1. Accueil

  2. Crédit d’impôt : tout savoir sur le remboursement du 15 janvier

ActualitésImpôts15 Janvier 2021

Crédit d’impôt : tout savoir sur le remboursement du 15 janvier

Crédit d'impôt : tout savoir sur le remboursement du 15 janvier

Save the date ! Aujourd’hui, Bercy va reverser aux ménages 5,5 milliards d’euros au titre d’avance sur crédit d’impôt. Mais, au vu de l’année très particulière que nous venons de vivre, il faudra faire attention aux trop-perçus. Qui est concerné ? Comment ça marche ? On vous dit tout ! Suivez le guide.

Crédit d’impôt : une année qui commence bien

Une avance 

En ce moment, les bonnes nouvelles ne sont pas très répandues. Alors quand Bercy en annonce une, on en parle. Aujourd’hui, les ménages vont avoir une bonne surprise. En effet, en moyenne, ils vont bénéficier d’une avance de 640 euros de la part du fisc. Et pour une fois, cela n’aura rien à voir avec le Covid. Il s’agit simplement d’une mécanique mise en place dans la foulée de la création du prélèvement à la source (PAS).

Rappelez-vous : le taux du prélèvement sur vos revenus de 2021 ne tient pas compte des réductions et crédits d’impôts auxquels vous avez droit. 

Pour atténuer cet inconvénient, qui peut faire un trou dans la trésorerie des ménages, l’administration a prévu de verser 60 % de ces montants dès le 15 janvier.

Qui est concerné ?

Une bonne nouvelle oui, mais pour qui ? Pour rappel, les dépenses visées sont : 

  • le crédit d’impôt lié à l’emploi d’un salarié à domicile, 
  • le crédit d’impôt lié à la famille (garde d’enfants de moins de 6 ans), 
  • la réduction d’impôt pour dépenses dues à la dépendance (hébergement en EHPAD),
  • la réduction d’impôt en faveur de l’investissement locatif (Pinel, Duflot, Scellier, investissement logement dans les DOM, Censi-Bouvard), 
  • la réduction d’impôt en faveur des dons 
  • le crédit d’impôt cotisations syndicales.

Tout cela leur donne droit à un crédit d’impôt qui leur est versé en deux fois depuis la mise en place du prélèvement à la source. 

Comment ça marche ? 

Pour calculer cette avance, l’administration fiscale s’est basée sur les dernières informations que vous lui avez fournies. Elle a donc calculé l’avance en fonction des dépenses mentionnées dans la dernière déclaration de revenus donc c’est une estimation, on estime que vous avez dépensé autant en 2020 que l’année précédente. Mais, comme nous le verrons plus bas, la crise a changé nos habitudes.

La somme sera directement versée sur votre compte (si le fisc connaît vos coordonnées bancaires). Pour les autres (260 000 foyers fiscaux), il faudra un peu attendre. Vous percevrez cette avance sous forme de lettre-chèque que vous recevrez par voie postale d’ici à la fin du mois de janvier.

À lire également  : 1er janvier 2021 : les premiers changements de lʼannée

Crédit d’impôt : gare aux trop-perçus !

Cette bonne nouvelle a tout de même ses limites. Eh oui, l’année 2020 est passée par là, et a quelque peu chamboulé nos habitudes. Le confinement, le télétravail ou encore le chômage partiel ont fait baisser nos dépenses liées à l’emploi d’un salarié à domicile, à la garde d’enfants par rapport à 2019.

Certains ont été plus vigilants que d’autres en diminuant ce montant directement dans « Gérer mon prélèvement à la source » sur impots.gouv.fr entre septembre et décembre 2020. Malheureusement, ce n’est pas le cas de tout le monde… 

Crédit d’impôt : l’été des régularisations 

Une régularisation sera faite à l’été 2021. Elle tiendra compte du montant de l’avance versée en janvier 2021. Si les montants des réductions ou crédits d’impôt sont comparables à ceux de l’année précédente, vous recevrez un complément.

Exemple : si vous aviez droit à 2 000 euros de crédit d’impôt, le fisc va vous verser aujourd’hui 1 200 euros, c’est-à-dire 60 % de la somme. Les 800 euros manquants seront versés l’été prochain, en fonction de la déclaration que vous ferez au printemps.

À l’inverse, si vous avez bénéficié d’un trop-perçu, vous devrez le rembourser. Sinon ça serait trop beau… Il sera repris lors de la liquidation de votre impôt à l’été 2021. Et, tout comme l’année dernière, le montant sera prélevé fin septembre :

  • en une fois pour les montants inférieurs ou égaux à 300 €
  • en quatre fois pour les montants supérieurs à 300 €

Trop d’informations ? Pas de panique. Vous pourrez trouver un document dans votre espace personnel impots.gouv.fr qui précisera le montant et les modalités du versement de janvier. Bonus : les usagers disposant d’un espace particulier seront informés par mail de la mise à disposition de ce document.

Vous n’avez rien reçu ? 

Il se peut aussi que vous ne receviez rien aujourd’hui. C’est sans doute parce que vous bénéficiez de ces crédits d’impôt pour la première fois. 

Résultat : l’administration ne peut pas se baser sur votre déclaration de l’an dernier. Pas de panique, elle le fera à partir de votre déclaration du printemps et vous toucherez l’intégralité de la somme l’été prochain. Encore un peu de patience.

Vers un paiement des crédits d’impôt en temps réel…

Une douce utopie qui ne verra pas le jour tout de suite. C’est un objectif du gouvernement. D’ailleurs, une expérimentation devait commencer le 1er juillet 2020 dans deux départements, mais le Covid-19 est passé par là, repoussant le projet.