Quel salaire pour les conseillers en gestion de patrimoine ?

conseiller gestion de patrimoine salaire

Sommaire de l'article

Professionnels et experts en fiscalité, les conseillers en gestion de patrimoine écoutent et accompagnent leurs clients dans leurs projets en leur livrant un bilan de leur situation financière. En effet, le patrimoine de chacun peut être développé et optimisé pour engendrer des revenus supplémentaires, être transmis dans de bonnes conditions ou encore s’assurer une retraite confortable. Néanmoins, plusieurs questions subsistent sur cette profession en plein essor. Quelles études mener pour devenir conseiller en gestion de patrimoine ? Quels sont les statuts juridiques ? Méthodes de rémunération, définitions et salaire : Tacotax vous dit tout sur les conseillers en gestion de patrimoine.

Conseillers en gestion de patrimoine : montant du salaire

Quel est le montant des salaires pour le poste de conseiller en gestion de patrimoine (CGP) ? En réalité, il varie selon la structure dans laquelle le professionnel exerce son activité. Pour les banques privées, les salaires de base moyens sont les suivants : 

Banques privéesMoyenne du salaire de base (par an)
Société Générale40 511 €
Allianz52 196 €
UFF35 297 €
Crédit Agricole33 500 €
BNP Paribas35 585 €
Crédit Mutuel43 731 €
LCL40 000 €
Banque Populaire52 363 €
AXA35 000 € à 52 000 €
HSBC33 000 € à 65 000 €
Caisse d'Épargne45 000 € à 46 000 €

En règle générale

Pour parler en moyennes, un conseiller en gestion de patrimoine touche un salaire mensuel médian de 3 667 € brut en France, soit 2 875 € en net. À titre d’exemple, les métiers affiliés au secteur de la banque sont rémunérés 5 300 € brut en moyenne. 

Cependant, le métier de conseiller en placement financier n’est pas rémunéré de la même manière selon le statut du professionnel. En effet, salariés et indépendants n’aspirent pas au même salaire, puisque ce dernier ne sera pas calculé de la même manière. 

Enfin, un conseiller en gestion de patrimoine débutant aura un salaire forcément inférieur à un senior. Les estimations de salaires pour un jeune conseiller tournent autour de 2 500 € brut par mois. Un conseiller expérimenté ayant au minimum cinq années d’expérience pourra prétendre à environ 3 500 € brut par mois, tandis qu’une expérience de dix ans permettra à un conseiller de s’attendre à un salaire brut mensuel pouvant grimper jusqu’à 6 000 € brut

Lire aussi: Gestion de patrimoine: fiche métier

Le statut du CGP

Indépendants ou salariés, les CGP ne se rémunèrent pas tous de la même manière.

Le métier de conseiller en gestion patrimoniale peut être exercé de deux manières bien distinctes, qui impacteront le montant du salaire final : les indépendants auront des revenus variables, en fonction du chiffre d’affaires, tandis que les salariés toucheront des revenus fixes mensuels. Les CGP peuvent ainsi exercer leur fonction au sein des structures suivantes : 

  • Banques privées,
  • Cabinets dont ils sont le gérant (profession libérale),
  • Sociétés gestionnaires de patrimoine,
  • Compagnies d’assurances.

De nombreux conseillers en gestion de patrimoines exercent alors leur activité professionnelle dans des cabinets spécialisés, notamment à Paris, où leur salaire sera calculé selon plusieurs critères. Les CGP indépendants, en revanche, sont à leur compte, et leur rémunération dépendra alors tout simplement du revenu direct de leur activité.

La rémunération du CGP

Que le conseiller en gestion de patrimoine soit indépendant, travaille pour un cabinet de gestion, ou encore pour une banque, trois méthodes principales sont utilisées pour le rémunérer. Quelles sont-elles ? 

En premier lieu, la commission sur les souscriptions est la méthode la plus courante dans ce milieu. Les frais de souscriptions propres à la plupart des services et produits financiers servent en partie à payer ceux qui servent d’intermédiaires entre les clients et les sociétés de gestion. 

Ainsi, dans certains domaines, les frais de souscription peuvent atteindre les 5 % : le conseiller en gestion de patrimoine touchera alors 5 % du montant qu’aura déboursé un client pour souscrire un produit financier (assurance-vie, FCPI, SCPI…).

Ensuite vient la commission récurrente, prélevée de façon annuelle sur l’ensemble des frais de gestion qui ont été facturés à un client. Ceci fonctionne sur certains placements, notamment les assurances-vies et l’épargne-retraite. En revanche, le pourcentage est généralement très bas (de l’ordre de 0,3 % en moyenne).

Enfin, il arrive dans certains cas que les conseillers en gestion de patrimoine fassent le choix de facturer leurs clients aux honoraires. C’est une pratique généralement réservée aux CGP indépendants, qui chargent ainsi le temps passé à accompagner un client. Le but est de fixer un prix pour une prestation déterminée. 

Pour voir les salaires des conseillers en gestion de patrimoine de grands groupes, ou pour en savoir plus sur leurs moyens de rémunération, vous pouvez vous rendre sur le site internet de l’Onisep, ou encore sur des forums spécialisés. 

Qu’est-ce qu’un conseiller en gestion de patrimoine ?

Définition

Un conseiller en gestion de patrimoine (ou CGP), est un professionnel expert en fiscalité, qui s’adresse aux entrepreneurs comme aux particuliers afin d’établir un bilan de leur patrimoine, et de les aider à le faire fructifier. 

Doté d’une grande connaissance des différents marchés (financiers, immobiliers, etc.), il aura pour mission de rentabiliser le patrimoine de ses clients en sélectionnant les meilleures options personnalisées. Faire appel à un conseiller en gestion de patrimoine permet ainsi : 

  • D’optimiser sa fiscalité personnelle,
  • Toucher des revenus supplémentaires grâce à des investissements,
  • Se préparer pour sa retraite,
  • Assurer la succession de son patrimoine

Les services proposés par les CGP

De manière générale, les conseillers en gestion patrimoniale proposent des services financiers, juridiques et fiscaux à leurs clients, avec la possibilité de procéder à plusieurs types de prestations : 

Le diagnostic patrimonialUn audit structuré et personnalisé sous forme d'état des lieux de votre patrimoine. Prend en compte les actifs, les ressources et la situation familiale et professionnelle.
L'ingénierie patrimonialeAnalyse de votre patrimoine, conseils et accompagnement sur le long terme via la maîtrise des notions fiscales, juridiques, immobilières, etc.
La valorisation du patrimoineÉlargir les supports de placement : approche ouverte sur les marchés pour préparer la retraite, investir correctement, anticiper la succession patrimoniale, etc.
La gestion déléguéePlacement et suivi des capitaux mobiliers tels que l'assurance vie, le PER, le plan d'épargne en actions, les comptes-titres, etc.

Quelle formation pour devenir conseiller en gestion de patrimoine ?

Pour pouvoir embrasser la fonction de CGP, il faudra justifier d’un diplôme de Master (Bac +5). Plusieurs formations peuvent ouvrir la voie à un poste de conseiller en gestion de patrimoine : banques, sciences économiques, finances…

Il est également recommandé d’avoir de solides bases en négociation et en marketing afin de pouvoir démarcher de la clientèle, surtout si vous êtes indépendant. Enfin, effectuer des stages ou des alternances dans des banques ou dans des cabinets de conseil en gestion patrimoniale pourra également apporter une expérience bienvenue du métier.

Foire aux questions

Pourquoi faire de la gestion de patrimoine ?

Le métier de conseiller en gestion de patrimoine a assurément un avenir radieux : de plus en plus de contribuables cherchent à faire fructifier leur patrimoine et à investir pour s’assurer une retraite convenable. Loin d’être un simple conseiller immobilier, le CGP peut réellement accompagner ses clients en trouvant des dispositifs adaptés à leur situation.

Quels sont les métiers de la finance ?

Le monde de la finance englobe de nombreuses professions bien distinctes. On note notamment les conseillers de clientèle, les actuaires, les trésoriers, les inspecteurs commerciaux ou encore les courtiers en assurance.

Analysez gratuitement votre situation pour réduire vos impôts

Simulation gratuite

Cet article vous a été utile ?