1. Accueil

  2. Environnement : est-ce que le Bitcoin pollue ?

Non classé19 Mai 2021

Environnement : est-ce que le Bitcoin pollue ?

environnement bitcoin

Elon Musk, l’un des plus fidèles défenseurs de la pionnière des crypto-monnaies, semble passer lentement mais sûrement du côté des sceptiques. Il pointe désormais du doigt les conséquences écologiques liées au Bitcoin et particulièrement l’évolution croissante de sa consommation d’électricité. Conséquence : la devise virtuelle est au cœur des débats et son cours en est fortement affecté. L’impact environnemental du BTC est-il si alarmant ?

Le revirement de Tesla

Le directeur général de Tesla a fait savoir le 13 mai dernier que le constructeur de véhicules automobiles n’accepterait plus le Bitcoin comme mode de paiement. Une nouvelle bien étonnante puisqu’elle a lieu seulement deux mois après que Tesla a annoncé officiellement accepter les règlements en crypto-monnaie. Ceux-ci devaient être acceptés aux Etats-Unis uniquement dans un premier temps, puis la mesure devait s’étendre aux autres marchés du groupe au cours de l’année.

Elon Musk soutient aujourd’hui que le minage de Bitcoin consomme une quantité astronomique d’énergies fossiles, notamment de charbon, et que malgré les nombreux avantages de cette monnaie virtuelle, Tesla ne souhaite pas encourager son exploitation tant que le mining ne sera pas devenu moins nocif pour la planète.

→ Lire également : Que sont les NFT et à quoi servent-ils ?

Bitcoin et consommation d’énergie

Il est vrai que l’utilisation d’énergie destinée au Bitcoin est importante. Elon Musk a, en plus de sa déclaration concernant Tesla et le BTC, posté sur Twitter un graphique montrant la consommation d’électricité toujours plus importante de la crypto-monnaie.

Les analystes de la réputée Deutsche Bank affirment par ailleurs que « si le Bitcoin était un pays il utiliserait la même quantité d’électricité par an que la Suisse ». Le minage de BTC consomme également plus que l’Argentine, les Pays-Bas et les Émirats arabes unis d’après une étude de l’université de Cambridge. D’après cette étude, plus la valeur du Bitcoin est élevée et plus sa consommation d’énergie a de risques de grimper. Cela s’explique par le fait que les variations à la hausse du cours du BTC fait croître l’intérêt pour le mining.

→ Lire également : Comment déclarer ses cryptomonnaies en 2021 ?

Le Bitcoin consomme-t-il plus que l’or ?

Il s’avère que le Bitcoin consomme beaucoup moins d’électricité que l’or ! Il est, d’après une étude de Galaxy Digital, deux fois moins gourmand que celui-ci :

  • on compte 113,89 TWh/an de consommation d’électricité pour le BTC ;
  • l’or consomme 240,61 TWh/an.

L’impact environnemental de la crypto-monnaie reste donc important, mais il semble tout de même être une réserve de valeur bien moins polluante que l’or. C’est d’ailleurs l’argument de Mark Cuban, un homme d’affaires et milliardaire américain qui s’est exprimé après le volte-face d’Elon Musk et Tesla.

Cuban a par ailleurs souligné le fait que, si le minage de BTC est effectivement énergivore, il fait de plus en plus appel à des énergies renouvelables, ce qui permet de réduire son empreinte écologique. Cela s’explique par le fait qu’actuellement, la moitié du minage de Bitcoin a lieu en Chine dans la région de Sichuan, qui est réputée pour être très friande en énergie renouvelable. Conséquence : l’énergie consommée par le mining de Bitcoin à Sichuan est issue à 95 % de sources d’énergie renouvelables !

Cette tendance semble se confirmer aux quatre coins du monde. En effet, d’après un rapport de Coinshare, 75 % de l’énergie faisant fonctionner le réseau Bitcoin provient d’énergies renouvelables.

→ Lire également : Bitcoin : à la conquête de l’Eldorado virtuel