Lors du départ à la retraite du dirigeant d'une PME, un abattement de 500 000 € est éligible sous conditions. Cet abattement se fait sur ma plus-values de cession de titres  ou droits de PME ( Petites et moyennes entreprises). Comment déclarer vos plus-values en cas de départ à la retraite? Existe-t-il une exonération de la plus-value de départ retraite 2018 ? Qu'en est-il pour le départ à la retraite d'un associé ? Qu'en est-il pour la déclaration 2019 ? TacoTax vous éclaire !

 

Il est nécessaire que les plus-values de la PME soient européennes et  réalisées par le dirigeant en vue de son départ à la retraite. Il est à noter que l'âge minimum de départ de retraite est passée de 60 ans à 62 ans. Ces plus-values sont réduites d'un abattement de 500 000 € pour l'imposition à l'impôt sur le revenu.  Cet abattement est cependant soumis à conditions.

Les conditions d'application de l'abattement

L'abattement fixe s'applique lors que le cédant, la société et la cession des droits remplissent des critères particuliers.

  Conditions
La cession des titres et droits
  • la cession porte sur l'intégralité des titres ou droits détenus par le cédant dans la société ou sur plus de 50% des droits de vote
  • en cas de seule détention de l'usufruit, la cession porte sur plus de 50% des droits dans les bénéfices sociaux
Le cédant des titres et droits
  • a exercé dans la société pendant 5 années consécutives précédant la cession, une fonction de direction dont la rémunération représente plus de la moitié de ses revenus professionnels
  • a détenu seul ou par l'intermédiaire d'une personne interposée ou de son groupe familial, au moins 25% des droits de vote ou des droits dans les bénéfices sociaux, de manière continue, pendant les 5 années précédant la cession
  • peut justifier de la durée de détention

 

  • détient seul, directement ou indirectement, au maximum 1% des droits de vote ou des droits dans les bénéfices de la société cessionnaire en cas de cession des droits et des titres
  • cesse toute fonction dans la société et fait valoir ses droits à la retraite soit au cours des 2 années suivant la cession, soit au cours des 2 années précédant celle-ci
La société
  • est soumise à l'IS ou à un impôt équivalent
  • exerce, de manière continue pendant les 5 années précédant la cession, une activité commerciale, industrielle, artisanale, libérale, agricole, ou financière (sauf gestion de son propre patrimoine mobilier ou immobilier)

 

  • a son siège social dans un État membre de l'Union Européenne ou dans un État de l'espace économique européen ayant conclu avec la France une convention d'assistance administrative en vue de lutter contre la fraude et l'évasion fiscales (Islande, Norvège et Liechtenstein)
  • emploie moins de 250 salariés au 31 décembre d'une des 3 années précédant la cession

 

  • réalise un chiffre d'affaires inférieur  à 50 millions d'euros ou a un bilan inférieur à 43 millions d'euros à la clôture de l'un des 3 derniers exercices précédant celui au cours duquel intervient la cession
  • est une société dont le capital ou les droits de vote ne sont pas détenus directement et de manière continue, par plusieurs entreprises qui ne répondent pas au critères d'effectif, de chiffre d'affaire ou de total de bilan précités (et ce au cours du dernier exercice clos précédant la cession et à hauteur de 25% ou plus)

Pour une cession réalisée en  2017, la déclaration devra se faire sur votre avis d'imposition 2018 sur les revenus 2017.  Votre plus-value sera alors imposée au barème progressif de l'impôt.

Vous pourrez, dans les conditions précisées ci-dessus, être éligible à :

  • un abattement fixe de 500 000 euros
  • puis un abattement renforcé pour durée de détention

L'abattement renforcé pour durée de détention dépend, comme son nom l'indique, de la durée de détention du bien.L'abattement se fera comme suit :

Durée de détention Abattement renforcé pour durée de détention

Plus de 1 an et moins de 4 ans

50%
Depuis 4 ans et moins de 8 ans 65%
Depuis plus de 8 ans 85%

Déclarer l'abattement pour le départ à la retraite d'un dirigeant de PME

Si vous partez en retraite alors que vous êtes dirigeant de PME vous devrez passer par 2 étapes. Dans un premier temps, vous devrez déposer une 2074-DIR afin de calculer la plus ou moins-value. Dans un second temps, il vous faudra renseigner la déclaration 2042 C pour votre déclaration 2018 sur les revenus 2017.

Sur la 2042 C, remplissez :

La case 3UA : en indiquant le montant de la plus-value imposable après déduction de l'abattement fixe de 500 000 € et de l'abattement pour durée de détention forcée

La case 3VA : en indiquant le montant de l'abattement fixe

La case 3SL : en indiquant le montant de l'abattement pour durée de détention forcée

Qu'en sera-t-il en 2019 ?

Pour une cession et un départ en retraite entre 2018 et 2022 les choses sont légèrement différentes. En effet, pour une cession entre le 1er janvier 2018 et le 31 décembre 2022, la taxation forfaitaire unique (flat-tax) de 30% s'applique de plein droit. Cependant, cette taxation forfaitaire ne s'applique pas s'il y a une option globale, expresse et irrévocable pour l’application du barème progressif.

En outre, l'abattement fixe de 500 000 € est maintenu quel que soit les modalités d'imposition (prélèvement forfaitaire unique ou barème).

Si vous optez pour l'imposition au barème progressif , vous pourrez renoncer à l'application fixe « dirigeant » de 500 000 euros pour bénéficier à la place de l'abattement de droit commun ou renforcé à la seule condition que les titres cédés aient été acquis avant le 1er janvier 2018

Le départ à la retraite d'un dirigeant associé : un abattement possible ?

Avant le 1er Janvier 2018

Le dirigeant associé d’une société peut décider de céder ses titres qui prennent la forme d'actions ou de parts sociales. Il va alors devoir être imposé au titre de prélèvements sociaux et au titre de l’impôt sur le revenu sur la plus-value réalisée.

Ainsi, pour des titres acquis ou souscrits avant le 1er janvier 2018, le contribuable peut obtenir un abattement pour durée de détention appliqué sur le montant de la plus-value imposable. Il faudra alors qu'il opte pour l’imposition de la plus-value au barème progressif de l’impôt sur le revenu.

Après le 1er Janvier 2018, pour l'imposition 2019

Les plus-values réalisées sur les titres acquis ou souscrits à compter du 1er Janvier 2018. Ces plus-values vaudront pour l'imposition 2019. Les abattements pour durée de détention ne seront alors plus applicables même en cas d’option pour l’imposition au  barème progressif de l’impôt sur le revenu. En effet, pour les plus-values survenues après le 1er Janvier 2018, leur imposition sera soumise au prélèvement forfaitaire unique de 12,80%.

FOIRE AUX QUESTION

Les frais de séjour en maison de retraite : déductibles ?

Les frais de séjour en maison de retraite sont en partie déductibles. N'oubliez pas de les déclarer, ils peuvent diminuer beaucoup vos impôts.

Vous avez séjourné en 2018 dans un établissement de soins de santé longue durée ? (établissement pour personnes âgées dépendantes, centre de rééducation...), vous bénéficiez d'une r égale à 25% de ces dépenses jusqu'à 10 000 € de dépenses (soit 2 500 € de déduction d'impôt maximum). Remplissez les cases 7CD et 7CE de votre déclaration dans la rubrique "Réductions et crédits d'impôts"

À lire également :

Appelez-nous

Nos experts sont disponibles de 9h à 20h du lundi au vendredi


Ou demandez à être rappelé gratuitement

Se faire rappeler

Etre rappelé gratuitement

Nos experts sont disponibles de 9h à 20h du lundi au vendredi

Merci de renseigner un numéro valide

Merci !

.

Connectez-vous !

Votre email n'est pas valideMot de passe oublié ?Merci de renseigner votre mot de passe

Déjà inscrit ?

Ouverture du service imminente !


Laissez-nous votre email pour la piqûre de rappel

Plus qu'une étape avant d'accéder à votre simulation !

Sécurisez votre compte pour accédergratuitement à votre simulation

Votre email n'est pas valideVotre numéroMerci de renseigner votre numéro de téléphone

En cliquant sur "Voir ma simulation" j'accepte lesCGU
et serai automatiquement inscrit afin de profiter des services de TacoTax

DEJA INSCRIT ?

Un instant !

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez gratuitement votre guide pour réduire vos impôts

Non merci