1. Le guide de l'impôt sur le revenu

  2. Déclaration d'impôt 2020 : faudra-t-il la remplir ?

  3. Prélèvement à la source: pourquoi vous êtes toujours redevables en 2020?

Prélèvement à la source: pourquoi vous êtes toujours redevables en 2020?

Close-up image of a serious business man holding eyeglasess while looking at laptop screen.

Sommaire de l'article

Le service de déclaration des revenus 2019 en ligne a ouvert le lundi 20 avril dernier. En remplissant votre déclaration, vous allez peut-être vous apercevoir qu'il vous reste un solde de l'impôt sur le revenu à régler en septembre, alors que vous êtes pourtant déjà prélevé(e) à la source chaque mois (ou chaque trimestre, pour les indépendants qui l'ont décidé). Comment est-ce possible, alors que le gouvernement a annoncé une "baisse historique" des impôts pour 2020 ? Tacotax vous explique.

Pourquoi mes impôts augmentent-ils en 2020 ?

Si vous faites partie des contribuables qui n'ont pas attendu le dernier moment pour remplir leur déclaration de revenus, en suivant le calendrier des impôts 2020 édité par le gouvernement, vous avez pu vous trouver dans ce cas de figure : malgré le prélèvement à la source, votre "avis de situation déclarative 2020" affiche un solde positif. Autrement dit, il vous reste des impôts à payer. 

Ce n'est pas la première surprise de cette année : la campagne fiscale 2020 est riche en nouveautés, à commencer par la déclaration automatique, qui devrait concerner par moins de 12 millions de foyers fiscaux. Viennent ensuite la refonte du barème et des tranches d'imposition (nous allons y revenir) et les changements de dates, pour tenir compte du contexte sanitaire actuel, les nouvelles cases pour l'investissement Denormandie et les dons à Notre-Dame de Paris, la suppression d'imposition sur la PCH pour les aidants familiaux, l'entrée des crypto monnaies dans la déclaration, etc.

Baisse d'impôt sur le revenu : il faudra attendre 2021

Mais revenons à vos impôts : en décembre 2019, le Premier ministre Édouard Philippe annonçait une "baisse historique" de l'impôt sur le revenu dès 2020, en réponse à "l'exaspération fiscale" portée notamment par le mouvement des gilets jaunes. Au total, ce sont 5 milliards d'euros que devraient économiser les contribuables. La baisse annoncée se traduirait par une refonte du barème de l'impôt, et un abaissement de la première tranche d'imposition, actuellement à 14%, à 11%

Le gouvernement avait même mis en ligne un simulateur permettant aux contribuables de calculer le gain réalisé grâce à cette baisse. Et là, surprise, en déclarant vos revenus, c'est le contraire qui s'affiche. Et pour cause : la baisse annoncée concerne les revenus de 2020 et non ceux de 2019. Cette année, c'est toujours le barème 2019 qui s'applique sur vos revenus. Il faudra donc attendre 2021 pour profiter de cette baisse.

►Lire aussi : Formulaire de déclaration d'impôts : les nouveautés de 2020

Taux de prélèvement à la source : est-il actualisé ?

Votre impôt augmente en 2020 ? C'est sans doute
plus normal qu'il n'y paraît.

L'impôt sur le revenu en France a connu l'un des tournants majeurs de son histoire en 2019 avec le passage au prélèvement à la source. Ce nouveau système de collecte de l'impôt prélève directement l'impôt sur les revenus du contribuable : salaires, traitements, pensions de retraite, indemnités journalières, allocations chômage, etc. Pour les travailleurs non salariés et les bailleurs qui perçoivent des revenus locatifs, c'est un système d'acomptes contemporains qui s'applique.

Première explication : vos revenus ont augmenté en 2019, et l'administration fiscale vous réclame la différence. C'est sans doute l'explication la plus simple : vos revenus ont augmenté, et l’administration fiscale n’en prend connaissance qu’aujourd’hui grâce à votre déclaration de revenus 2019. Celle-ci est préremplie avec les revenus transmis par votre tiers payeur et votre établissement financier si vous détenez des placements imposables (assurance-vie, compte sur livret, PER, etc.). L'ensemble de ces revenus constitue votre revenu net imposable

Bon à savoir : si vous n'avez pas encore déclaré vos revenus, utilisez le simulateur d'impôt sur le revenu Tacotax pour calculer le montant de votre impôt sur les revenus 2019 et éviter les mauvaises surprises.

Le taux de prélèvement qui vous a été appliqué l’année passée était donc trop faible au regard de vos revenus. Le solde de l'impôt qui s'affiche correspond à la différence entre l'ancien taux et le nouveau. 

Pour éviter cela, nous vous conseillons de moduler directement votre taux de prélèvement à la source dès que vos revenus augmentent (ou baissent) de plus de 10%.

Deuxième explication : vos revenus ont augmenté en 2018. Cela peut sembler étrange, mais c'est possible. La raison ? La différence de taux de prélèvement appliqué sur les revenus 2018 en 2019 :

  • de janvier à juillet-août 2019 : le taux de prélèvement appliqué sur votre salaire dépendait de vos revenus 2017 ;
  • de septembre à décembre 2019 : votre taux a été actualisé grâce à votre déclaration de revenus remplie au printemps 2019.
Vous déclarez des revenus locatifs pour la 1ère fois en 2020 ?
Cela peut expliquer votre solde d'impôt à payer

Troisième explication : vous avez perçu des revenus non connus de l'administration fiscale en 2019. Revenus fonciers ? Revenus exceptionnels ? Ces revenus ne sont pas soumis au prélèvement à la source mensuel : ils font l'objet d'un acompte contemporain, à signaler à l'administration fiscale. Si vous avez touché des revenus fonciers pour la première fois en 2019, ou démarré une activité professionnelle en indépendant, l'administration fiscale n'a aucun moyen de le savoir.

Quatrième explication : vous avez touché des gains générés par vos placements financiers. Ces revenus sont bien imposables, mais pas au prélèvement à la source. Depuis 2018, les revenus des capitaux mobiliers sont soumis à la flat tax. Il est cependant possible d'opter pour l'imposition au barème progressif de l'impôt.

Quelle est la date de paiement du solde de l'impôt 2019 ?

Les impôts en France sont généralement collectés à l'automne. Si vous avez déclaré vos revenus en ligne, vous recevrez par mail, dès le mois de septembre, votre échéancier de remboursement. La date limite de paiement dépend du mode de règlement utilisé et du montant à payer :

Le solde de votre impôt sur le revenu est inférieur à 300 € : paiement en une fois.

  • 15 septembre 2020 : si vous choisissez de régler le solde de votre impôt sans utiliser de moyens dématérialisés ;
  • 20 septembre 2020 : si vous choisissez de régler le solde de votre impôt en ligne.

Le solde de votre impôt sur le revenu est supérieur à 300 € : échéancier.

  • 25 septembre 2020 : 1er prélèvement automatique du solde de l’impôt 
  • 26 octobre 2020 : 2ème prélèvement automatique du solde de l’impôt 
  • 26 novembre  2020 : 3ème prélèvement automatique du solde de l’impôt
  • 28 décembre 2020 : 4ème prélèvement automatique du solde de l’impôt 
Bon à savoir : si vous avez un doute sur le montant estimatif de l'impôt à payer, sachez que vous pouvez corriger votre déclaration autant de fois que souhaité jusqu'à la date limite de dépôt en vigueur dans votre département. Astuce : pour gagner du temps, connectez-vous directement avec Franceconnect sur le site des impôts.

Foire aux questions

À quelle date vais-je recevoir le remboursement de mes impôts 2019 ?

Si l'administration fiscale peut vous réclamer un solde, elle peut également vous rembourser un trop-perçu cette année ! C'est le cas notamment si vos revenus ont baissé en 2019, ou si vous êtes non imposable en 2020 par exemple. Le remboursement interviendra entre le 24 juillet et le 7 août 2020, avec le remboursement du solde des crédits d'impôts 2019.

►Pour aller plus loin :

Analysez gratuitement votre situation pour réduire vos impôts

Simulation gratuite