiaire ou demandeurs d'emploi
vous avez le droit déduire de vos impôts vos frais réels.

Dans quelle case déduire les frais de formation ?

Vous serez sans doute surpris, mais les frais de formation sont déductibles des impôts. Et oui, le fisc considère ces frais comme des professionnels si la formation sert à trouver, garder ou améliorer son travail. Ainsi vous avez la possibilité de déduire les frais :

  • d’inscription,
  • de déplacements,
  • d’impression
  • d’envoi de documents
  • et les dépenses auprès d’organismes

Il en va de même pour les frais de stage et de recherche d’emploi : impression de CV, de lettres de motivations, vos déplacements lorsque vous vous rendez à un entretien d’embauche et même les frais téléphoniques et les envois de courriers. Tous sont déductibles dans les frais réels. Si vous n’avez pas de salaire ou alors un salaire très faible pourquoi s’embêter à déclarer ces frais ? Il faut le voir comme une opportunité à saisir. Même si votre impôt sur le revenu est de 0 € vous pourrez baisser votre revenu fiscal de référence. Ainsi vous pourrez alléger votre taxe d’habitation et augmenter vos aides sociales (RSA, allocations logement…).

Frais réels de transport en commun : peut-on les déduire de ses impôts ?

Désormais, l’employeur est obligé de payer au moins la moitié de ces frais, qui est donc exonéré d’impôt sur le revenu.
Si l’employeur prend une partie plus importante à sa charge, seuls 50 % des frais seront exonérés : le supplément est soumis à l’impôt.

► Déduction d'impôts des contrats Madelin : tour d'horizon

Autres frais déductibles

Il existe de nombreux frais réels, nous ne pourrions tous les citer, nous vous proposons néanmoins une liste non exhaustive :

  • les cotisations syndicales
  • Les frais de mission : toutes les dépenses non remboursées par l’employeur sur un déplacement en congrès (hôtel, kilomètre, repas…)
  • Les frais de procès
  • Les repas et allers-retours supplémentaires pour les professions en astreinte de nuit
  • Les frais de documentation pour certaines professions (revues, journaux…)

► Déduction d’impôts : aider un ascendant

Comment déduire ses frais réels de ses impôts ?

Le montant de vos frais réels doit apparaître sur votre déclaration d’impôt, dans la rubrique « Traitements, salaires, pensions et rentes ». C’est sur ce même formulaire que vous devez indiquer vos traitements (si vous êtes fonctionnaire) et vos pensions de retraite. Indiquez le montant total dans :

  • case 1AK pour le Déclarant 1
  • case 1BK pour le Déclarant 2
  • case 1CK pour la première personne à charge
  • case 1DK pour la deuxième personne à charge

► Les déductions d’impôts de vos dons

Si vous avez opté pour la déclaration en ligne, l’option « frais réels » se présente sous la forme suivante :

Le cas du télétravail : déduction fiscale ou non ?

L’URSSAF admet que certains frais de télétravail soient exclus de l’assiette des cotisations en tant que frais professionnels et distingue trois catégories de frais :

  • les frais fixes et variables liés à la mise à disposition d’un local privé pour un usage professionnel 
  • les frais liés à l’adaptation d’un local spécifique 
  • les frais de matériel informatique, de connexion et fournitures diverses.

► Les déductions d’impôt du revenu global

Nature des frais

Évaluation des frais

Les frais fixes :

  • Loyer
  • Taxe d’habitation

Quote-part des frais au prorata de la surface occupée dans le logement pour le télétravail.

Les frais variables :

  • Chauffage et/ou climatisation 
  • Électricité 
La même chose que pour la catégorie précédente.

Mobilier et petit équipement 

Remboursement sur justificatif et exonération dans la limite de 50 % du total.

Frais liés à l’adaptation du local  

Remboursement sur justificatif et exonération de 100 % du total

Consommables (rames de papier, cartouches d’encre…)

Remboursement sur justificatif et exonération de 100 % du total

Frais de connexion au réseau téléphonique, frais d’abonnement  (téléphone, internet)

  • Prise en charge par ses soins du coût de l’abonnement au prorata du temps de connexion lié à l’usage professionnel
  • Si détermination sur simple déclaration du salarié : 50 % maximum

► Déduction d'impôt des stagiaire aide familial étranger et des jeunes au paire

Analysez gratuitement votre situation pour réduire vos impôtsSimulation gratuite