1. Blog

  2. 1er novembre 2020 : les changements pour le pouvoir dʼachat des Français

Actualités2 Novembre 2020

1er novembre 2020 : les changements pour le pouvoir dʼachat des Français

1er novembre 2020

La France est reconfinée en ce mois de novembre 2020, et nombreux sont les contribuables à se questionner quant à la gestion de leurs finances en ces temps difficiles. Outre les mesures sanitaires et économiques prises par le gouvernement, on note quelques changements qui vont venir chambouler notre vie quotidienne… et notre pouvoir d’achat. Découvrez les nouvelles mesures mises en place à compter du 1er novembre 2020 !

Chômage partiel : le retour

Une fois n’est pas coutume, le début du mois est synonyme de changements pour la vie quotidienne des Français, et plus particulièrement en matière de finances personnelles. En cette période de confinement, alors que l’Hexagone subit une seconde vague d’épidémie, le gouvernement a pris la décision de maintenir les règles du chômage partiel. Et ce jusqu’au 31 décembre de cette année. 

À l’instar du premier confinement mis en place au printemps, les salariés qui bénéficient du chômage partiel touchent 70 % du montant de leur salaire brut, ou 100 % s’ils sont rémunérés au SMIC. De leur côté, les employeurs peuvent compter sur l’État pour leur rembourser 85 % du salaire versé, leur laissant 15 % de l’indemnité à leur charge.

À noter que les entreprises ayant l’obligation de fermer pendant le confinement, tels que les bars, les restaurants et autres commerces jugés non essentiels, pourront compter sur un chômage partiel entièrement pris en charge par l’Unedic (Assurance chômage) et l’État.

Dans le même ordre d’idée, le Premier ministre Jean Castex a annoncé qu’une aide d’un montant de 150 € sera versée à la fin du mois de novembre à 1,1 million de jeunes (70 000 étudiants boursiers et 40 000 bénéficiaires des APL). 

La retraite complémentaire fait du surplace

Le mois de novembre est aussi synonyme de revalorisation des retraites complémentaires Agirc-Arrco pour les anciens salariés du secteur privé. Du moins, habituellement. Malheureusement, en cette année 2020 si spéciale, le conseil d’administration de la caisse de retraite complémentaire a pris la décision de geler cette revalorisation traditionnelle. Une décision qui ne fait pas les beaux jours des retraités, mais qui s’explique par sa méthode de calcul : c’est l’évolution de l’inflation qui est prise en compte chaque année. En 2020, elle est considérée comme biaisée. 

En outre, la crise sanitaire et ses conséquences économiques ont conduit à une baisse du niveau des cotisations, qui financent en partie les retraites du régime général et les retraites complémentaires. Résultat, l’Agirc-Arrco estime un déficit de 6 à 8 milliards d’euros en 2020.

La trêve hivernale commence

Du 1er novembre au 31 mars se déroule la trêve hivernale : pendant cette période, les propriétaires de logements ne peuvent pas expulser leurs locataires. En aucun cas ? Non, certaines exceptions sont prises en compte : 

  • Le logement concerné est situé dans un immeuble faisant l’objet d’un arrêté de péril,
  • L’expulsion du locataire est accompagnée d’un relogement qui correspond à ses besoins familiaux (selon le nombre de pièces),
  • Un ou des squatteurs habitent illégalement dans la résidence principale ou secondaire.

Pendant cette période de cinq mois, les fournisseurs d’énergie n’ont pas le droit de couper le gaz ou l’électricité.

À ce sujet, on note également au 1er novembre une hausse des tarifs réglementés de gaz naturel d’Engie (ex-GDF Suez) à hauteur de 1,6 %. Plus précisément, le prix du gaz augmente de :

  • 0,4 % pour l’utilisation du gaz pour la cuisson,
  • 0,9 % pour l’utilisation du gaz pour la cuisson et l’eau chaude,
  • 1,7 % pour l’utilisation du gaz pour le chauffage du logement.

Le Tarif Réglementé de Vente (TRV) d’Engie est cependant voué à disparaître des suites de l’application de la loi Énergie et Climat de 2019.

Les changements mineurs

Le prix du paquet flambe

Les fumeurs s’y attendent : le prix des paquets de cigarettes augmente une nouvelle fois en ce 1er novembre 2020. Dans l’optique de fixer le prix d’un paquet à 10 € en France, le gouvernement applique une nouvelle hausse de 50 centimes en moyenne sur les paquets dont le prix reste inférieur à ce montant. 

À titre d’exemple, le paquet de Marlboro affiche désormais un prix de 10,40 €, tandis que le paquet de Winston passe de 9,50 à 10 €. De son côté, le tabac à rouler subit également une hausse de prix d’un euro en moyenne. Avec une augmentation moyenne du prix des paquets de cigarettes de 3 € en 3 ans, le “mois sans tabac” de novembre pourrait bien ne pas connaître de fin pour de nombreux fumeurs.

Des frais bancaires moindres

Si vous faites l’objet de cinq incidents bancaires et autres irrégularités pendant un mois, vous n’aurez pas pour autant à payer des intérêts monstres : les frais bancaires sont réduits via un plafonnement, afin de protéger les clients dits fragiles. Pour ceux d’entre eux étant en situation de surendettement et ceux qui sont inscrits pendant 3 mois à la Banque de France, un plafond de 25 € par mois est mis en place pendant une durée de 3 mois également.

Le CPF se durcit

Le Compte Personnel de Formation (CPF) pour le permis de conduire voit ses règles durcies. La raison ? De nombreux antécédents d’abus de salariés utilisant ce compte pour effectuer des stages ayant pour but de récupérer des points sur leur permis de conduire. 

Résultat, les permis scooter, bateau, moto ou encore tracteurs ne sont désormais plus éligibles au Compte Personnel de Formation.

L’électroménager fait étiquette neuve

De nouvelles étiquettes notant la consommation électrique des appareils électroménagers vont être appliquées en novembre. De A à G, ces notes permettront de mieux choisir son équipement ménager pour, à terme, réduire sa facture d’énergie. Outre la consommation électrique, ces étiquettes indiqueront aussi le niveau sonore de l’appareil, et présentera un QR code pour que les futurs acheteurs puissent avoir des informations complémentaires sur ce dernier.

Taxe d’habitation et redevance TV

Il est normal de ne pas avoir la tête à ça, mais il ne faudra pas non plus oublier de régler la taxe d’habitation ! Pour les contribuables réglant cet impôt local par chèque ou par TIP, la date limite sera le 16 novembre, tandis que ceux favorisant le paiement en ligne auront jusqu’au 26 novembre. Si vous avez autorisé un prélèvement automatique, il sera effectué à partir du 26 novembre.

Suite à la décision du gouvernement de supprimer cette taxe pour 80 % des Français, seuls les 20 % les plus “aisés” devront s’en acquitter cette année. En revanche, la taxe de contribution à l’audiovisuel public s’applique à tous les foyers possédant un téléviseur ou un dispositif assimilé. Plus d’infos ici.