1. Le guide de la défiscalisation
  2. Quels travaux peut-on déduire de ses impôts en 2021 ?
  3. Comment obtenir un crédit d'impôt pour une chaudière en 2021 ?

Comment obtenir un crédit d'impôt pour une chaudière en 2021 ?

Wilhelm Bertieux

Mis à jour le 04 mai 2021

crédit d'impôt chaudière 2021

Sommaire de l'article

Le gouvernement avait mis en place en 2005 le crédit d'impôt à la transition énergétique (CITE) pour encourager les travaux d'amélioration des performances énergétiques des logements. Cet avantage fiscal est désormais remplacé, en 2021, par la prime d'État MaPrimeRénov'. Le crédit d'impôt pour une chaudière est-il pour autant obsolète en 2020 et 2021 ? Quels sont les changements apportés à cette aide de l'État ? Éléments de réponse avec Tacotax !

Comment obtenir un crédit d'impôt pour une chaudière en 2021 ?

Le CITE ayant disparu en 2020, comment bénéficier d'un crédit d'impôt pour une chaudière aujourd'hui ? Il vous faudra faire une demande auprès de MaPrimeRénov’ en suivant les étapes suivantes :

  • Rendez-vous sur le site internet de MaPrimeRénov’,
  • Indiquez la référence de votre dernier avis d’imposition et de votre numéro fiscal,
  • Renseignez les caractéristiques du logement concerné tout en certifiant que vous en êtes le propriétaire et que vous l’utilisez en tant que résidence principale,
  • Créez votre compte personnel,
  • Réalisez les travaux ou finalisez l’achat de biens éligibles à la prime,
  • Transmettez votre facture finale et recevez votre prime une fois les travaux terminés.

Quels travaux donnent droit au crédit d’impôt ?

Plusieurs travaux et équipements sont éligibles au crédit d’impôt pour la transition énergétique, qui prend aujourd’hui la forme d’une prime d’État répondant au nom de MaPrimeRénov’

L’économie d’énergie, l’isolation thermique ou toute action favorisant la transition écologique sont globalement prises en compte dans cette prime Rénov’. Les propriétaires occupant un logement et réalisant des travaux de rénovation énergétique pourront ainsi bénéficier de cette aide financière de l’État s’ils réalisent les travaux suivants :

  • Isolation des murs par l’extérieur ou l’intérieur,
  • Isolation thermique des fenêtres,
  • Isolation des toitures-terrasses,
  • Isolation des rampants de toiture et plafonds de combles,
  • Isolation des combles perdus,
  • Isolation des planchers bas.

En outre, certains travaux individuels ainsi que l’installation d’équipements ouvrent droit à cette prime :

  • Audit énergétique,
  • Installation de pompes à chaleur air/eau ou air/air,
  • Installation de chaudières à gaz très haute performance,
  • Installation de chaudières à granulés,
  • Installation de chaudière solaire combinée,
  • Installation de chaudière à bûches,
  • Installation de chauffe-eau thermodynamique,
  • Installation de poêles à granulés,
  • Dépose de cuve à fioul,
  • Installation de poêle à granulés et cuisinières à granulés,
  • Installation de poêle à bûches et cuisinière à bûches,
  • Pose de pompes à chaleur géothermique,
  • Installation d’une borne de recharge pour véhicules électriques.

Quel est le montant de MaPrimeRénov’ pour les chaudières ?

Le montant de la prime d’État dépend de la “formule” dans laquelle vous vous situez, selon votre revenu fiscal de référence et le nombre de personnes composant votre foyer. Ainsi, le montant de la prime (ex-crédit d’impôt) depuis le 1er janvier 2021 pour l’installation d’une chaudière à gaz très haute performance est le suivant (selon la formule MaPrimeRénov' bleu, jaune ou violet) :

ChaudièresBleuJauneViolet
Chaudière à gaz très haute performance1 200 €800 €0 €
Chaudières à granulés10 000 €8 000 €4 000 €

À noter que l’installation de chaudière à granulés et de chaudière à bûches peut également donner droit aux autres aides existantes, dans la limite de 20 000 € par logement sur une durée de cinq ans. Les montants à respecter sont de 18 000 € pour la première, et 16 000 € pour la seconde.

Bon à savoir En 2021, le dispositif est ouvert à tous les propriétaires, occupants comme bailleurs, ainsi qu’aux copropriétés.

Comment déclarer un crédit d’impôt pour rénovation en 2021 ?

Puisque le CITE a pris fin le 31 décembre 2020, vous avez pu réaliser des travaux de rénovation vous permettant d’en bénéficier durant l’année 2020. Du simple vitrage au changement de fenêtres, tout doit figurer sur votre déclaration de revenus en 2021, portant sur l’année précédente, donc. 

Au moment de la déclaration de revenus, vous n’avez donc aucune action à effectuer, à l’inverse du CITE qui nécessitait de faire l’objet d’une déclaration annexe. Vous devrez simplement pouvoir justifier vos travaux grâce aux factures que vous aurez conservées, ceci dans le cas où l’administration fiscale effectue un contrôle. Les performances du produit installé et la preuve de la qualification RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) du professionnel doivent figurer sur cette facture. 

Le versement de la prime d’État survient dès la fin des travaux, il faudra compter un délai de deux à trois semaines. Pour réaliser une simulation de votre éligibilité à MaPrimeRénov', rendez-vous sur le site officiel simulaides.

► Lire aussi : CITE 2019 : Les chaudières à économie d'énergie étaient à l'honneur

MaPrimeRénov’ : qui peut en bénéficier ?

Les conditions de revenus

Cette prime d’État est accessible à tous les particuliers réalisant des travaux de rénovation énergétique, sous conditions de revenus. Retrouvez ci-dessous les barèmes de plafonds de ressources (hors Paris) : 

Nombre de personnes vivant dans le foyerRevenu fiscal de référence (RFR)
MaPrimeRénov'Bleu MaPrimeRénov'JauneMaPrimeRénov'VioletMaPrimeRénov'Rose
1jusqu'à 14 879 €jusqu'à 19 074 €jusqu'à 29 148 €> 29 148 €
2jusqu'à 21 760 €jusqu'à 27 896 €jusqu'à 42 848 €> 42 848 €
3jusqu'à 26 170 €jusqu'à 33 547 €jusqu'à 51 592 €> 51 592 €
4jusqu'à 30 572 €jusqu'à 39 192 €jusqu'à 60 336 €> 60 336 €
5jusqu'à 34 993 €jusqu'à 44 840 €jusqu'à 69 081 €> 69 081 €
Par personne supplémentaire+ 4 412 €+ 5 651 €+ 8 744 €+ 8 744 €

Ces plafonds de ressources sont différents pour les résidents d’Île-de-France :

Nombre de personnes vivant dans le foyerRevenu fiscal de référence (RFR)
MaPrimeRénov'BleuMaPrimeRénov'JauneMaPrimeRénov'VioletMaPrimeRénov'Rose
1jusqu'à 20 593 €jusqu'à 25 068 €jusqu'à 38 184 €> 38 184 €
2jusqu'à 30 225 €jusqu'à 36 792 €jusqu'à 56 130 €> 56 130 €
3jusqu'à 36 297 €jusqu'à 44 188 €jusqu'à 67 585 €> 67 585 €
4jusqu'à 42 381 €jusqu'à 51 597 €jusqu'à 79 041 €> 79 041 €
5jusqu'à 48 488 €jusqu'à 59 026 €jusqu'à 90 496 €> 90 496 €
Par personne supplémentaire+ 6 096 €+ 7 422 €+ 11 455 €+ 11 455 €

Les propriétaires bailleurs et syndicats de copropriétés : nouveauté de 2021

C’était une mesure attendue : les propriétaires bailleurs ainsi que les syndicats de copropriétés peuvent désormais prétendre au dispositif MaPrimeRénov’, alors qu’ils en étaient exclus en 2020. 

Les propriétaires sont ainsi incités à réaliser des rénovations énergétiques dans leurs biens immobiliers, quand bien même ils n’y habitent pas.

Foire aux questions

🤔 Quelle est la meilleure marque de chaudière à condensation ?

Impossible de déterminer quelle marque se révèle la plus intéressante par rapport à d’autres. Cependant, certaines marques de chaudières à gaz ressortent du lot de par la qualité de leurs produits : c’est notamment le cas de Viessmann, De Dietrich, Leblanc, Frisquet ou encore Saunier Duval.

🤷 Quel crédit d’impôt pour une chaudière à condensation ?

Il n’existe pas de crédit d’impôt pour financer l’achat d’une chaudière à gaz à condensation en 2021 : mais cette démarche est potentiellement prise en charge par le dispositif MaPrimeRénov’. L’installation de ce type de chaudière était prise en compte dans le crédit d’impôt rénovation de 2020 au taux unique de 30 % dans la limite de 8 000 €.

🤷 Quels travaux peut-on déduire des impôts en 2021 ?

Comment calculer le crédit d’impôt pour travaux de rénovation énergétique ? En premier lieu, il faut se renseigner quant à l’éligibilité de tels ou tels travaux : le crédit d’impôt pour l’installation de pompe à chaleur air/eau en 2019 et 2020 ouvrait droit à un avantage fiscal en 2020 et 2021. Mais, désormais, avec MaPrimeRénov’, les conditions changent : plus de déductions d’impôts, mais des primes versées.

🤝 Comment déclarer un changement de fenêtres aux impôts ?

Pour déclarer à l’administration fiscale un changement de fenêtres et bénéficier d’un crédit d’impôt en 2021 ou 2020, il fallait renseigner directement sur sa déclaration de revenus les dépenses effectuées. Désormais, avec MaPrimeRénov’, il vous suffira de remplir votre dossier en ligne en conservant les factures de la prestation du professionnel RGE pour obtenir votre remboursement.