1. Blog

  2. Le Bitcoin, future monnaie officielle du Salvador

Actualités14 Juin 2021

Le Bitcoin, future monnaie officielle du Salvador

bitcoin salvador

Entre les tweets assassins d’Elon Musk et l’interdiction de son minage et de son utilisation en Chine et en Inde notamment, le Bitcoin a été particulièrement mis à mal ces dernières semaines. Cela ne l’empêche pas de rester la crypto-monnaie la plus emblématique, et donc de continuer d’être une source de curiosité pour tous. La planète Bitcoin a récemment été secouée par une annonce historique : la crypto-monnaie va devenir la monnaie officielle du Salvador ! Comment expliquer cet événement ?

Coup de théâtre du Bitcoin 2021

Le rassemblement international Bitcoin 2021 s’est tenu à Miami les 4 et 5 juin. Cette seconde édition était l’occasion parfaite pour le président du Salvador de faire une annonce de taille : Nayib Bukele a révélé que le pays ferait prochainement du BTC sa monnaie officielle aux côtés du dollar américain. Cela ferait du Salvador la première nation souveraine à adopter une crypto-monnaie en tant que devise légale.

→ Lire également : Défiscalisation : du nouveau pour les dons aux cultes

Quelles démarches pour rendre la BTC officiel ?

L’Assemblée législative du Salvador a d’ores et déjà approuvé la loi du président sur le Bitcoin. En effet, le 8 juin, le Congrès a voté en faveur du projet avec 62 voix sur 84. Prochaine étape : la ratification de la loi par Nayib Bukele.

La loi Bitcoin repose sur plusieurs articles détaillant l’utilisation de la monnaie virtuelle au Salvador. Premièrement, les habitants auront la possibilité de payer leurs impôts en BTC, mais également de régler leurs achats en Bitcoin aux agents économiques. Il est d’ailleurs précisé dans le projet de loi que « tout agent économique doit accepter le Bitcoin comme paiement lorsqu’il lui est proposé par celui qui acquiert un bien ou un service ». Parmi les autres articles de cette loi, on retrouve les précisions suivantes :

  • les plus-values en Bitcoins seront exemptées d’impôt ;
  • le dollar américain servira de monnaie de référence pour déterminer les prix, même si ceux-ci pourront être exprimés en BTC ;
  • la crypto-monnaie sera acceptée sur tout le territoire, sauf dans les zones reculées.

Une fois promulguée, 90 jours s’écouleront avant l’entrée en vigueur de la loi Bitcoin.

→ Lire également : Pass sanitaire : à quoi s’attendre en France ?

Pourquoi le Salvador veut-il adopter le Bitcoin ?

Quelles raisons ont poussé le Salvador à faire du Bitcoin sa monnaie officielle ? Il faut prendre en compte la situation économique de ce pays d’Amérique latine pour comprendre cette démarche. Depuis le remplacement du colón par le dollar américain en 2001, la population salvadorienne a subi un appauvrissement massif. Actuellement, 70 % de la population ne possède ni compte bancaire, ni carte de crédit. Cette situation laisse peu de perspectives économiques à la population.

Dès lors, pourquoi ne pas se tourner vers l’innovation pour sortir de la crise ? En étant le premier à opter pour l’utilisation du BTC comme monnaie légale, le Salvador ne manquera pas d’entrer dans l’histoire. Les crypto-monnaies pénètrent de plus en plus profondément dans l’économie réelle, et en s’inscrivant comme précurseur dans son utilisation, Nayib Bukele veut faire de son pays un acteur fort de cette nouvelle ère économique.

→ Lire également : Environnement : est-ce que le Bitcoin pollue ?

D’autres pays suivent le mouvement

Depuis cette annonce fracassante, d’autres ont emboîté le pas au Salvador. Pour commencer, Gabriel Silva, membre du Congrès du Panama, a fait part du désir du pays de « soutenir les crypto-monnaies » en préparant une proposition de loi similaire à celle mise au point par les Salvadoriens. Même son de cloche du côté du Paraguay : le député Carlitos Rejala pense que le Bitcoin pourrait dynamiser le système financier paraguayen et avoir une forte influence sur le PIB du pays.

Le dernier État en date intéressé par l’adoption d’une loi Bitcoin est le Mexique. Eduardo Murat Hinojosa souhaite en effet proposer un cadre juridique à la Chambre des députés visant à faire du BTC la monnaie légale mexicaine.

Quant à l’Argentine et au Brésil, ils ont tous deux exprimé publiquement leur soutien à ces décisions sur les réseaux sociaux, mais n’ont pour l’instant fait aucune annonce officielle allant dans le sens de leurs pairs.