Vous avez du mal à imaginer votre avenir comme vous le souhaitez et vous ne savez pas comment financer les études de vos rêves ? Le prêt étudiant peut vous permettre de financer totalement ou partiellement vos études dans l’enseignement supérieur. Le prêt étudiant, comment ça marche ? Quelles sont les conditions d’obtention ? Comment faire votre choix ? Toutes les réponses se trouvent ici. 

 

Le prêt étudiant : définition et fonctionnement

Comme tout emprunt, il va falloir montrer que vous avez une situation acceptable pour obtenir le prêt tant attendu. Les conditions sont moins restrictives que pour un prêt classique. 

Qu’est-ce qu’un prêt étudiant ?

Le prêt étudiant est un crédit à la consommation qui a pour but de financer des études dans l’enseignement supérieur. Ce dispositif n’a pas pour objectif de pousser les étudiants à emprunter, mais plutôt de pouvoir étudier comme bon leur semble avec des moyens financiers suffisants. Vous n’avez pas besoin de justifier vos dépenses, le prêt est non-affecté

Il existe deux types de prêt étudiant :

  • Le prêt étudiant classique : vous êtes étudiant et vous souhaitez avoir un prêt pour vos études. La plupart des banques vous demanderont des garants. 
  • Le prêt étudiant garanti par l’État : il faut savoir que pour 2018, les sommes ont déjà été dépensées entièrement, il faudra attendre 2019 pour obtenir un prêt garanti par l’État. 5 banques sont signataires du fond de garanti géré par la bpifrance. Vous pouvez donc obtenir un prêt étudiant garanti par l’État :
    • à la Société Générale,
    • au Crédit Mutuel,
    • à la Caisse d’Épargne,
    • au CIC
    • et dans les agences de la Banques Populaire.

Vous n’avez pas besoin de garant, ni de conditions de ressources. 

Toute personne ayant entre 18 et 30 ans et pouvant justifier ses études peut obtenir un prêt étudiant. Le justificatif demandé est le certificat de scolarité. 

Le saviez-vous ? Une banque peut vous refuser le prêt étudiant. En effet, si elle estime que vos études n’ont pas de débouchés ou que vous ne pourrez pas rembourser la somme demandée, elle est en droit de refuser votre demande.

Le prêt d’honneur étudiant

Il remplace le prêt étudiant à taux zéro. La plupart des banques peuvent vous proposer un prêt d’honneur en tant qu’étudiant. Vous pouvez demander jusqu’à 1 000 €. Vous pouvez recevoir ce prêt de plusieurs manières :

  • L'avance de rentrée : c’est une avance de 1 000 € vous permettant de faire face aux frais de rentrée, vous devez rembourser cette somme dans les 3 mois suivants l’avance, au maximum. 
  • L’avance de bourse : vous pouvez recevoir jusqu’à 610 €/mois durant 3 mois et c’est à rembourser sur 12 mois maximum.
  • Le permis à 1 € : il faut avoir entre 18 et 25 ans et vouloir passer le permis voiture ou moto. 

Prêt étudiant : comment ça marche ?

prêt étudiant
Prêt étudiant moyen : 8.500 € sur six ans en 2017

La banque vous prête une somme que vous devez rembourser en y ajoutant les intérêts et les frais annexes. C’est le même principe qu’un prêt classique à une différence près. Il y a ce que l’on appelle un remboursement différé. Vous commencez à rembourser le capital qu’une fois dans la vie active. En attendant, vous payez les intérêts et les frais de dossier. Pour le prêt garanti par l’État, le remboursement en différé est effectué automatiquement 2 ans après la fin de vos études. 

Un prêt étudiant a une durée minimale de deux ans et peut aller jusqu’à 10 ans. Concernant l’âge-limite, pour le prêt garanti par l’État, c’est 28 ans maximum, sinon, c’est 30 ans. Il peu probable que vous arriviez à obtenir un prêt à 27 ou 28 ans, sauf si vous avez des garanties.

Pour la somme empruntée, cela dépend des établissements bancaires. Quand votre garant est l’État, vous ne pouvez pas demander plus de 15 000 €, en sachant que le montant moyen demandé pour un étudiant à l’université est 9 800 € et 19 300 € pour un étudiant en école de commerce. 

Pour les étudiants qui ne souhaitent emprunter plus de 5 000 €, il existe une alternative au prêt étudiant : le micro-crédit. Il s'agit d'un prêt accordé aux emprunteurs ayant un profil "à risques", pour qui il est difficile d'obtenir un financement auprès des banques traditionnelles.

Bon à savoir : Un apprenti peut bénéficier d’un prêt étudiant, ce n’est pas réservé qu’aux étudiants en formation scolaire uniquement. 

Comment choisir son prêt étudiant ?

choisir son prêt étudiant
Une mention au bac ? Signalez-le aux banques !

Le maître mot ici sera la prospection. En effet, il est possible aujourd’hui d’obtenir des prêts étudiant en ligne ou en agence, garanti par l’État, un tiers ou un parent pour un montant à définir avec la banque. La durée dépendra de votre situation et de la banque. 

Afin d’obtenir le meilleur prêt étudiant à un taux intéressant, il va falloir faire jouer la concurrence. Vous pouvez faire des simulations de prêts étudiants dans plusieurs banques, regarder les comparatifs existants. Si vous arrivez dans une banque en disant que la concurrence vous donne plus ou à un taux plus bas, il est possible que cela lui donne envie de s’aligner, surtout si vous mettez en jeu l’hébergement de vos comptes. 

Il bien faire attention à certains frais qui peuvent faire gonfler les factures :

  • Les frais de dossier : certaines banques vous les offrent, renseignez-vous bien avant de signer.
  • L’assurance : comme pour tout prêt, la banque va vous faire payer une assurance. C’est à vous de négocier et faire attention au contrat avant de signer.
  • Le taux d’intérêt : les taux dépendent de la conjoncture économique, mais chaque banque peut pratiquer ses propres taux. Faites bien votre travail de prospection pour avoir ce qui vous correspond le mieux.
  • Le remboursement différé : faites bien attention d’avoir un remboursement total ou partiel à partir du moment où vous finissez vos études, sinon vous allez payer pendant vos études et cela peut vous mettre en difficulté. Cela dépend vraiment de votre situation personnelle. On parle de remboursement différé partiel quand vous commencez à payer les intérêts en attendant la fin de vos études pour n’avoir qu’à rembourser le capital ensuite. Le différé total, vous permet de n’avoir rien à débourser avant la fin de vos études tout en ayant le capital. 

Je suis étudiant(e) et je travaille, dois-je payer des impôts ?

Si vous êtes étudiant(e) et également salarié(eà, vos salaires sont bien souvent exonérés. Vérifiez !

Vous êtes étudiant(e), vous avez moins de 26 ans et vous travaillez en plus de vos études pour rembourser un prêt étudiant par exemple ?

  • Si vous travaillez en plus du suivi de vos études, votre salaire est dispensé d'impôt mais jusqu'à hauteur de 3 mois de SMIC gagnés au total dans l'année seulement (soit 4 494 € ).
  • Si vous avez perçu des indemnités de stage, elles sont non imposables dans la limite du SMIC annuel, soit 18 255 euros € en 2019, que vous soyez rattaché(e) au foyer fiscal de vos parents ou non. 
Bon à savoir : lorsque vous déclarez vos revenus étudiants, ne déclarez que l'excédent dans la partie "Traitement, salaires, pensions, rentes" dans les cases 1AJ à 1DJ.

Foire aux questions

Qu’est-ce que le déblocage progressif ?

Le déblocage progressif peut être demandé pour avoir un échelonnement et une meilleure gestion du capital emprunté. Pour cela, il vous suffit d’en parler à votre futur établissement bancaire qui va vous donner toutes les informations sur le sujet. Tout devra être précisé dans votre contrat de prêt étudiant, alors posez bien toutes vos questions avant la signature. 

Toutes les banques proposent des prêts étudiants ?

La réponse est oui, c’est dans leur intérêt d’attirer une cible la plus large possible. Pour cela, ils proposent des prêts immobiliers, des prêts personnels, professionnels, étudiants, etc. C’est à vous de faire jouer la concurrence pour que vous puissiez en sortir gagnant. Rien ne vous empêche de faire une simulation de prêt étudiant auprès du crédit agricole, de la LCL ou autres établissements bancaires. 

Un étudiant boursier, peut-il obtenir un prêt ?

La bourse d’études n’a rien à voir avec le prêt étudiant. En effet, c’est une aide financière, mais qui ne nécessite aucun remboursement (sauf en cas de manquement des engagements de la part de l’étudiant). Vous pouvez très bien faire une demande de prêt en étant boursier. La banque va regarder la situation de votre ou vos garants, par conséquent, votre bourse n’a rien à voir dans la décision de vous donner un prêt étudiant. 

Peut-on faire racheter son prêt étudiant ?

En tant que crédit à la consommation, le prêt étudiant peut très bien faire l'objet d'un rachat par une banque concurrente. Cela dit, le prêt étudiant présente certaines spécificités, qu'il faut considérer attentivement avant d'envisager un rachat. En effet, si l'étudiant a opté pour la franchise partielle, (il a déjà remboursé les intérêts et l'assurance en début de prêt), il n'y a aucun intérêt à racheter son prêt. En effet, tout rachat de crédit implique de nouveaux intérêts à payer. Le rachat ou regroupements de crédit n'est intéressant que s'il a choisi la francise totale, qui a préservé le capital et les intérêts.

Pour aller plus loin avec les crédits à la consommation :

Appelez-nous

Nos experts sont disponibles de 9h à 19h du lundi au vendredi


Ou demandez à être rappelé gratuitement

Se faire rappeler

Etre rappelé gratuitement

Nos experts sont disponibles de 9h à 19h du lundi au vendredi

Merci de renseigner un numéro valide

Merci !

.

Connectez-vous !

Votre email n'est pas valideMot de passe oublié ?Merci de renseigner votre mot de passe

Déjà inscrit ?

Ouverture du service imminente !


Laissez-nous votre email pour la piqûre de rappel

Plus qu'une étape avant d'accéder à votre simulation !

Sécurisez votre compte pour accédergratuitement à votre simulation

Votre email n'est pas valideVotre numéroMerci de renseigner votre numéro de téléphone

En cliquant sur "Voir ma simulation" j'accepte lesCGU
et serai automatiquement inscrit afin de profiter des services de TacoTax

DEJA INSCRIT ?

Un instant !

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez gratuitement votre guide pour réduire vos impôts

Non merci