Nos experts vous accompagnent 01 86 95 79 89
Nos experts vous accompagnent 01 86 95 79 89

Les contribuables salariés doivent chaque année, faire figurer leurs revenus nets imposables sur leur déclaration d'impôt, en plus de leurs éventuelles autres ressources. Par définition, le revenu imposable correspond à la somme des ressources déclarées par un foyer fiscal et soumis au barème de l'impôt sur le revenu. On distingue le revenu imposable du revenu brut global et du salaire net à payer. Comment calcule son revenu imposable en 2018 ?

 

Qu'est ce que le revenu imposable ?

On parle de salaire net imposable lorsque le salaire constitue l'unique source de revenus d'un foyer fiscal. C'est là la différence avec le revenu net imposable, qui correspond au salaire net augmenté des autres catégories de revenus soumis au barème progressif de l’impôt sur le revenu. Le revenu net imposable est la somme de tous les revenus catégoriels :

  • traitements, salaires (net imposables),
  • revenus de remplacement (pensions, prestations compensatoires, allocation chômage, indemnités journalières, etc)
  • bénéfices industriels et commerciaux (BIC)
  • bénéfices non commerciaux (BNC)
  • revenus de capitaux mobiliers (dividendes, bons du trésor, placements...)
  • revenus agricoles
  • revenus fonciers
  • plus-values

Il s'agit donc l'ensemble des rémunérations (y compris les indemnités journalières de Sécurité Sociales) qui ont fait l'objet d'un paiement effectif au cours de l'année d'imposition, augmenté des avantages en nature perçus par le salarié. Le revenu net imposable est mentionné au bas de la fiche de paie sous la mention cumul imposable ou net imposable. Ce montant est généralement plus élevé que le salaire effectivement touché par le salarié. Ce dernier étant imposé sur des sommes dont il n’a pas disposées :

Salaire net imposable = salaire net à payer + IJSS* + avantages en nature + CSG non déductible + CRDS (totalement non déductible)

*IJSS : Indemnités Journalières de Sécurité Sociale, ce sont des indemnités versées par sécurité dans le cadre d'un arrêt de travail pour congé de maternité ou de maladie.

Lire aussiCalculer vos impôts pour 2018

Revenu imposable : brut ou net ?

impôt sur le revenu brut net
Salaire brut et net : lequel inscrire sur la déclaration d'impôts ?

Le salaire brut est le salaire de référence pris avant la déduction des cotisations salariales et de l’impôt sur le revenu. C'est le montant annoncé en entretien d'embauche ou sur les offres d'emploi, mais il s'agit d'une valeur indicative, et non d'une réalité. C'est le salaire net que touche le salarié à la fin du mois. C'est cette somme qui est tangible pour lui, et non le salaire brut. 

Lire aussi : Dois-je déclarer mon salaire brut ou net ?

Bon à savoir : la notion de revenu brut n'inclut pas les charges patronales. Celles-ci ont déjà été déduites du revenu brut et n'apparaissent pas sur la fiche de paie qui calcule le salaire net à partir du salaire brut. Une partie des charges patronales est calculée à partir du Plafond Annuel de la Sécurité Sociale (Pass), dont le montant 2018 est de 3.311€.

Le salaire net à payer le salaire perçu par le salarié : il apparaît généralement sur la fiche de paie avec la mention "Net à payer". C'est le salaire brut après déduction des cotisations salariales obligatoires :

Salaire net = Salaire brut - Cotisations salariales

Revenu imposable : calcul de vos impôts 

Vous souhaitez connaître le montant de vos impôts pour l'année prochaine ? Avec l'entrée en vigueur du prélèvement à la source, l'impôt sur le revenu ne sera plus collecté par l'administration fiscale une fois par an mais prélevé directement à la source tous les mois. Autrement dit, les salariés verront chaque mois leurs salaires amputés du montant correspondant à leur impôt sur le revenu. Ce dernier est calculé par l'administration fiscale à partir de la déclaration de revenus (reçue courant avril / mai). En fonction du niveau de ressources déclaré, l'administration fiscale applique un taux de prélèvement, qui peut être :

  • personnalisé
  • individualisé
  • neutre

C'est ce taux qui détermine le montant de l'impôt à prélever. À partir de votre situation fiscale et personnelle, le simulateur TacoTax calcule le montant de votre impôt sur le revenu mais vous donne aussi votre taux de prélèvement à la source. Cet outil, fiable et gratuit, fonctionne de la même manière que celui du site impôts.gouv : il prend en compte vos revenus, votre situation matrimoniale, le nombre de personnes à charge, vos crédits en cours, vos investissements, pour fournir une analyse exacte de votre situation fiscale :

Je calcule le montant de mes impôts

Revenu net imposable : les abattements

Pour tout revenu imposable, l'administration fiscale retranche automatiquement un abattement de 10% (plafonné à 12 305 euros). Ainsi, le salaire est imposé sur 90% de son montant déclaré. Cette déduction correspond aux frais professionnels supportés par les salariés, y compris les apprentis et salariés en contrat d'apprentissage :

  • repas,
  • frais de formation
  • déplacements professionnels,
  • déménagement suite à une mutation,
  • pressing d'uniformes,
  • etc.

Cet abattement de 10% n'est pas obligatoire : s'il le souhaite, le contribuable peut opter pour la déduction des frais réels dans le cadre de son activité professionnelle. Dans ce cas, il doit, en parallèle de la déclaration n°2042, indiquer sur papier libre le détail de ses frais, comme indiqué dans la dernière ligne :

En plus de cet abattement, certains ménages dont les revenus ne dépassent pas un certain seuil ont droit à une décote, une réduction d'impôt octroyée aux foyers dont l'impôt ne dépasse pas un certain plafond. En 2018, les plafonds ont été rehaussés :

  • 1 569 € pour un célibataire ;
  • 2 585 € pour un couple (marié ou pacsé).

La décote se calcule en faisant la différence suivante :

  • 1 177 - impôt x ¾ pour un célibataire ;
  • 1 939 - impôt x ¾ pour un couple.

En 2019, la hausse se poursuite pour mieux tenir compte de l'inflation, ce qui donne :

  • 1 594 € pour un célibataire ;
  • 2 626 € pour un couple (marié ou pacsé)

Quel est le revenu minimum pour être imposable ?

Les seuils d'exonération d'impôt sur le revenu sont calculés d'après le salaire net imposable, c'est-à-dire en soustrayant les éventuels abattements et les déductions du quotient familial. Les plafonds à respecter pour ne pas payer d'impôt en 2018 sont les suivants :

Pour un célibataire :

Nombre de part(s) Seuil d'exonération
1 part 14 918 €
1,5 part 19 822 €
2 parts 24 725 €
2,5 parts 29 629 €
3 parts 34 504 €
3,5 parts 39 379 €
4 parts 44 282 €
4,5 parts 49 186 €

Pour les couples mariés / pacsés :

Nombre de part(s) Seuil d'exonération
2 parts 27 839 €
2,5 parts 32 743 €
3 parts 37 646 €
3,5 parts 42 550 €
4 parts 47 453 €
4,5 parts 52 357 €

►Lire aussi : Comment calculer le nombre de parts ?

Foire aux questions

Quelles sont les cotisations sociales obligatoires ?

cotisations sociales
Les cotisations sociales : 62% du salaire brut

On distingue deux types de cotisations sociales :

  • les cotisations sociales salariales, aussi appelées cotisations sociales salariés : CSG, CRDS, retraite complémentaire, assurance chômage et vieillesse. Elles sont déduites du salaire brut ;
  • les cotisations sociales patronales, aussi appelées cotisations sociales employeurs : assurance maladie, allocations familiales, cotisation chômage, contribution solidarité autonomie, etc. Elles sont déduites du salaire super-brut (salaire brut = salaire super-brut − cotisations sociales patronales) et qui sont en général plus élevées que les cotisations sociales salariales.

NB : il ne faut pas confondre cotisation déductible et non déductible :

  • une cotisation déductible diminue le salaire brut pour déterminer le salaire net à payer.
  • Une cotisation non déductible diminue le salaire brut pour déterminer le salaire net à payer mais est prise en compte pour le net imposable, c'est-à-dire le net qui sera déclaré aux impôts.

La Contribution Sociale Généralisée (CSG) par exemple, est déductible à hauteur de 6,9%. Son taux étant de 9,2%, les 2,4% restants ne sont pas déductibles de la rémunération. La CRDS est quant à elle entièrement non déductible.

Je suis au SMIC, vais-je payer des impôts ?

Les travailleurs au salaire minimum interprofessionnel de croissance (SMIC) sont en général exonérés d'impôt sur le revenu. Comme nous l'avons mentionné, le seuil minimum d'imposition pour un travailleur célibataire est de 14 918 € nets imposables. Or, les plafonds 2018 pour les SMIC sont les suivants :

  SMIC Brut SMIC Net 
SMIC horaire 9,88 € 7,61 €
SMIC journalier (7 h par jour) 69,16 € 53,25 €
SMIC mensuel (35 h / semaine et 151,67 heures par mois) 1 498,47 € 1 153,82 €

Ce qui nous donne un revenu net annuel de 13 787,49 €. On se situe donc en dessous de seuil d'entrée dans l'imposition. En revanche, si le salarié a exécuté des heures supplémentaires, touché des primes ou des indemnités, son revenu imposable va augmenter, et peut alors dépasser le seuil d'exonération d'imposition. 

Lire aussi :

Appelez-nous

Nos experts sont disponibles de 9h à 20h du lundi au vendredi


Ou demandez à être rappelé gratuitement

Se faire rappeler

Etre rappelé gratuitement

Nos experts sont disponibles de 9h à 20h du lundi au vendredi

Merci de renseigner un numéro valide

Merci !

.

Connectez-vous !

Votre email n'est pas valideMot de passe oublié ?Merci de renseigner votre mot de passe

Déjà inscrit ?

Ouverture du service imminente !


Laissez-nous votre email pour la piqûre de rappel

Plus qu'une étape avant d'accéder à votre simulation !

Sécurisez votre compte pour accédergratuitement à votre simulation

Votre email n'est pas valideVotre numéroMerci de renseigner votre numéro de téléphone

En cliquant sur "Voir ma simulation" j'accepte lesCGU
et serai automatiquement inscrit afin de profiter des services de TacoTax

DEJA INSCRIT ?

Un instant !

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez gratuitement votre guide pour réduire vos impôts

Non merci