Calcul du montant de l’impôt sur le revenu en France

Wilhelm Bertieux

Mis à jour le 28 juin 2021

montant impôt sur le revenu en France

Sommaire de l'article

Au coeur des débats avec l’arrivée du prélèvement à la source pour tous en 2020, l’impôt sur le revenu s’applique à l’ensemble des personnes physiques ayant un domicile fiscal situé sur le territoire français. Cependant, les contribuables n’ont généralement qu’une vague idée du fonctionnement de celui qu’on nomme ISR. Pour autant, il est important de connaître, et de comprendre, le calcul de l’impôt sur le revenu et les abattements dont pourraient bénéficier certains foyers. Quels sont les taux d’imposition en vigueur ? Quel est le barème de l’ISF ? Tacotax vous explique.

Analysez gratuitement votre situation pour réduire vos impôts

Simulation gratuite

Comment calculer le montant de l’impôt sur le revenu en France ?

Quel est le barème applicable aux revenus pour déterminer le montant de l’ISF en France ? Le barème progressif mis en place par le gouvernement s’applique au revenu des foyers pour déterminer le taux d’imposition, comme indiqué ci-dessous : 

Tranches de revenus des foyersTaux d'imposition appliqué
≤ 10 064 €0 %
Entre 10 065 € et 27 794 €14 %
Entre 27 794 € et 74 517 € 30 %
Entre 74 517 € et 157 806 €41 %
> 157 806 €45 %

Quels revenus sont pris en compte ?

Les revenus d’un foyer sont évidemment la base de calcul des impôts et des taux appliqués. Seulement, encore faut-il être à même de déterminer quels revenus sont imposables ou non. Dans un premier temps, il vous faudra prendre connaissance du montant de votre revenu brut global. Il suffira d’additionner vos différents revenus provenant de différentes sources selon leurs catégories. Ainsi, sont imposés les revenus suivants : 

  • Les salaires net imposables,
  • Les pensions et retraites, 
  • Les bénéfices BIC (Industriels et Commerciaux), BNC (Non Commerciaux) et BA (Agricoles),
  • Les revenus fonciers, 
  • Les plus-values immobilières. 

Une fois la somme de votre revenu brut global déterminée, il faudra calculer votre revenu net global. Pour faire simple, il s’agit de soustraire les charges déductibles de votre revenu brut global. Par charges déductibles, on entend les pensions alimentaires versées à des enfants, à un parent, à un ex-conjoint ou encore l’hébergement d’une personne âgée

Enfin, pour connaître votre revenu net imposable, il suffira de soustraire, encore une fois, les abattements spéciaux de votre revenu net global, si vous êtes concerné par ces derniers. Ces abattements concernent globalement les personnes âgées de plus de 65 ans et les personnes invalides. Les contribuables rattachant leur enfant marié ou pacsé peuvent également bénéficier de cette réduction d’impôt. Le montant de l’abattement dépend encore une fois des revenus de chacun. 

Si vous n’êtes pas concerné par ces cas de figure, alors votre revenu net global devient de fait votre revenu net imposable

► Lire aussi : Déclaration d’impôts : comment remplir sans erreurs ?

Comment se calcule le quotient familial ?

L’administration fiscale détermine le quotient familial d’un foyer fiscal selon le nombre de parts qui le compose. Selon la situation d’un contribuable, ce quotient varie, et le taux d’imposition également. Pour faire simple, le calcul du quotient familial est le suivant : 

Revenu net imposable / nombre de parts fiscales = Quotient familial. 

Pour déterminer le nombre de parts fiscales de votre foyer, vous pouvez vous référer au tableau ci-dessous : 

Composition du foyerNombre de parts fiscales
Célibataire1
Couple marié ou pacsé2
Couple avec 1 enfant2,5
Couple avec 2 enfants3
Couple avec 3 enfants4
Couple avec 4 enfants5
Pour chaque enfant supplémentaire1

Quel est le pourcentage d’impôt en France ?

On appelle Taux Marginal d’Imposition (TMI) le taux d’imposition attribué à un contribuable selon son quotient familial. Prenons l’exemple d’une personne célibataire ayant un revenu net imposable de 25 000 €. Son quotient familial est donc de 25 000 puisqu’il ne représente qu’une part fiscale. 

Sur ces 25 000 € de revenu, le taux d’imposition sera progressif : 

  • 0 % pour les revenus situés entre 0 € et 10 064 € = 0 €.
  • 11 % pour les revenus situés entre 10 065 € et 25 000 € soit : (25 000 - 10 065) x 14 %, soit 14 935 x 14 % = 2 090,90 €.

Cette personne célibataire à donc un impôt brut de 2 090,90 €, montant total de l’addition des tranches de taux d’imposition : 0 € + 2 090,90 € = 2 090,90 €.

Le montant obtenu doit être ensuite multiplié par le nombre de parts au sein du foyer fiscal : dans notre exemple, il s’agit d’une part fiscale.

► Lire aussi : Impôt sur le revenu : toutes les coordonnées de l'administration fiscale

Analysez gratuitement votre situation pour réduire vos impôts

Simulation gratuite

Les statistiques de l’impôt sur le revenu

Combien de Français paient l’impôt sur le revenu ?

En France, il faut retenir que moins d’un ménage français sur deux est assujetti à l’impôt sur le revenu. La répartition de l’impôt sur le revenu en France a d’ailleurs été sujet à débat, puisque sur environ 38 millions de foyers fiscaux, 16,4 millions sont imposables pour 21,5 millions exonérés en 2017.

C’est donc un taux de 43,1 % de foyers imposés en France, pour un montant moyen de 4 749 € d’après les estimations de la Direction Générale des Finances Publiques. Mais le plus gros écart en termes de statistiques concerne les contribuables imposés.

En effet, la DGFiP révèle que 70 % des recettes générées par l’impôt sur le revenu proviennent de 10 % des foyers fiscaux français, qui sont donc les plus aisés. La répartition de l’impôt sur le revenu en France aujourd’hui montre une baisse du nombre de foyers imposables. 

► Lire aussi : Non imposable à l'impôt sur le revenu : me reste-t-il des taxes à payer ?

Quel est l’impôt qui rapporte le plus à l’État ?

Il s’agit de la Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA), qui trône au sommet des recettes fiscales de l’État. En 2019, elle a engendré 129,2 milliards d’euros, loin devant l’impôt sur le revenu et ses 70,4 milliards d’euros ou encore l’impôt sur les sociétés et ses 31,5 milliards d’euros. 

Au total, les recettes fiscales nettes du budget général de l’État en 2019 s’élevaient à 273,5 milliards d'euros. Rendez-vous sur ce site pour en savoir plus sur ce sujet.

Pour aller plus loin : 

Foire aux questions

🤔 Comment réduire ses impôts ?

En France, il existe plus de 460 niches fiscales : dispositifs de défiscalisation, lois de finance, crédits d'impôt et autres déductions d'impôts sont légion, et nombreux sont les contribuables à en profiter pour alléger quelque peu leur fiscalité. De l'immobilier, avec les lois Pinel et Malraux, aux placements financiers avec l'assurance vie et le PER, en passant par l'emploi d'un salarié à domicile ou les dons aux associations, les Français ont le choix pour faire baisser le montant de l'impôt dû.

🤝 Comment effectuer le calcul de l'impôt dû ?

Pour calculer le montant de son impôt sur le revenu, rien ne vaut un simulateur gratuit en ligne ! Ça tombe bien, c'est justement ce que propose Tacotax : renseignez votre salaire net imposable et indiquez votre taux de prélèvement à la source (modifiable via votre espace personnel sur impots.gouv.fr) et découvrez le montant à régler au titre de l'impôt 2021 sur les revenus de 2020 !

🤷 Comment modifier son taux de prélèvement à la source ?

Rendez-vous sur votre espace personnel sur impots.gouv.fr pour accéder à la rubrique "Gérer mon prélèvement à la source". Réalisez une estimation en renseignant vos revenus (suite à une hausse ou une baisse), ou notifiez l'administration fiscale d'un changement de situation personnel ou professionnel. Votre nouveau taux sera appliqué dans un délai de 3 mois.

🤝 Comment investir en réduisant ses impôts ?

Si vous souhaitez vous constituer un patrimoine tout en réduisant vos impôts, le dispositif Pinel vous invite à investir dans l'immobilier locatif neuf en échange d'une réduction d'impôt de 12, 18 ou 21 % pendant une durée d'engagement. Autrement, il est possible d'investir dans le capital de PME européennes pour également bénéficier d'un avantage fiscal. Enfin, l'assurance vie et le PEA (Plan d'Epargne en Actions) permettent d'investir dans plusieurs produits tout en proposant une exonération de l'impôt sur le revenu des gains après une détention du contrat de 8 et 5 ans. 

Analysez gratuitement votre situation pour réduire vos impôts

Simulation gratuite
Plus de détails sur notre ligne éditoriale

Cet article vous a été utile ?

Analysez gratuitement votre situation pour réduire vos impôts

Simulation gratuite