Nos experts vous accompagnent 01 86 95 79 89
Nos experts vous accompagnent 01 86 95 79 89

Lorsqu'il s'agit de faire une demande de crédit, quelque qu'elle soit, un CDI (Contrat à Durée Indéterminée) est toujours le contrat privilégié des banquiers. Ils encourent alors moins de risques en prêtant de l'argent à un employé qui a du travail sur une durée indéterminée. Les contrats d'intérim sont, quant à eux, des contrats qui constituent un risque au regard des banquiers. L'intérim est perçu comme une instabilité professionnelle. Il reste néanmoins possible d’accéder à un emprunt lorsque l’on travaille en tant qu'intérimaire, bien qu’aucun prêt spécifique n’existe. Quel prêt immobilier en intérim ? Comment constituer son dossier de demande de prêt immobilier en intérim ? TacoTax vous explique tout sur le prêt immobilier pour les intérimaires.

 

En tant qu'intérim, votre stabilité professionnelle n'est pas celle que privilégierait une banque. Votre secteur d'activité passe par des agences d'intérim et est dépendante des offres d'emploi de votre secteur économique.  Mais il vous est néanmoins possible d'obtenir un prêt immobilier, même si le profil d'emprunteur privilégié est le CDI.

Le statut d'intérimaire

Le statut d’intérimaire ne fait pas partie des contrats de travail précaires. Cependant, il ne peut pas garantir la sécurité de l’emploi à long terme. En effet, en tant qu'intérimaire vous n'êtes pas dans une situation de stabilité professionnelle. Ce manque de vision à long terme ne favorise pas votre position pour un prêt immobilier, autant que pour un CDI.

Les risques présentés par un emprunteur en intérim sont donc importants pour une banque. Vous pouvez essuyer des refus. Cependant, il n'est pas impossible de demander un crédit immobilier en étant en intérim. L'obtention d'un prêt immobilier en intérim est alors placée sous certaines conditions.

Constituer votre dossier de demande de prêt

En qualité d'intérimaire il vous faudra constituer un bon dossier de demande de crédit immobilier. Comme vos garanties financières ne sont pas les mêmes que celle d'un salarié en CDI, votre dossier sera analysé dans les moindre détails par votre banque. Il vous faudra alors présenter un dossier abouti, démontrant  vos capacités en termes de finances.

Il est nécessaire de comprendre que l’évaluation globale du risque de prêt établit par la banque ne repose pas sur le seul contrat de travail. Elle prend bien en considération 4 grands critères sur lesquels les banques s'attardent lors de l'examen de votre dossier.

Ces 4 critères sont :

Constituez un bon dossier immobilier
est essentiel pour avoir un avis favorable
  • Votre capacité d’emprunt : qui représente votre capacité financière en matière de remboursement du crédit

 

  • Le taux d’endettement : qui ne doit pas dépasser 33 % de vos revenus. Il s'agit de la part des revenus qui sera consacrée au remboursement mensuel du prêt immobilier

     

  • Le reste à vivre : qui représente la somme qui reste au particulier pour vivre après paiement des mensualités de remboursement. Il doit être suffisant pour que vous puissiez vivre convenablement après remboursement du crédit

 

  • La nature et la valeur du bien immobilier souhaité : plus la valeur de l’acquisition est faible, plus le prêt sera accordé facilement

Si vous percevez d'autres sources de revenus, il est bienvenu de le stipuler dans votre dossier. Tout apport financier est un argument en votre faveur. N'oubliez donc pas de stipuler si vous recevez des :

  • loyers d’un logement dont l’emprunteur serait propriétaire
  • pensions alimentaires
  • rentes (viagères, etc.)
  • etc.

Les garanties du prêt immobilier

L’assurance de prêt immobilier

Pour se protéger, et pour vous protéger, la banque vous demandera de souscrire à une assurance de crédit. Votre banquier peut vous proposer une assurance de crédit liée à votre l’établissement de crédit ou à un assureur extérieur indépendant. Vous êtes libre de choisir de souscrire à une assurance liée à votre établissement prêteur ou à l'organisme de votre choix. Le plus souvent, les assurances proposées par la banque sont plus onéreuses.

L’assurance de prêt immobilier permet à votre créancier d’avoir la certitude d’être remboursé en cas de défaillance financière de l’emprunteur. Si vous vous retrouvez longuement au chômage, ou s'il vous arrive un accident (convalescence, accident, handicap, et.), l'assurance vous aidera. Cette méthode vous permet également de ne pas laisser votre conjoint(e) et vos héritiers dans une situation de dette.

C’est donc la compagnie d’assurance choisie qui prend le relai des remboursements en cas de problème, monnayant un versement régulier de cotisations. Les sommes versées à l’assureur peuvent toutefois être éventuellement remboursées à l’emprunteur à la fin du crédit, si aucun problème n’y a été lié. Pour un intérimaire, contracter une assurance de prêt est d’autant plus obligatoire que pour un emprunteur en CDI.

L’apport personnel

L’apport personnel pour un prêt immobilier constitue une garantie financière certaine pour l'organisme de crédit. Il représente la somme apportée que vous pouvez apporter, en tant qu'emprunteur, pour financer  une partie de l’acquisition du projet immobilier souhaité. Plus son montant sera important, plus la banque sera enclin à vous accorder le crédit immobilier.

Les établissements de crédit demandent qu'au moins 10 % des opérations soient financées par votre apport personnel. L'apport personnel rassure les banques, car cette méthode leur fait courir des risques moindres. Mais, en tant qu'intermédiaire, et donc personne n'ayant pas de revenus mensuels fixes, la banque peut en attendre davantage de vous. Elle peut notamment vous demander des hypothèques.

Les hypothèques et autres garanties

L’objectif principal de la présentation du dossier de demande de prêt est l'obtention du crédit immobilier. Pour améliorer vos chances, vous pouvez souscrire à des garanties supplémentaires pour influencer la décision de la banque. Parmi ces garanties, il est possible de trouver :

Les hypothèques ne sont pas à prendre
à la légère
  • L’hypothèque : qui permet à la banque de se saisir de votre bien immobilier en cas de défaut de paiement du prêt

 

  • Le cautionnement : qui représente la prise en charge par une société extérieure des mensualités de remboursement en cas de défaillance financière. Il est à noter que les cotisations versées pour bénéficier de cette sécurité peuvent éventuellement être récupérées en fin de prêt

 

  • Le privilège de prêteur de deniers : qui est une garantie similaire à l’hypothèque dans la mesure où la banque peut se saisir de votre bien immobilier pour se rembourser en cas de défaut de paiement. Le privilège de prêteur de denier doit être attesté par un acte notarié et suppose l’inscription de l’emprunteur à la conservation des hypothèques. La banque a alors la priorité sur les autres créanciers éventuels et les autres garanties souscrites

 

  • Le nantissement : il constitue un échange entre l’établissement de crédit et le particulier. Vous cédez alors un ou des biens incorporels à la banque en échange de l’octroi du prêt (parts sociales, placements financiers, contrat d’assurance-vie, fonds de commerce…)

Les prêts aidés : une solution pour les intérimaires

Contracter un prêt immobilier en tant qu'intérimaire est possible. Il est préférable pour un intérimaire de se tourner vers les prêts, dits "prêts aidés". Il permettent de bénéficier de conditions préférentielles. Vous pouvez, dans ce cas de figure, emprunter auprès plusieurs prêts annexes et cumulables.

Il existe 6 types de prêts que vous pouvez contracter plus facilement :

  • Un prêt conventionné  dont l’État fixe les modalités
  • Un prêt à taux zéro (PTZ)
  • Un éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ)
  • Un prêt d’accession sociale (PAS)
  • Un compte épargne logement (CEL)
  • Un prêt épargne logement (PEL)

Ces prêts "aidés" ont notamment un taux moins important que les crédits proposés par votre banque. Ils vous seront donc plus facilement accordés car ils vous permettront de rembourser avec un taux moins pesant.

FOIRE AUX QUESTIONS

♦ Demande de prêt immobilier en intérim : quel est l’intérêt des courtiers de prêt immobilier en ligne ?

Les courtiers sont des prestataires de services. Ils sont indépendants et ont pour mission de vous accompagner tout au long du processus de contraction d’un crédit et pendant son exercice. Ils peuvent vous aider pour constituer un dossier performant et mettre ainsi toutes les chances de votre côté pour accéder à votre prêt immobilier.

Les courtiers sont en effets des agents neutres qui ne passent pas d'accords avec des établissements de crédit. Ils n'ont donc pas d'intérêt à vous proposer un organisme plutôt qu'un autre. Ils sont dédiés à vous trouver un prêteur qui réponde à vos besoins et à vos capacités de remboursement. Vous pouvez donc obtenir le meilleur taux.

♦ Peut-on renégocier son prêt immobilier en intérim ?

Il est possible que dans le cadre de votre demande de prêt immobilier, vous soyez déjà en train de rembourser un autre crédit. Cette disposition vous offre pourtant une nouvelle possibilité, qui consiste à regrouper vos crédits. Cependant, nous tenons à vous préciser que le fait d'avoir déjà un crédit en étant intérim amène une réticence supplémentaire de la part de votre organisme de crédit.

Mais si la situation survient, vous pouvez alors faire racheter l’un de vos précédents prêts par une société spécialisée et regrouper plusieurs crédits en un seul. Vous faites alors un rachat de crédit. Cette pratique vous permettra bien souvent de fixer de nouvelles conditions de remboursement. Vous pouvez négocier vos conditions avec l'organisme prêteur.

Vous pourrez alors obtenir :

  • un nouveau taux de prêt immobilier
  • un nouveau taux de l’assurance emprunteur
  • un nouveau montant des mensualités
  • une nouvelle durée du prêt

À lire également :

Appelez-nous

Nos experts sont disponibles de 9h à 20h du lundi au vendredi


Ou demandez à être rappelé gratuitement

Se faire rappeler

Etre rappelé gratuitement

Nos experts sont disponibles de 9h à 20h du lundi au vendredi

Merci de renseigner un numéro valide

Merci !

.

Connectez-vous !

Votre email n'est pas valideMot de passe oublié ?Merci de renseigner votre mot de passe

Déjà inscrit ?

Ouverture du service imminente !


Laissez-nous votre email pour la piqûre de rappel

Plus qu'une étape avant d'accéder à votre simulation !

Sécurisez votre compte pour accédergratuitement à votre simulation

Votre email n'est pas valideVotre numéroMerci de renseigner votre numéro de téléphone

En cliquant sur "Voir ma simulation" j'accepte lesCGU
et serai automatiquement inscrit afin de profiter des services de TacoTax

DEJA INSCRIT ?

Un instant !

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez gratuitement votre guide pour réduire vos impôts

Non merci