PER ou SCPI en 2020 ?

Sommaire de l'article

Crée par la loi PACTE en 2019, le Plan Épargne Retraite (PER) rassemble les PERP, Madelin, PERCO, Préfon et autres dispositifs d’épargne retraite en une enveloppe unique. Lancé en octobre, ce produit vise à harmoniser et simplifier les différents mécanismes d’économie et relancer l’appétence des particuliers pour ce type de placement. De leur côté, les SCPI se portent bien, avec un rendement moyen de 4,6 % environ pour l’année 2019. Vers quel investissement se tourner en 2020 ?

Simulez votre épargne grâce à l'assurance-vieSimulation gratuite

Plan Épargne Retraite (PER), la relance de l’épargne retraite

Les Français tiennent beaucoup à leur bas de laine : au premier trimestre 2019, les ménages ont épargné plus de 135 milliards d’euros. Mais seule une infirme part de ce montant alimente l’épargne retraite. Lors d’un sondage mené en 2013 portant sur la situation de l’épargne en France, l’institut Stastita Research Departement a réalisé le classement des formes d’épargne privilégiées par les particuliers. En tête des produits d’épargne les plus affectionnés de l’Hexagone, on trouve… le Livret A. Viennent ensuite les liquidités, puis le Livret de Développement Durable et Solidaire (LDDS, ex-Codevi). Couteau suisse de l’épargne, l’assurance vie n’est pourtant que 4e. Quant à l’épargne retraite, elle ne remporte que 18 % des parts des interrogés. 

La raison ? Une myriade de dispositifs peu lisibles et très complexes. Chacun ayant ses propres règles et surtout, sa propre fiscalité, sans aucune portabilité d’un produit à l’autre. Ce qui explique le faible succès de cette verticale, pourtant essentielle, de l’épargne. Un constat qui a poussé le gouvernement à mettre en place une réforme de l’épargne retraite. De cette réforme est né un produit unique, le Plan Épargne Retraite (PER).

Investir dans le PER en 2020

per ou scpi en 2020
Faut-il transférer votre PERP sur un PER en 2020 ?

Le PER dont il est question ici est le PER Individuel (PERIN). Les autres compartiments, le PERCOL et le PERCAT, sont difficilement comparables avec les SCPI puisqu’il s’agit d’une forme d’épargne salariale, qui intègre la participation, l’intéressement, ainsi que l’abondement de l’employeur.

Comment fonctionne le Plan Epargne Retraite ?

Contractuellement, le PERIN se présente comme une assurance vie, avec possibilité d’investir dans différents actifs financiers (fonds en euros, unités de comptes, etc.).

Les versements sur un PER peuvent être réguliers ou libres. Lors de l’ouverture du PER, votre gestionnaire (banquier, assurance, bancassurance, prévoyance, etc.) analysera votre profil investisseur afin d’établir votre niveau de risques. Par défaut, il appliquera un mode de gestion pilotée (« à horizon »), avec des arbitrages réguliers.

Le principe est le suivant : plus vous approchez de l’âge légal de départ en retraite, plus votre gestionnaire orientera votre PER vers des fonds sécurisés. À l’ouverture du PER, l’épargne se concentre sur des actifs à risques, comme les actions, avant de s’orienter progressivement vers :

  • des supports garantis (fonds en euros et eurocroissance) ;
  • des supports obligataires ou monétaires.

Comment réduire ses impôts avec le Plan Épargne Retraite ?

Comme le PERP et le Madelin, le PER offre la possibilité aux épargnants de déduire les versements volontaires de leur revenu imposable. C’est la raison première qui pousse les épargnants à investir dans le PER en premier lieu. Notez qu’il s’agit bien d’une déduction fiscale et non d’une réduction d’impôt !

En revanche, les sommes que vous placez sur votre PER durant la phase d’épargne seront imposables à la sortie. Par ailleurs, la déduction fiscale est optionnelle. Si vous ne souhaitez pas en bénéficier, les sommes perçues à la retraite (sous forme de rente ou de capital) seront imposables uniquement sur les intérêts

Suivant ce principe, l’épargnant a tout intérêt à alimenter son PER de façon régulière, voire croissante, en effectuant des versements importants. Un avantage qui concerne surtout les contribuables situés dans les hautes tranches d’imposition (41 %, 45 %). Cela dit, difficile à l’ouverture du plan d’avoir une visibilité sur sa propre imposition à 40, 50 ou 60 ans. Un pari ambitieux donc, qui doit être mûrement réfléchi.

Lire aussi : Le nouveau Plan Épargne Retraite est-il fait pour vous ?

SCPI, le rendement de la pierre papier

scpi fiscale réduction impôt
SCPI fiscale : investir dans la pierre tout en réduisant son imposition

Les Sociétés Civiles de Placement Immobilier (SCPI), communément appelées « pierre papier » sont des véhicules de placement immobilier collectif. Ces sociétés de gestion collectent des fonds apportés par des investisseurs particuliers afin d’acquérir et de gérer un patrimoine immobilier. Il s’agit le plus souvent de bureaux, mais on trouve des SCPI spécialisés dans les structures de santé, de la petite enfance, les EHPAD, etc.

Dès lors qu’ils investissent dans une (ou plusieurs) SCPI, les épargnants deviennent des associés, et reçoivent la part. On distingue les SCPI à capital fixe de celles à capital variable.

L’avantage pour l’épargnant ? La SCPI prend en charge toute la gérante (location, recouvrement des loyers, entretien, rénovation, comptabilité, vente, etc.) du parc immobilier.

Comment réduire ses impôts avec les SCPI ?

Il est possible d’acquérir un capital pierre et de réduire ses impôts grâce une famille de SCPI : les SCPI de défiscalisation ou SCPI fiscales. On les connaît sous d’autres noms : SCPI Pinel, SCPI Malraux, Monument Historique, Déficit foncier. En bref, ces sociétés sont couplées aux grands mécanismes de défiscalisation immobilière française, et offrent les mêmes réductions d’impôts.

Prenons l’exemple de la SCPI Pinel, qui permet de réduire ses impôts dans le cadre de la loi Pinel. En contrepartie d’un investissement locatif, vous bénéficiez d’un taux de réduction compris entre 12 % et 21 % (en métropole) du prix des parts, selon la durée de location (entre 6 et 12 ans). Pour bénéficier de l’avantage fiscal, il vous faudra vous conformer aux critères suivants :

  • ne pas dépasser 300 000 € par an par investissement, et deux investissements maximum ;
  • respecter les plafonds de ressources et de loyers fixés par le législateur.

Avec la SCPI Pinel, la réduction d’impôt s’élève à 63 000 € maximum.

SCPI de défiscalisation Type de biens visés Caractéristiques Plafond de déduction
SCPI Pinel immobilier neuf

réduction d’impôt compris entre 12 % et 21 % du montant de la part en fonction de la durée de location (6, 9 ou 12 ans). 

10 000 €
SCPI Malraux patrimoine architectural de caractère réduction d’impôt de 22 % sur le montant total des investissements, porté à 30 % si l’investissement se fait dans une zone dite « Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager (ZPPAUP)  
SCPI déficit foncier immobilier ancien déduction de la différence entre les charges et les revenus générés par un bien en cas de déficit foncier. 10 700 € par an

PER ou SCPI en 2020 ?

Chacun des produits suscités présente des avantages différents pour alléger sa fiscalité. Mais ils n’ont pas du tout le même objectif pour l’épargnant :

  • le PER est un produit d’épargne retraite individuel, dont le but premier est de permettre à l’épargnant de “mettre de côté” en vue de sa retraite, tout en réduisant son imposition ;
  • les SCPI sont un placement immobilier locatif, dont le but est de garantir un revenu potentiel chaque trimestre ;

Ces deux placements permettent de bénéficier de revenus supplémentaires, mais les sommes placées sur un PER sont, en théorie, bloquées jusqu’à l’âge de la retraite. Seul point commun : l’accessibilité. Sur ce plan, PER et SCPI n’ont pas grand-chose à s’envier. Contrairement à certains investissements dont le ticket d’entrée est très élevé, les SCPI sont accessibles à partir de 1 000 €, 500 €, voire 200 € la part pour certaines. Quant au PER, son ouverture est gratuite. En revanche, le transfert d’un ancien contrat d’épargne retraite sur un PER occasionne des frais.

►Lire aussi : Comment transférer mon Madelin en PER ?

Et pourquoi pas les deux ?

Le Plan Epargne Retraite est un investissement sur le long, voire très long terme. Sauf cas exceptionnel permettant le déblocage anticipé, l’épargnant devra patienter jusqu’à l’âge de la retraite pour bénéficier des fruits de son effort d’épargne. Dans ce contexte d’épargne à horizon long terme, avec en parallèle une baisse des rendements des fonds euros l’offre de diversification d’un PER est un critère important. 

Bonne nouvelle : certains PER offrent l’accès aux fonds immobilier. Parmi les différents supports d’investissement, il est possible de trouver des SCPI

Bon à savoir : l’immobilier est un placement à long terme. Si vous êtes à plus de 30 ou 20 ans de l’âge de la retraite, il peut s’avérer très intéressant sur la rentabilité. Si vous êtes à moins de 5 ans de la retraite, le rendement n’est pas intéressant. 

Foire aux questions

Quelle proportion du PER investir en immobilier ?

Tout dépend de votre situation personnelle, du niveau de risques que vous êtes prêt(e) à prendre et de votre horizon de placement. Vous pouvez tout miser sur actifs immobiliers ou, au contraire, repartir vos placements de façon à ne pas mettre tous vos œufs dans le même panier.

Simulez votre épargne grâce à l'assurance-vieSimulation gratuite