1. Blog

  2. Ce qui change pour vous le 1 er septembre 2020

Non classé27 Août 2020

Ce qui change pour vous le 1 er septembre 2020

Le mois de septembre rime avec rentrée, mais surtout avec changements. Dans cet article nous répertorions ce qui change pour vous à partir du 1er septembre 2020. 

L’obligation du port du masque en entreprise au 1er septembre 2020

A compter du 1er septembre 2020, le port du masque en entreprise sera obligatoire. L’employeur aura l’obligation de fournir des masques à ses salariés.

Si ce dernier décide de fournir des masques chirurgicaux, il devra prendre en compte que l’efficacité de ces derniers ne dure que 4 heures.

Toutefois, le patron n’a pas la charge de fournir les masques pour le trajet du salarié lorsqu’il se rend au travail. Il est tout de même recommandé de le faire, si l’employeur a la possibilité.

Si l’employeur opte pour des masques en tissu, les salariés devront se charger de l’entretien. Les travailleurs peuvent ainsi demander une indemnisation pour les frais d’entretien du masque.

La présence de gel hydroalcoolique est désormais obligatoire dès le 1 er septembre. L’employeur devra en fournir suffisamment pour l’ensemble des salariés.

Et les livreurs?

La question s’est aussi posée pour les livreurs. Ces derniers exercent leur activité à l’extérieur. Si les livreurs sont salariés, l’employeur devra leur fournir obligatoirement un masque. Si les livreurs sont auto-entrepreneurs, ils devront eux-mêmes fournir leur propre masque.

La mise à jour obligatoire du DUER

Les patrons ont l’obligation  dès le 1er septembre 2020 de mettre à jour le Document unique d’évaluation des risques (DUER).

Ce document prévu par l’article R4121-1 du code de travail oblige les employeurs à évaluer les risques au sein de l’entreprise en matière de santé, mais aussi en sécurité.

Dans cet écrit, on retrouve:

  • les résultats de l’évaluation des risques pour la santé et la sécurité des travailleurs au sein de votre entreprise
  • un inventaire des risques identifiés dans chaque unité de travail de votre local
  • permet de démarrer la démarche de prévention de votre entreprise en vous appuyant sur les résultats pour pouvoir mener un plan d’action

Quelle sanction pour les entreprises qui ne respectent pas l’obligation du port de masque?

L’Inspection du travail aura pour mission de vérifier le respect cette nouvelle règle. Si l’organisme constate le non respect de ces règles, les entreprises seront condamnées à une amende.

Pour réaliser un DEUR, vous avez probablement quelques documents à votre disposition, notamment le bilan de la situation générale de la sécurité, et des actions de prévention dans votre établissement, le programme annuel de prévention des risques professionnels, et le registre unique de sécurité.  Vous serez d’ailleurs plus efficace en établissant ce document avec l’aide des salariés, de leurs représentants, ou encore d’organismes spécialisés.

Le prix des cigarettes

Le prix de tabacs tendent à changer dès le 1er septembre 2020, d’après la publication du Journal Officiel du 11 août 2020.  Si pour certaines marques, le prix de la cigarette passera de 9,20 euros à 9,30 euros, pour d’autres marques le tarif passera de 9,60 euros à 9,40 euros. Mais pourquoi cette différence? Les fabricants des cigarettes sont à l’origine des prix (hausse des taxes).

Voici une liste d’enseignes de cigarettes dont les prix évolueront au 1er septembre  2020.

Cigarettes/

Cigares

Lucky Strike X Series, en 20 unitésStrikes X Series Clair, en 20 unitésAl Fakher Bases, en 50kgAl Fakher Bases, en 250kgCorsait Blanche, en 20 unitésPatargas mini, en 20 cigaresRomeo y Julieta Dianas, en 20 Cigares
Ancien prix9,50 €9,50 €10,7€53,5€9,20€13,60 €360 €
Nouveau prix9,40 €9,40 €12,15€60,7€9,30€13,90 €450 €

 

Bon à savoir: Depuis 2017, le ministère de la Santé souhaite fixer progressivement le prix moyen d’un paquet de cigarettes à 10 euros avant la fin 2020, afin de réduire la consommation du tabac. Le prix fait partie de l’un des éléments dissuasifs pour limiter la consommation des cigarettes.

Le report de la réforme de l’allocation chômage

La réforme de l’allocation chômage consiste à ouvrir le droit au chômage aux travailleurs indépendants et aux salariés démissionnaires. Elle s’applique en deux parties. Le 1er janvier 2020, des nouvelles mesures  d’accompagnement ont été mises en place par le Pôle Emploi. Les premiers concernés sont les nouveaux inscrits, et les travailleurs précaires.

L’application des nouvelles règles de calcul devait être effective le 27 mars dernier. Le projet a finalement été reporté au 1er septembre 2020.

En raison de la crise sanitaire toujours d’actualité, la deuxième partie de la réforme de l’allocation chômage sera finalement reportée au 1er janvier 2021.