1. Blog

  2. 1er janvier 2021 : les premiers changements de lʼannée

Non classé4 Janvier 2021

1er janvier 2021 : les premiers changements de lʼannée

janvier 2021

L’année 2020 a (enfin) touché à sa fin, laissant place à une année 2021 porteuse d’espoirs pour de nombreux Français. Que nous réserve le premier mois de l’année ? Comme d’habitude, le gouvernement propose plusieurs changements applicables au 1er du mois : augmentation du SMIC, dégrèvement de la taxe d’habitation et réforme des APL, retrouvez tout ce qu’il vous faut savoir sur les nouveautés du 1er janvier 2021 !

SMIC, APL et primes : les points positifs

Nombreux sont les Français à surveiller l’évolution du montant du SMIC (Salaire Minimum Interprofessionnel de Croissance) chaque année. Après une hausse de 1,2 % en janvier 2020, ce premier mois de 2021 signe une hausse moins importante, de 0,99 %, ce qui représente 15 euros de plus que l’année dernière. En 2021, le montant du SMIC brut est de 1 554,58 euros par mois, soit 10,25 euros de l’heure.

Les contractuels de la fonction publique pourront bénéficier dès cette année d’une prime de précarité à la fin d’un contrat à durée déterminée (CDD). Son montant équivaut à 10 % de la rémunération brute globale du travailleur en contrat.

Enfin, les aides au logement font également peau neuve avec une réforme portant sur leur méthode calcul. Jusqu’ici, les revenus pris en compte pour ces aides étaient ceux de l’avant-dernière année (N-2). Désormais, ce seront ceux de l’année précédente (N-1), soit 2020 pour une éligibilité en 2021, qui constitueront la base de calcul. En outre, une actualisation trimestrielle des données est prévue. Les aides concernées sont les suivantes :

  • Aides Personnalisées au Logement (APL),
  • Allocations de Logement Familiale (ALF),
  • Allocations de Logement Sociale (ALS).

Les changements fiscaux

2020 avait signé la suppression de la taxe d’habitation pour 80 % des foyers français. Quid des 20 % restants ? Ces derniers bénéficient dès cette année du dégrèvement progressif de cet impôt local, de l’ordre de 30 %, pour une suppression totale pour tous les contribuables en 2023. Ce dégrèvement se fera donc en 3 étapes pour les foyers considérés comme les plus aisés :

  • 2021 : baisse de 30 %,
  • 2022 : baisse de 65 %,
  • 2023 : baisse de 100 % (exonération).

2021 marque également l’apparition d’un nouveau crédit d’impôt : l’installation de bornes de recharges d’un véhicule électrique. Les locataires, propriétaires ou occupants d’un logement à titre gratuit peuvent ainsi bénéficier d’un crédit d’impôt à hauteur de 75 % du coût d’une telle installation, limité à 300 euros par système de charge. Un bon moyen d’inciter les contribuables à rouler vert ! Plus d’infos ici.

Enfin, le dispositif MaPrimeRénov (qui remplace le CITE depuis 2020) est aujourd’hui disponible pour tous les propriétaires, copropriétaires et propriétaires bailleurs sans condition de revenus.

⇒ Lire aussi : Comment faire des économies : énergie, impôts, crédits ?

Nouveautés et autres changements en janvier 2021

Ces petites nouveautés concernent tout ou partie des Français dans leur vie quotidienne : étudiants, fumeurs ou encore fashionistas devront garder ces nouvelles mesures en tête !

  • L’Assurance maladie ne prend plus en charge les spécialités et préparations homéopathiques.
  • L’Assurance maladie et les complémentaires santé prennent désormais en charge à 100 % certaines prothèses auditives.
  • Les traditionnelles soldes d’hiver débutent le 20 janvier 2021 au lieu du 6 janvier.
  • Un numéro d’identification doit accompagner la vente d’un vélo neuf (mais aussi des vélos d’occasion à partir de juillet 2021).
  • Le Tarif Réglementé de Vente (TRV) d’électricité augmente de 2 % cette année, soit environ 30 euros de plus par ménage et par an.
  • Comme d’habitude, les paquets de cigarettes connaissent une hausse de prix de 10 centimes en moyenne.
  • Le prix des timbres augmente de 5 % en moyenne : 1,08 euro pour un timbre vert en 2021 contre 0,97 en 2020, 1,16 euro pour un timbre rouge aujourd’hui, etc.
  • Les étudiants bénéficiant de la bourse pourront profiter de repas de déjeuner à 1 euro dans les restaurants et cafétérias universitaires du Crous.