1. Le guide de la défiscalisation

  2. Quels travaux peut-on déduire de ses impôts en 2021 ?

  3. Crédit d'impôt 2019 à 2021 : le cas des chaudières à économie d'énergie

Crédit d'impôt 2019 à 2021 : le cas des chaudières à économie d'énergie

Sommaire de l'article

Pour encourager les travaux d'amélioration des performances énergétiques de nos maisons, le gouvernement a mis en place un crédit d'impôt pour la transition énergétique. Créé en 2005, le crédit d’impôt à la transition écologique ou CITE est reconduit pour 2019 et c’est une bonne nouvelle. Quelques petits changements, mais une volonté toujours persistante de mettre le fioul hors de France.

Obtenez le meilleur crédit consommation

Simulation gratuite
Retrouvez notre article à jour sur le crédit d'impôt pour les chaudières en 2021 !

Qu’est-ce que le CITE ?

C’est le moment de faire un petit récapitulatif. Le taux du crédit d'impôt pour la transition énergétique permet aujourd’hui aux particuliers domiciliés fiscalement en France de recevoir un crédit sur leur impôt équivalent à 30 % du montant dépensé dans la réalisation des travaux d’économies d’énergie. Bien sûr il y a des conditions.

Le bénéficiaire :

  • Être imposable en France.
  • Être propriétaire occupant, locataire ou occupant à titre gratuit du domicile.
  • Les propriétaires bailleurs sont exclus de ce dispositif. Cependant, ils peuvent déduire de leurs revenus fonciers certaines dépenses de travaux.

Le logement :

  • Être la résidence principale du bénéficiaire.
  • Être achevé depuis plus de deux ans à la date du début des travaux.
  • Il peut s'agir d'une maison individuelle, d'un appartement ou d'un immeuble en copropriété.
  • Montant du crédit d'impôt : les plafonds de dépenses

Il existe un plafond au-delà duquel le montant des travaux ne sera plus éligible. Il varie en fonction de l’état civil :

  • 8 000 € pour une personne célibataire, veuve ou divorcée
  • 16 000 € pour un couple marié ou pacsé soumis à imposition commune

400 € supplémentaire par personne à charge (enfant ou adulte). La somme est divisée par deux lorsqu’il s’agit d’un enfant à charge égale de l’un et l’autre de ses parents divorcés. À noter qu’un des parents peut renoncer à cette demi-part afin que l’autre puisse bénéficier de l’intégralité des 400 €.

CITE 2019 : un avenir brillant pour les chaudières sans fioul

Un CITE qui se fait désirer

On a longtemps attendu, mais le gouvernement a enfin statué sur l’avenir du CITE. Pour cette nouvelle année, on ne se serait pas privé d’un petit cadeau fiscal. Malheureusement, lorsqu’il y a un gagnant, il y a forcément un perdant. Le 15 novembre Matignon a annoncé que cette année, ce seront les fenêtres qui trinqueront. Pas de crédit d'impôt 2019 fenêtre.

Mais, le gouvernement a apaisé nos inquiétudes en reconduisant le CITE pour ceux qui souhaitent changer de chaudière.

Un coup de pouce bien mérité

Le 14 novembre 2018, le Premier ministre Édouard Philippe a admis que l’État avait encouragé la dépendance au fioul, en allouant un crédit d’impôt de 30 % pour l’achat d’une chaudière au fioul. Pas en avant appréciable, qui a relancé le débat sur les énergies renouvelables dans nos foyers.

Dorénavant, il existe une prime permettant de remplacer sa chaudière au fioul par un autre système plus écologique. Le montant de la prime est évalué en fonction des ressources du ménage et s’élève à 2 000 euros pour les ménages modestes et 3 000 euros pour les ménages très modestes.

Le gouvernement a pour intention d’étendre cette prime Coup de Pouce, notamment sur le nombre de personnes éligibles ainsi que sur le budget alloué à cette aide afin de tenir sa promesse de faire disparaître les chaudières au fioul d’ici 10 ans.

Quelques changements pour la Prime Coup de Pouce et le CITE :

  • La valeur du chèque énergie augmentera de 50 euros et concernera 5,6 millions de Français, contre les 3,6 millions initialement prévus.
  • Une prime à la conversion des chaudières
  • Bonification du CITE aux coûts de l’installation d’équipements de chauffage utilisant des énergies renouvelables ainsi qu’à la dépose de cuve à fioul. Fini les 30 %, place au taux de 50 %.

Vers une France sans Fioul : à la conquête des énergies renouvelables

Aujourd’hui c’est près de 3.5 millions de Français qui se chauffent au fioul. Pourtant de nombreuses alternatives sont disponibles. Moins polluantes et bien plus performantes elles sont parfois très chères.

Edouard Philippe l’a promis, 2028 marquera la fin du fioul en France. Cette énergie, le Premier ministre l’avait d’ailleurs qualifiée de « chère, étrangère et polluante ». Voilà pourquoi il avait prévu d’augmenter les aides à la transition et de les prolonger en 2019. À l’ordre du jour, remplacer les chaudières à fioul et proposer des solutions de chauffages utilisant des énergies renouvelables.

C’est dans cette veine que la prime à la conversion des chaudières Coup de Pouce va être améliorée :

  • Augmenter l’aide financière
  • Étendre les conditions d’éligibilité
  • Élargir la cible

Grâce à cela les Français auront plus de facilité à se lancer dans la transition énergétique et changer de système de chauffage.

Obtenez le meilleur crédit consommation

Simulation gratuite

Des alternatives pour une énergie verte

Avant toute chose il est bon de préciser que le fioul est une manière de se chauffer très onéreuse. Dans les alternatives que nous allons vous proposer, vous remarquerez une différence non négligeable au niveau du prix.

Par exemple, une personne qui se chauffe au bois payera, en moyenne, 769 € par an, contre 2 230 € avec le fioul. Il n’y a pas photo. 

Crédit d'impôt 2019 : le poêle à bois 

C’est l’énergie la moins chère du marché. Selon une étude de l’Ademe de 2017, elle est 2 à 3 fois moins chère que les autres.

  • Le prix : Entre 3 000 € et 7 000 € pour un poêle à bois. Cependant, pour une chaudière à granulé bois, il faudra compter un peu plus, entre 10 000 € et 20 000 €.
  •  La facture : Entre 500 € et 800 €/an en moyenne

Crédit d'impôt 2019 : la pompe à chaleur

Cette solution de chauffage intelligent ne nécessite pas de combustible. Elle récupère les calories ambiantes dans l’air, l’eau ou le sous-sol pour les transformer en chauffage.

  • Le prix : Une pompe à chaleur air/eau coûte entre 8 000 € et 18 000 €
  • La facture : Entre 1 200 € et 1 600 €/an en moyenne

Ces deux alternatives bénéficient d’aides financières comme le CITE et la TVA à 5,5 %.

Crédit d'impôt 2019 : chaudière à gaz

Ces chaudières sont très économes puisqu’elles vous permettent d’économiser jusqu’à 20 % de consommation énergétique. Cependant, gardez à l’esprit qu’elle nécessite un accordage au réseau de gaz naturel dans votre maison. Malgré un prix très abordable, ce type de chauffage ne rentre pas dans la prime à la conversion.

  • Le prix : Entre 3 000 € et 5 000 €
  • La facture : Entre 500 € et 1200 €/an en moyenne

La chaudière gaz à condensation

Le CITE maintenu

Contrairement aux chaudières classiques qui consomment beaucoup d’énergie, la chaudière gaz à condensation permet de générer 10 % à 25 % de chaleur en plus.

Les raisons d’adopter une chaudière gaz à condensation :

  • Contrairement à la chaudière gaz classique elle récupère les calories contenues dans la fumée pour créer du chauffage.
  • Elle est bien plus performante, car elle minimise les pertes d’énergies
  • Elle vous permet de faire de belles économies d’énergie
  • Le coût de production d’énergie est minimisé sans affecter le rendement

Vous l’aurez compris elle est bien plus efficace qu’une chaudière classique aussi bien ancienne que récente. C’est pour toutes ces raisons qu’elle bénéficie du crédit d’impôt de 30 %. Grâce à ces avantages financiers et énergétiques, le gouvernement pense pouvoir être en mesure de respecter son engagement de dire au revoir au fioul d’ici 10 ans.

Liste des chaudières gaz à condensation éligibles au CITE

Voici une liste non exhaustive des chaudières gaz à condensation qui bénéficient du CITE :

  • FRISQUET : de 3 600 € à 6 613 €
  • ATLANTIC : à partir de 2 300 €
  • BOSCH : à partir de 3 300 €
  • CHAFFOTEAUX : à partir de 2 300 €
  • CHAPPEE : à partir de 2 300 €
  • DE DIETRICH : à partir de 2 500 €
  • ELM LEBLANC : à partir de 2 000 €
  • SAUNIER DUVAL : à partir de 2 000 €
  • VAILLANT : à partir de 3 300 €
  • VIESSMANN : à partir de 2 600 €

Le nouveau CITE : MaPrimeRénov'

Attention ! À compter du 1er janvier 2021, le Crédit d'Impôt pour la Transition Energétique (CITE) disparait au profit d'une prime d'État, MaPrimeRénov'. Ici, pas de crédit d'impôt donc, mais une prime versée selon une liste de dépenses éligibles similaire à celle du CITE : double ou simple vitrage, isolation thermique ou encore chaudières sont autant de dépenses qui peuvent vous permettre de toucher cette prime.

Il vous faudra déclarer le montant de la prime obtenue au moment de la déclaration de revenus et être à même de fournir des pièces justificatives, dans le cas où l'administration fiscale souhaiterait s'assurer de la véracité de vos propos. 

► Lire aussi : 

Foire aux questions

🤝 Comment déclarer un crédit d'impôt en 2021 ?

Au moment de la déclaration de revenus de l'année précédente ! Si le prélèvement à la source est désormais acté, les contribuables doivent tout de même déclarer leurs revenus de l'année passée afin que l'administration fiscale vérifie que le prélèvement effectué tout au long de l'année est raccord avec la déclaration. La déclaration de revenus 2021 débute en avril, il vous faudra renseigner vos crédits d'impôt sur le formulaire 2042.

🤔 Quels travaux peut-on déduire des impôts en 2021 ?

Nombreux sont les travaux permettant de réduire ses impôts : travaux de rénovation énergétiques de la résidence principale, travaux d'accessibilité pour une personne âgée ou handicapée, travaux de rénovation et de réhabilitation dans l'ancien, déficit foncier, installation d'équipements de production d'énergie renouvelable, etc.

🤝 Comment déclarer un changement de chaudière à condensation aux impôts ?

Rendez-vous sur la case 7CB pour indiquer à l'administration fiscale que vous avez fait l'achat d'une nouvelle chaudière à haute performance énergétique, par exemple. Le montant à indiquer est le montant d'achat TTC, sans prendre en compte les frais d'installation.

🤝 Comment savoir si on a le droit au crédit d'impôt ?

Le CITE étant désormais obsolète, rendez-vous sur le site officiel de MaPrimeRénov' pour réaliser une simulation en ligne qui vous permettra de vérifier votre éligibilité à cette prime, en fonction des travaux réalisés.

Obtenez le meilleur crédit consommation

Simulation gratuite

Cet article vous a été utile ?