1. Accueil

  2. Sanofi renonce à son vaccin

Non classé28 Septembre 2021

Sanofi renonce à son vaccin

Sanofi renonce à son vaccin

Au revoir ! Sanofi jette l’éponge. Après des mois de travail, le laboratoire français a décidé d’arrêter le développement clinique de son vaccin à ARN messager contre le Covid-19. C’est une décision qui en décevra plus d’un. Néanmoins, Sanofi achèvera en son vaccin « classique ». Il devrait être prêt d’ici la fin de l’année. On fait le point !

Sanofi : le vaccin, c’est fini !

Une triste nouvelle pour de nombreux Français qui attendaient ce vaccin avec impatience. En effet, Sanofi a décidé de renoncer à mettre au point un vaccin ARN contre le Covid 19. Pourtant, le laboratoire français planchait sur ce projet depuis mars 2020. Malheureusement, cela pourrait encore prendre des mois. Un temps précieux que Sanofi n’a plus, surtout dans un contexte de ralentissement épidémique dans les pays les plus facilement accessibles.

Sans parler de la concurrence énorme qui s’est développée cette année sur le marché des vaccins anti Covid. Pour preuve, le marché est complètement saturé : 12 milliards de doses, tous vaccins confondus, devraient être produites d’ici à la fin de l’année. Sans compter les 24 milliards de doses supplémentaires attendues d’ici à l’été 2022. 

Sanofi ne se fait pas d’illusion. Voilà pourquoi, Thomas Triomphe, qui dirige la branche vaccins de Sanofi, a voulu être transparent sur le sujet. Ironie du sort, Sanofi contribue lui-même à encombrer le marché puisqu’il va fabriquer sur ses propres sites de production 500 millions de doses de doses de vaccins pour ses concurrents, Moderna et Pfizer.

Rachat de Translate Bio

Une nouvelle qui en a surpris plus d’un. Surtout lorsqu’on pense aux résultats très encourageants de l’essai de phase I/II du vaccin Sanofi. En effet, il montre une efficacité de 91 à 100 %. Soit l’équivalent des vaccins Pfizer/BioNTech et Moderna. Bonus : il n’y a pas d’effets secondaires majeurs. Sanofi doit cela à la technologie mise au point chez Translate Bio, biotech américaine que Sanofi a rachetée en août dernier pour 2,7 milliards d’euros. 

Mais tout n’est pas perdu ! Le laboratoire ne laisse pas tout cela partir en fumée. Il utilisera cette technologie afin de mettre au point des vaccins contre d’autres maladies. Eh oui, nous avons tendance à l’oublier, surtout depuis mars 2020, mais il existe encore toujours de nombreuses autres maladies à combattre. Sanofi ne compte pas perdre du terrain sur ce marché non plus. A commencer par la grippe. Tout comme Moderna et Pfizer, il a déjà lancé en juin dernier un essai de phase I/II portant sur 280 personnes.

ARN : une nouvelle ère

Grâce à l’épidémie de Covid, la technologie ARN a eu le temps de faire ses preuves et a désormais droit de cité chez les industriels des vaccins. Une aubaine qui lui a permis d’investir 400 millions d’euros par an dans un centre d’excellence partagé entre Marcy-l’Etoile (Rhône) et la région de Boston où est situé Translate Bio.

Si Sanofi a baissé les bras pour un vaccin, il ne lâche pas l’affaire avec son autre vaccin contre le Covid. Pour preuve, avec le britannique GSK, Sanofi est dans la dernière ligne droite des essais cliniques. Les résultats sont attendus avant la fin de l’année.