Ordinateur portable en panne à trois jours de la remise de thèse, machine à laver qui rend l'âme juste avant de partir travailler, dettes qui s'accumulent, loyer en retard... Qui ne s'est jamais retrouvé face à un imprévu nécessitant une somme d'argent rapidement ? Dans ce cas, le recours au prêt bancaire traditionnel n’est pas indiqué. Vous pouvez toujours vous tourner vers vos proches, mais cette solution n'offre aucune garantie, ces derniers n'ayant pas forcément les fonds disponibles, ou la confiance suffisante pour les prêter... Dans ces conditions, d’autres alternatives sont possibles. L'une d'entre elles est née aux États-Unis : le prêt entre particuliers, qui ne nécessite ni banquier ni dossier.

 

Prêt entre particuliers : un réponse à un besoin urgent

Les ménages français sont très friands de crédits : 8 particuliers sur 10 dont déjà emprunté de l’argent (79%). La fréquence des emprunts est, quant à elle, assez importante : près d’un Français sur 5 empruntent au moins une fois par an (17%). Mais s’ils empruntent, ils prêtent aussi beaucoup : 63% des Français ont déjà prêté de l’argent. Un pourcentage qui grime à 72% chez les 18-24 ans et 78% chez les petits emprunteurs. Les banques n'étaient pas toujours très clémentes, surtout envers les profils un peu atypiques, les particuliers alors ont recours à des solutions alternatives.

Le Prêt entre Particuliers (PAP) ou peer-to-peer lending nous vient des États-Unis, où la confiance des particuliers dans leur système bancaire s'est effilochée au fil des années et des scandales bancaires qui ont marqué le pays. Bon nombre d'emprunteurs potentiels ont préféré se tourner vers l'économie collaborative. Apparu sous forme de plateforme en ligne, le succès du PAP/P2P s'est propagé jusqu'en France. Il s'explique par sa rapidité d'obtention mais aussi l’absence de confiance dans un système où les projets des emprunteurs dépendent du bon vouloir des banques. 

Le prêt entre particuliers connaît un tel succès et concurrence aussi fortement les prêts traditionnels, c’est parce qu’il fournit une alternative viable par rapport aux réalités du monde financier français : 

  • le manque de vigueur économique,
  • la montée du chômage,
  • l’augmentation du nombre de personnes en situation de précarité financière

Sans compter toutes les personnes inscrites au Fichier des Incidents de Remboursement des Crédits aux Particuliers (FICP) ou au Fichier Central des Chèques (FCC). Un fichage qui les privent de toute possibilité de décrocher un prêt personnel

Comment fonctionne le prêt entre particuliers ?

prêt entre particuliers
Besoin d'argent rapidement ? Gagnez du temps avec le PAP

D'un montant minimal de 760 €, le prêt entre particuliers ne consiste pas à faire un simple aller-retour au distributeur de billets. Le prêteur engage ses fonds personnels, à la manière d'une banque. C'est donc un véritable crédit à la consommation, régi par des conditions d'emprunt, des taux, des délais, etc.

Autant de conditions nécessaires pour éviter les arnaques qui sont malheureusement monnaie courante. Comme dans n'importe quel crédit à la consommation, emprunter à un particulier exige de rédiger un contrat, lequel doit mentionner :

Les deux parties doivent se mettre d'accord sur ces conditions, puis décider de la forme du contrat. Deux possibilités :

  • Le contrat de prêt (à télécharger directement sur le site officiel de l'administration fiscale), signé par chaque partie qui en concerne un exemplaire. Le formulaire de déclaration de prêt entre particuliers est le cerfa 10142*6
  • La reconnaissance de dette rédigée, datée et signée par l'emprunteur. Ce document reconnaît l'acte de prêt, et le montant octroyé à l'emprunteur. Si besoin est, on peut passer par un notaire pour la rédaction et la signature. Une fois le document édité, l'original est remis au prêteur, et l'emprunteur conserve une copie. Un original supplémentaire est déposé au service des impôts

►Lire aussiFaut-il passer par un courtier pour décrocher son crédit ?

Prêt entre particuliers : que dit la loi ?

Même si votre prêteur est votre meilleur ami, et que la somme prêtée reste minime, tout prêt entre particuliers doit être déclaré au service des impôts. Que ce soit vous qui prêtiez ou receviez de l'argent, vous devez absolument déclarer les intérêts reçus ou versés. Ces derniers seront comptés comme imposables pour le prêteur. Cette étape est capitale : en cas d'omission (volontaire ou non), l'administration fiscale peut taxer la somme comme revenu d'origine indéterminée.

Autre point capital : les taux d'usure. Si les parties décident d'appliquer un taux d'intérêt au prêt, ce dernier ne doit pas dépasser les taux d'usure fixés par la Banque de France. Révisés tous les trimestres, ils correspondent aux taux maximum auxquels on peut prêter de l'argent.

Prêt entre particuliers : trouver un emprunteur / prêteur sérieux ?

Le web regorge de sites de prêt entre particuliers, comment trouver le bon ?

La question des "frais de dossier" 

Dans chaque prêt entre particuliers s'appliquent obligatoirement des frais qui constituent la rémunération du prêteur pour cette transaction. Ce sont les intérêts, dont le montant est fixé entre les deux parties et ne peut excéder les taux d'usure fixés par la Banque de France. Contrairement à un prêt bancaire classique, avec un PAP, l'emprunteur est exonéré de frais de dossier (en l'absence logique de dossiers). Cela dit, méfiez-vous, de nombreux prêteurs et sites en ligne de prêt peuvent vous demander de leur verser des frais de dossier au préalable. Il s'agit généralement d'une arnaque ; aucun prêteur sérieux n'est en droit d'exiger des frais pour un dossier qui n'existe pas. 

Ainsi, la recherche d'un prêt entre particuliers sans frais revient à chercher un crédit entre particuliers sérieux dans lequel le prêteur est une personne honnête.

Comment trouver un prêt entre particulier sans frais ?

Si vous n'avez pas de proche à qui emprunter, il existe des plateformes de prêts entre particuliers en ligne, la plus connue étant Younited Credit.  Lancée en 2011, elle a été la première plateforme de crédit aux particuliers à recevoir l'agrément bancaire délivré par l'autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR). Un gage de qualité, hautement reconnu, qui lui permet de justifier et légitimer la sécurité du service pour ses utilisateurs.

Prêt entre particuliers : l'avis TacoTax 

Que vous soyez prêteur ou emprunteur, adressez-vous exclusivement à des personnes de confiance pour votre prêt entre particuliers. C'est sans doute la condition sine qua non pour un prêt entre particuliers. Si possible, faites valider le contrat de prêt ou de reconnaissance de dettes par un notaire. Cette démarche est payante certes, mais c'est une sauvegarde pour l'emprunteur. Il est ainsi assuré du bon remboursement de la somme prêtée.

Que peut-on acheter avec un prêt entre particuliers ?

Le prêt entre particuliers est un crédit à la consommation. Les sommes prêtées ne sont pas suffisantes pour acquérir un bien immobilier (la moyenne oscille aux alentours de 10 000 €) mais il peut servir à financer des projets ou achats personnels.

Nature du financement Détails
Acheter une voiture (impératifs professionnels) C'est notamment le cas des salariés nécessitant une voiture pour se rendre au travail, ou dont l'activité professionnelle exige des déplacements fréquents. 
Payer les charges fixes incompressibles Il s'agit du loyer et des factures d'énergie.
Créer son d'entreprise Les jeunes entrepreneurs ont besoin de fonds, que les banques rechignent souvent à leur accorder. 
Sortir du surendettement Pour les demandeurs d'emploi en situation d'endettement, le prêt entre particuliers ouvre droit à un rachat de crédit, qui peut servir ensuite à réduire les mensualités tout en dégageant de la trésorerie. 

Foire aux questions

Peut-on refuser de prêter à un autre particulier ? 

En qualité de particulier, rien ne peut vous obliger à prêter de l'argent sur votre trésorerie personnelle. Mais vous ne pouvez pas non plus accepter toutes les demandes. Pour garantir la sécurité des prêteurs, certains profils sont interdits de PAP, il s'agit :

  • des entrepreneurs et créateurs d'entreprises n'ayant pas d'apport ou interdits de crédit.
  • les personnes inscrites sur fichiers des interdits bancaires (FICP) de la Banque de France
  • les personnes ayant une procédure de surendettement en cours
  • toute personne non solvable

Peut-on faire racheter son prêt entre particuliers ?

Le rachat de crédit entre particuliers est une forme particulière du rachat de crédit classique. Étant donné l'absence de structure bancaire avec ce type de prêt, le rachat s'apparente davantage à du crowdlending, une forme dématérialisée de prêt via une plateforme non bancaire. L'emprunteur qui souhaite faire racheter son PAP doit pour cela communiquer auprès de la plateforme de crédit sa demande de crédit. Il y précise :

  • le montant du financement demandé,
  • ses ressources 
  • sa situation professionnelle
  • et d'autres justificatifs

Un projet à financer ? Un besoin d'argent rapide ? Découvrez tous nos articles consacrés aux crédits à la consommation :

Appelez-nous

Nos experts sont disponibles de 9h à 19h du lundi au vendredi


Ou demandez à être rappelé gratuitement

Se faire rappeler

Etre rappelé gratuitement

Nos experts sont disponibles de 9h à 19h du lundi au vendredi

Merci de renseigner un numéro valide

Merci !

.

Connectez-vous !

Votre email n'est pas valideMot de passe oublié ?Merci de renseigner votre mot de passe

Déjà inscrit ?

Ouverture du service imminente !


Laissez-nous votre email pour la piqûre de rappel

Plus qu'une étape avant d'accéder à votre simulation !

Sécurisez votre compte pour accédergratuitement à votre simulation

Votre email n'est pas valideVotre numéroMerci de renseigner votre numéro de téléphone

En cliquant sur "Voir ma simulation" j'accepte lesCGU
et serai automatiquement inscrit afin de profiter des services de TacoTax

DEJA INSCRIT ?

Un instant !

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez gratuitement votre guide pour réduire vos impôts

Non merci