Impôts 2021 : ce qui vous attend cette année

impôts 2021

Sommaire de l'article

En 2020, le barème de l’impôt avait été revalorisé de manière à aider les classes moyennes. En 2021, les taux d’imposition par tranche de 2020 sur les revenus de 2019 n’ont pas été révisés. De plus, l’État a mis en place, par la loi de finances, de nouveaux dispositifs pour limiter les conséquences négatives de la crise liée au Covid-19 sur l’ensemble de la population. Quelles sont les nouveautés cette année ? Comment calculer le montant de son impôt en 2021 ? Tacotax vous dit tout !

Analysez gratuitement votre situation pour réduire vos impôts

Simulation gratuite

Ce qui change pour vos impôts en 2021

Quels sont les changements en matière d'imposition pour cette année ? En 2021, le barème de l'impôt sur le revenu est une nouvelle modifiée :

Tranches de revenus des foyersTaux d'imposition appliqué
Avant 10 084 €0 %
De 10 085 € à 25 710 €11 %
De 25 711 € à 73 516 € 30 %
De 73 517 € à 158 122 €41 %
Au-delà de 158 122 €45 %

Les changements de 2020

En 2020, le calcul de l’impôt sur les revenus 2019 avait été révisé en fonction de la baisse d’impôts de 5 milliards d’euros programmée dans le budget 2020. Le barème de l'impôt sur le revenu 2020 présentait donc :

  • Un abaissement du taux de la première tranche de 14 à 11 % ;
  • Un ajustement du seuil des 2e et 3e tranches (les foyers imposés à 41 et 45 % ne bénéficiant pas de la mesure).

En 2021, le projet de loi de finances n’a pas aboli cette mesure. En revanche, le barème étant chaque année revalorisé au rythme de l’inflation, il est augmenté de 0,2 % pour le budget de 2021. Par conséquent, l’entrée dans le champ de l’impôt sur le revenu ne se fera pas à 10 064 euros comme en 2020, mais à 10 084 euros cette année.

Le barème de l’impôt 2021 sur le revenu 2020

Le calcul de votre impôt 2021 sur les revenus de 2020 dépendra des facteurs suivants : 

  • le nombre de parts de foyer fiscal ;
  • sa situation familiale;
  • sa localisation,
  • son revenu imposable annuel après abattement.

Retrouvez ci-dessous un tableau détaillant le calcul à effectuer pour déterminer votre impôt brut, en fonction de votre situation :

Tranches de revenus des foyersTaux applicable par trancheCalcul à effectuer
Avant 10 084 €0 %-
De 10 085 € à 25 710 €11 %(R x 0,11)-(1 109,24 x N)
De 25 711 € à 73 516 € 30 %(R x 0,30)-(5 994,14 x N)
De 73 517 € à 158 122 €41 %(R x 0,41)-(14 080,9 x N)
Au-delà de 158 122 €45 %(R x 0,45)-(20 405,78 x N)

R = revenu net imposable, N = nombre de parts de quotient familial. 

Qui est éligible à la décote pour les impôts 2021 ?

En 2021, une nouvelle décote sera appliquée aux impôts sur les revenus 2020 inférieurs à :

  • 1 720 € pour un célibataire ;
  • 2 848 € pour un couple.

La nouvelle formule de cette décote pour l'imposition 2021 des revenus 2020 est :

  • Pour les célibataires : 779 - 45,25 % de l'impôt
  • Pour les couples : 1 289 - 45,25 % de l'impôt

► Lire aussi : Simulateur d'impôt 2021 : suivez le guide

Analysez gratuitement votre situation pour réduire vos impôts

Simulation gratuite

Loi de finances 2021 : qu’est-ce qui change vraiment ?

La loi de finances 2021 a planifié une baisse de 10 milliards d’euros des impôts de production à compter de 2021, soit 20 milliards d’euros en cumulé sur deux ans. En outre, cette loi s’inscrit dans la continuité des priorités du quinquennat, à savoir l’augmentation des crédits du budget au service du renforcement des missions régaliennes de l’État, l’augmentation des dépenses d’avenir sur la recherche et d’éducation, et du soutien aux plus démunis. Elle prévoit des nouveautés sur l'impôt 2021 avec notamment : 

  • Une prolongation jusqu’au 31 décembre 2024 du dispositif de défiscalisation Pinel,
  • La prime d'État MaPrimeRénov’ (désormais accessible à tous les propriétaires et à toutes les copropriétés sans condition de ressources). Ce dispositif qui remplace l'ancien CITE finance les travaux d’isolation, de chauffage, de ventilation ou d’audit énergétique d’une maison individuelle ou d’un appartement en habitat collectif,
  • L'exonération progressive de la taxe d’habitation. Depuis 2020, seulement 20 % des foyers français les plus aisés continuent à la payer. En 2021 ces 20 % en question vont bénéficier du dégrèvement de 30 %, puis de 65 % en 2022, puis  de 100 % en 2023.
  • Prolongation des niches fiscales. Sous certaines conditions, il est possible de réduire le montant de votre impôt. Si l’on prend l’exemple des dons, si vous faites un don de 1000 euros, vous pouvez bénéficier d'une réduction d'impôts à hauteur de 75 % du montant du don sur vos impôts en 2021.
  • Le dispositif Madelin incitant à investir dans les PME. En effet, si vous investissez dans une PME, vous allez bénéficier d’une réduction de 25 % de votre investissement en 2021 contre 18 % auparavant,
  • Pour les investissements en SOFICA, vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôts de 30 % à 36 % de son montant.

► Lire aussi : Comment déclarer un crédit d'impôt en 2021 ?

Comment effectuer sa déclaration de revenus en 2021 ?

Même si, depuis le 1er janvier 2019, l’impôt est prélevé à la source, il est toujours obligatoire de réaliser sa déclaration de revenus en 2021. Toutefois, depuis l’année dernière, la traditionnelle déclaration de revenus est devenue facultative pour certains contribuables : selon le principe de déclaration automatique ou tacite des revenus, sous certaines conditions. En fer de lance, une équivalence entre les revenus perçus l'année précédente et ceux perçus cette année, ainsi qu'une situation personnelle inchangée (ni décès, ni mariage, ni naissance entre les deux années).

Dans ce cas de figure, la déclaration de revenus vous parviendra préremplie et vous n'aurez aucune démarche à réaliser, puisque l'absence d'action de votre part vaut pour accord. Cette situation concernerait environ 12 millions de foyers fiscaux.

Pour ceux qui sont concernés par la déclaration en 2021, il faudra renseigner :

  • Le salaire imposable, dont la rémunération fixe (ainsi que sa majoration en cas d'heures supplémentaires) et d’autres informations du salaire telles que le 13ème mois et la prime d’ancienneté,
  • Les allocations chômage ou la préretraite,
  • Autres catégories de revenus.
Bon à savoir : chaque année, il est conseillé de consulter le calendrier des impôts 2021 pour s'assurer d'effectuer sa déclaration de revenus à la bonne date, et ainsi éviter une majoration. Vous trouverez vos échéances sur votre espace personnel sur impots.gouv.fr.

► Pour aller plus loin :

Foire aux questions

🤷 Quand modifier son taux de prélèvement à la source en 2021 ?

Vous devez modifier votre taux entre fin novembre et le 8 décembre pour une prise en compte de ce taux de prélèvement à la source dès le mois de janvier de l'année suivante par votre collecteur (employeur, caisse de retraite…). Toutefois, il vous est également possible de modifier ce taux en cours d'année, mais il faudra patienter un certain délai avant que votre nouveau taux soit appliqué.

🤝 Quel revenu maximal est requis pour bénéficier d’une exonération sur la taxe d’habitation 2021 ?

Cela dépend du nombre de parts dans votre foyer fiscal. Si vous vivez seul, vous serez exonéré si vos revenus n’excèdent pas 25 839 € annuel. Si vous vivez en couple, vous serez exonéré si vos revenus n’excèdent pas 36 628 € annuel.

🤝 Quand déclarer ses revenus pour les impôts en 2021 pour les particuliers ?

La déclaration des revenus perçus en 2020 est à faire au printemps 2021, la date limite de déclaration est fixée en mai ou en juin selon votre lieu de résidence.

🤷 L’avance CREDIMPOT, c’est quoi ?

À partir du vendredi 15 janvier 2021, l'administration fiscale verse aux ménages des avances de crédits d'impôt récurrents. Au total, 8,5 millions de foyers fiscaux en sont bénéficiaires. Le montant moyen de cette somme aussi appelée “avance credimpot” est de 640 euros par foyer.

Analysez gratuitement votre situation pour réduire vos impôts

Simulation gratuite

Cet article vous a été utile ?