Notre intuition nous mène à penser que les étudiants et l'immobilier ne font pas bon ménage. Pourtant des solutions existent pour les étudiants, bien que ces solutions soient restreintes et soumises à conditions. En effet, en tant qu'étudiant, de nombreuses contraintes vont diriger votre prêt et vos investissements immobiliers. N'ayant pas, ou peu de revenus, vous êtes dépendant d'un garant et de tuteurs légaux dans ces démarches.

 

Même si vos parents ont économisé pour votre logement, il se peut que la somme réunie au cours des années de suffise pas pour acheter un logement au vue du marché immobilier actuel. Une demande de crédit immobilier est alors mise en place. Peut-on investir dans l'immobilier en étant étudiant ? Quel prêt immobilier en contrat d'alternance ? Investir dans l'immobilier en étant étudiant ? Quelles alternatives aux prêts étudiants ? TacoTax parcours l'immobilier pour les étudiants avec vous.

Prêt immobilier étudiant : conditions et remboursements

Qui vous accorde le prêt immobilier étudiant ?

De nombreux organismes de crédit proposent des prêts immobiliers. Le plus souvent ce sont les banques qui proposent ces solutions pour les jeunes. Vous pouvez par exemple obtenir un prêt immobilier étudiant au Crédit Agricole, à la Société générale, etc. Les banques mettent très souvent en place des dispositifs et des solutions pour les jeunes et les étudiants. Vous pouvez vous renseigner en ligne, ou téléphoner directement à votre banque pour en connaître les modalités.

La demande de prêt peut être faite en ligne ou auprès de votre organisme de crédit. Dans tous les cas, un certificat de scolarité ou une carte d’étudiant justifiant l’inscription dans un cycle d’études vous sera demandée. Pour obtenir votre crédit immobilier étudiant vous devez être titulaire d’un compte bancaire dans l’établissement sollicité, ou le devenir.

Si l’étudiant ne dispose pas de revenus réguliers, s'il ne travaille pas, la banque demande la caution des parents qui s’engagent ainsi à payer à la place de leur enfant s’il ne rembourse pas. Une autre personne peut se porter caution mais les banques y sont réticentes. Cependant, votre banque ne peut pas objecter à un étudiant le simple fait d'être étudiant s'il dispose d'un contrat à durée déterminée et d'un revenu régulier.

Cependant, même si des dispositifs sont prévus, les banquiers ne vont pas vous donner un prêt immobilier étudiant aussi facilement. En qualité d'étudiant, le banquier sait que vous avez peu de sources de revenus. Des garanties seront alors demandées.

Les garanties des banques

Pour se protéger d'une éventuelle défaillance de l'étudiant, la banque peut exiger :

Des garanties hypothécaires peuvent
être exigées par la banque
  • une hypothèque
  • ou un privilège de prêteur de deniers

Ces demandes de garanties peuvent cependant poser problème puisqu'elles sont onéreuses et contraignantes à mettre en œuvre. De ce fait, elles risquent d'être refusées par les organismes de cautionnement mutuel pour insuffisance de revenus de votre part. Les organismes de cautionnement mutuel sont organismes qui permettent de garantir un prêt. Après le versement d'une cotisation, c'est la société de cautionnement mutuel qui payera vos échéances si vous ne pouvez plus faire face à vos dettes. En outre, pour un étudiant de moins de 30 ans, il est plus intéressant d'opter pour une délégation externe d'assurance garantissant l'emprunt.

La banque peut accepter de vous faire un prêt immobilier avec un taux de 36 % voire de 37 %. En outre, les banques ne demandent pas un apport personnel (de 10%) du prix d'acquisition aux jeunes emprunteurs. Pourquoi ?  Car les jeunes emprunteurs n'ont pas eu le temps d'économiser et de se constituer un capital.

Les garanties hypothécaires, même si elles facilitent les démarches auprès de votre banque, sont assez redoutées des étudiants. Il est donc à savoir, pour les phobiques administratifs notamment, que les organismes prêteurs et les organismes de cautionnement mutuels peuvent accepter de vous aider dans vos démarches. Si aucune banque n'accepte votre demande ou si les garanties sont trop contraignantes pour vous, vous pouvez vous rabattre sur des solutions alternatives que nous détaillerons plus bas.

Modalités de remboursement du prêt étudiant

Le montant du prêt bancaire étudiant se situe généralement entre 1 500 € et 45 000 €. Cette somme est fonction de l'établissement de prêt et les études suivies. Le prêt étudiant est consenti pour une période allant de 1 à 9 ans. Le taux d’intérêt se situe le plus souvent entre 0% et 1,55%, hors assurance, selon les établissements.

Une fois les fonds versés, l’établissement bancaire ne contrôle pas la façon dont le prêt est utilisé. Vous êtes donc en droit d’user librement de la somme qui vous est prêtée. L'organisme de crédit ne vérifiera pas que vous avez bel et bien acheté un logement. Mais il est dans votre intérêt de le faire au vue du taux important que vous pouvez payer. Si vous le souhaitez d'autres crédits peuvent être contractés à des taux plus faibles, répondant davantage à vos besoins.

En tant qu'étudiant, au même titre qu'un emprunteur normal, vous pouvez à tout moment rembourser par anticipation votre prêt bancaire si vous le pouvez. Cela vous permettra de réduire vos mensualités et votre temps de remboursement.

Les modalités de remboursement varient selon les établissements prêteurs. La plupart offrent à l’étudiant le choix entre trois possibilités :

Vous pouvez rembourser votre prêt
immobilier une fois dans la vie active
  • Le remboursement avec différé total : pendant vos études vous ne remboursez rien. Vous remboursez seulement votre crédit immobilier à la fin de vos études, lorsque vous entrez dans la vie active. Dans certaines banques cela peut même attendre deux ans après le démarrage de votre activité professionnelle

 

  • Le remboursement avec différé partiel : pendant vos études vous payez chaque mois une cotisation d'assurance ou uniquement les intérêts du crédit. Vous ne remboursez le crédit qu'une fois dans la vie active.

 

  • Le remboursement avec échéances immédiates : le remboursement se fait par mensualités fixées avec la banque dès la mise à la disposition du prêt.

 

Les cas où la banque sera plus enclin à accepter ou refuser votre demande

Les cas où la banque peut refuser votre demande de prêt

Sans revenus réguliers, la banque n’acceptera pas de financer votre projet immobilier. De plus, si vous ne percevez aucun revenu, elle ne se contentera pas d’une garantie immobilière.

Pour contrer ce refus, il vous faudra trouver une personne qui se porte garant pour votre caution et qui soit, à ce titre, solidaire de votre emprunt. Les banques, pour des raisons législatives rigoureuses, préfèrent qu'il s'agisse de vos parents, tuteurs légaux. Cependant il faut que leur capacité financière leur permette d'être garant. S'ils ne le peuvent pas, le crédit immobilier vous sera refusé.

Les accords des banques avec les grandes écoles

Certaines grandes écoles concluent des accords avec les banques. Ces accords permettent de faciliter les relations et les prêts étudiants entre les banques et les écoles. Ces grandes écoles assurent ainsi une fidélisation à la banque, et les banques sont certains de faire un prêt à un futur actif qui aura des revenus suffisants pour soutenir un prêt immobilier en cas de remboursement différé.

Ces accords permettent aux étudiants de bénéficier de prêts à des conditions de taux et de montants plus favorables. Autre avantage : les étudiants peuvent faire une demande de prêt sans avoir besoin de la caution parentale si l’établissement bancaire prêteur a signé une convention avec l’État.

Un prêt étudiant garanti par l’État

 Le prêt étudiant garanti par l’État est ouvert aux étudiants, sans aucune condition de ressources s'ils :

  • suivent des études dans un établissement situé en France pour préparer un diplôme de l’enseignement supérieur français
  • sont âgés de moins de 28 ans

S'il vous est difficile d'obtenir une caution vous pouvez faire une demande de prêt garanti par l'État. Dans ce cas, l'État s’engage à rembourser 70% en cas d’impayés de votre part.

Ces demandes ne se font que pour les banques ayant signé une convention avec l’État. Le prêt étudiant garanti par l’État plafonné à 15 000 €.

Néanmoins même si vous avez une garanti de l'État ou un accord avec des écoles, la banque se réserve le droit de ne pas vous accorder le crédit demandé.

Des alternatives au crédit immobilier étudiant ?

Prendre un crédit à plusieurs étudiants

Afin de diminuer les frais de remboursement du prêt immobilier, plusieurs étudiants peuvent se regrouper pour acheter le logement ensemble. Vous ne serait pas alors propriétaire unique du logement, mais c'est une solution qui vous permet d'avoir un logement en payant moins. Il vous faudra choisir avec précaution vos partenaires de crédit.

En outre, pour limiter les frais, il est possible de louer une seconde chambre à une personne dont le loyer servira en partie à rembourser l'emprunt immobilier.

Emprunter à plusieurs ou avec vos parents
peuvent être des solutions alternatives

Emprunter avec ses parents

Lorsque vous êtes un(e) étudiant(e) sans revenu, ou avec un revenu insuffisant, il est normal de se tourner vers vos parents. L'étudiant sans revenus fixes peut acheter un logement avec ses parents soit dans le cadre :

  • de l'indivision : achat à plusieurs, incluant plusieurs propriétaires du bien
  • d'une société civile immobilière (SCI)

Appelez-nous

Nos experts sont disponibles de 9h à 19h du lundi au vendredi


Ou demandez à être rappelé gratuitement

Se faire rappeler

Etre rappelé gratuitement

Nos experts sont disponibles de 9h à 19h du lundi au vendredi

Merci de renseigner un numéro valide

Merci !

.

Connectez-vous !

Votre email n'est pas valideMot de passe oublié ?Merci de renseigner votre mot de passe

Déjà inscrit ?

Ouverture du service imminente !


Laissez-nous votre email pour la piqûre de rappel

Plus qu'une étape avant d'accéder à votre simulation !

Sécurisez votre compte pour accédergratuitement à votre simulation

Votre email n'est pas valideVotre numéroMerci de renseigner votre numéro de téléphone

En cliquant sur "Voir ma simulation" j'accepte lesCGU
et serai automatiquement inscrit afin de profiter des services de TacoTax

DEJA INSCRIT ?

Un instant !

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez gratuitement votre guide pour réduire vos impôts

Non merci