Obtenir un prêt n’est pas donné à tout le monde. Il existe plusieurs raisons d’un refus de prêt immobilier : un découvert bancaire, une capacité d’endettement trop faible, un taux d’endettement trop élevé, etc. Est-il possible d’avoir une acceptation d’un crédit immobilier tout en ayant un découvert ? Comment rebondir après un refus de prêt immobilier suite à un découvert ? Voici quelques explications sur le prêt immobilier et le refus de celui-ci et des solutions face à un refus de prêt immobilier pour découvert. 

 

Quelles sont les raisons d’un refus de prêt immobilier ?

Il existe plusieurs raisons au refus d’un prêt, l’établissement financier auprès de qui vous avez fait une demande de prêt immobilier doit vous donner le ou les motifs qui leur ont permis de conclure à un refus de prêts immobiliers.  

Le taux d’endettement

prêt immobilier refusé pour découvert
Des dettes en cours ? C'est une raison valable pour refuser un prêt

Une des premières raisons qu’un établissement bancaire va évoquer comme motif de refus d’un prêt immobilier est le taux d’endettement. En effet, vous avez contracté plusieurs crédits à la consommation ou bien vous demandez une somme très importante sur une durée assez courte qui va augmenter beaucoup les mensualités ou bien pour d’autres raisons, votre taux d’endettement est élevé. Le taux d’endettement est un pourcentage lié à vos revenus et vos charges fixes. 

Pour un revenu de la classe moyenne, le niveau qu’il ne faut pas dépasser est 33 % d’endettement. Il est possible pour certains dossiers que ce taux soit plus élevé et se solde par un prêt immobilier accordé, mais seulement parce que les revenus sont suffisamment élevés pour supporter cette dépense. 

La capacité d’emprunt

La capacité d’emprunt va surtout tenir compte du reste à vivre une fois que vous avez reçu vos revenus et que vous avez payé toutes les charges fixes. Ce reste à vivre est primordial pour les banques qui vont pouvoir juger si en cas d’imprévu, vous avez financièrement les moyens pour pallier cela. Votre créancier ne vous fournira pas le capital s’il estime que vous ne pourrez pas vivre convenablement avec le reste à vivre actuel. 

La capacité d’emprunt, c’est aussi liée au taux d'endettement. En ayant un taux d’endettement en dessous des 33 % et un reste à vivre suffisant, la banque aura plus de facilité à prendre le risque de vous confier le capital demandé. Cela ne veut pas dire que vous aurez forcément une réponse positive pour votre prêt immobilier. 

La tenue et gestion des comptes bancaires

L’établissement créancier a besoin d'être rassuré sur votre gestion de l’argent. En effet, même si vous avez les revenus nécessaires avec une bonne capacité d’emprunt et un taux d’endettement faible, il faut absolument que vos comptes soient bien tenus. 

Une bonne tenue de compte, c’est :

  • pas de découvert ou très peu,
  • une régularité dans les revenus
  • des charges qui varient peu ou pas chaque mois

Le refus de prêt immobilier lié à un découvert bancaire

Selon une étude du CSA datant de 2016, 1 Français sur 5 déclare être à découvert chaque mois. Il faut savoir que ce quota est en hausse de 3 % par rapport à 2015. On peut expliquer ce chiffre par une mauvaise gestion de ses comptes ou bien beaucoup de charges variables, ou encore un niveau de vie trop éloigné des revenus disponibles. 

Seulement, on ne peut pas dire que 25 % de la population française ayant un compte bancaire se retrouvent dans cette situation. Il faut aussi prendre en compte la baisse du pouvoir d’achat et l’inflation. 

découvert bancaire
Découvert bancaire : gare au fossé en dessous de 0...

Il a deux sortes de découverts bancaires :

  • le découvert autorisé : se retrouver dans le rouge arrive régulièrement, mais pour la banque ou l'établissement créancier va donner une mauvaise image de votre gestion de l’argent. Pour cela, il vaut mieux éviter le découvert, même si c’est dans la zone de votre découvert autorisé. La banque se réserve le droit de refuser un crédit immobilier pour un découvert. Si vous pouvez justifier un découvert autorisé malencontreux, cela peut passer, seulement si c’est un découvert dit chronique, votre créancier ne voudra pas risquer un impayé. 
  • le dépassement du découvert autorisé : un dépassement du découvert peut signifier une solution d’urgence. Il est alors possible de le justifier. Selon l’établissement financier, il se peut que vous puissiez obtenir l’acceptation de votre crédit immobilier suite à un découvert. Seulement, c’est un motif acceptable de refus si vous n’avez aucune justification de ce dépassement de découvert. 
Bon à savoir : Il est possible de faire un crédit en étant à découvert, mais il vous faut une très bonne justification en apportant la preuve que ce n’est pas un découvert régulier. Vous pouvez aussi montrer que votre reste à vivre est suffisamment élevé et que votre taux d’endettement n’est pas élevé. Cela permet de limiter les risques de votre créancier et pourra vous éviter un prêt immobilier refusé pour un découvert autorisé. 

Quelles sont les solutions pour éviter un refus de prêt ?

Afin d’éviter un refus ou un nouveau refus liés à votre découvert autorisé, faites bien attention à avoir suffisamment de liquidités sur votre compte courant. Vous pouvez très bien aller voir un autre créancier qui lui sera peut-être moins regardant. Sinon attendez quelques mois que vos comptes soient dans le positif durant une période afin que la banque voit les efforts fournis. Si c’est le seul obstacle à votre prêt, alors il n’y a pas de raison que vous essuyez un autre refus de prêt immobilier. 

Si vous avez accumulé plusieurs motifs de refus de prêt immobilier, posez un diagnostic sur votre dossier. Le mieux est de reporter le projet de prêt immobilier et de régulariser votre situation. Si vous avez des prêts à la consommation en cours, arrangez-vous pour les clôturer dès que vous le pouvez, évitez les découverts. Votre reste à vivre va suivre puisque vous ferez attention aux dépenses superflues. Vous aurez une capacité d’emprunt et un taux d’endettement qui seront dans des niveaux attendus par les créanciers et vous pourrez sans doute bénéficier d’un prêt immobilier.

courtier crédit immobilier
Courtier en crédit immobilier : une aide précieuse... mais coûteuse

Faire appel à un courtier, faire des simulations de crédits immobiliers, vous permet de vous rendre compte si votre dossier est recevable ou non. L’avantage d'un courtier en crédit immobilier est qu’il sait ce qui peut passer ou non comme dossier. Il peut vous aider à améliorer votre situation et vous donner des conseils pour que la situation s’arrange. 

Enfin, pensez à mettre de côté dès que vous le pouvez pour augmenter votre apport personnel. Ce n’est pas la source de refus la plus fréquente, mais le fait d’avoir un capital de départ rassure les banques qui peuvent voir que vous savez mettre de côté et faire attention pour tenir vos engagements. 

Foire aux questions

Est-ce qu’il y a des banques qui acceptent plus facilement un crédit immobilier ?

Chaque établissement bancaire peut décider du risque qu’il prend ou non pour un dossier de prêt immobilier. Seulement, il y a des critères rédhibitoires qui s’ils ne sont pas respectés vont entraîner le refus du crédit. En effet, les établissements bancaires doivent rendre des comptes, si vous ne payez pas vos échéances. Il est possible qu’une banque vous refuse un prêt immobilier pour cause de découverts autorisés récurrents et qu’une autre accepte votre dossier. C’est à vous de faire des devis, de négocier ou de prendre un courtier. 

Appelez-nous

Nos experts sont disponibles de 9h à 20h du lundi au vendredi


Ou demandez à être rappelé gratuitement

Se faire rappeler

Etre rappelé gratuitement

Nos experts sont disponibles de 9h à 20h du lundi au vendredi

Merci de renseigner un numéro valide

Merci !

.

Connectez-vous !

Votre email n'est pas valideMot de passe oublié ?Merci de renseigner votre mot de passe

Déjà inscrit ?

Ouverture du service imminente !


Laissez-nous votre email pour la piqûre de rappel

Plus qu'une étape avant d'accéder à votre simulation !

Sécurisez votre compte pour accédergratuitement à votre simulation

Votre email n'est pas valideVotre numéroMerci de renseigner votre numéro de téléphone

En cliquant sur "Voir ma simulation" j'accepte lesCGU
et serai automatiquement inscrit afin de profiter des services de TacoTax

DEJA INSCRIT ?

Un instant !

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez gratuitement votre guide pour réduire vos impôts

Non merci