1. Accueil

  2. Leonardo DiCaprio se lance dans la viande in vitro

Actu du jour23 Septembre 2021

Leonardo DiCaprio se lance dans la viande in vitro

Leonardo DiCaprio se lance dans la viande in vitro

Après le Titanic et le Loup de Wall Street, place aux start-up innovantes ! Loin des Oscars, Leonardo DiCaprio a annoncé avoir investi dans deux des start-up les plus avancées du secteur de la viande in vitro : Aleph Farms et Mosa Meat. Obtenue par culture cellulaire, la viande proposée par ces entreprises offre une véritable alternative à la viande. Coup de projecteur sur un secteur qui a de l’avenir !

Hollywood s’invite à la table 

Leonardo DiCaprio n’en est pas à son coup d’essai. En effet, ce n’est pas la première fois que la star hollywoodienne se lance dans de tels projets. Profondément intéressé et investi par le sujet de l’environnement, l’acteur ne rate pas une occasion de mettre des billes dans des start-ups innovantes et pleines d’espoir pour l’avenir. 

L’énergie solaire, les diamants en laboratoire, les matelas vendus en ligne… bref, ce ne sont pas les opportunités qui manquent. Mais désormais, Leonardo DiCaprio a jeté son dévolu sur la viande in vitro. Depuis mercredi, deux nouvelles, Aleph Farms et Mosa Meat, épaississent son portefeuille.

Selon l’acteur : « Mosa Meat et Aleph Farms offrent de nouvelles façons de satisfaire la demande mondiale de viande de bœuf, tout en résolvant certains des problèmes les plus pressants de la production industrielle actuelle de viande bovine ». Il n’a cependant pas spécifié le montant de ses investissements ni la hauteur de ses participations.

Néanmoins, il a choisi deux entreprises qui font du bruit depuis quelques temps. Très avancées dans leurs recherches, elles ont toutes deux fait de belles levées de fonds selon Dealroom : 

  • le hollandais Mosa Meat a levé près de 92 millions d’euros, 
  • l’israélien Aleph Farms a levé 109 millions d’euros 

Ils sont tous deux très en avance sur la question de la viande in vitro. C’est d’ailleurs Mark Post, le fondateur de Mosa Meat et professeur en physiologie, qui fit en 2013 la première démonstration d’un steak conçu en laboratoire à partir de cellules animales.

Nous étions loin du simple steak à faire griller au barbecue ! En effet, la pièce coûtait alors 250 000 euros l’unité ! Pas pour toutes les bourses donc … Il faut dire que ce “steak” contenait à 80 % du sérum foetal bovin. Un ingrédient plus que contraignant puisqu’il nécessitait d’abattre presque autant de vaches que pour la viande traditionnelle.

Heureusement, tout cela a bien changé !

La viande du futur

C’est le futur, certes, mais pour quand. Les nombreuses start-up, dont Mosa Meat et Aleph Farms, qui planchent sur le sujet on réussit à s’affranchir de ce genre d’ingrédients. Mais où en sont-elles vraiment ? Une question intimement liée à celle de la production à grande échelle. Certes, éthiquement c’est une grande avancée de produire une viande à l’impact environnemental faible. Sans parler de la maltraitance animale dans l’élevage… Mais combien ça coûte ? Comme nous l’avons vu plus haut, certains ingrédients pour fabriquer cette viande sont particulièrement coûteux ? Comment s’en affranchir pour passer à l’étape supérieure : la distribution à grande échelle. 

 

L’objectif : produire de la viande in vitro en quantité industrielle et la distribuer à un prix compétitif. Mais tout n’est pas une question de volonté. Pour y parvenir, il faut aussi recevoir l’approbation des agences sanitaires des différents marchés sur lesquels ces entreprises comptent s’implanter. Et ce n’est pas une mince affaire. Pour le moment, seul Eat Just a réussi à obtenir ce sésame et seulement à Singapour. ! 

Malgré toutes ces contraintes, Aleph Farms est confiant. Son dirigeant, Didier Toubia, estime même pouvoir être opérationnel dès 2022. D’ailleurs, il doit inaugurer d’ici à la fin de l’année une usine pilote. De son côté, Mosa Meat a réussi à comprimer ses coûts de production pour atteindre 9 dollars le steak ! L’entreprise prépare même une ligne de production « d’ampleur industrielle ». Toutes deux pourront compter sur le soutien inconditionnel de Leonardo DiCaprio, qui fait désormais partie de leur conseil consultatif respectif.

Good luck !