1. Blog

  2. 1er août 2020 : ce qui change pour les ménages français

Actualités3 Août 2020

1er août 2020 : ce qui change pour les ménages français

changements 1er août 2020

Une fois n’est pas coutume, le 1er jour du mois apporte son lot de nouveautés pour le portefeuille des Français. L’été est bien présent désormais, et les habitants de l’Hexagone ont assurément autre chose en tête que leurs finances personnelles, après des semaines de confinement. Mais les changements du 1er d’août ne sont pas non plus à négliger, avec notamment une augmentation des prix de l’énergie. On fait le point.

Les tarifs réglementés en hausse au 1er août

EDF et Engie appliquent des tarifs réglementés de vente (TRV) sur les prix de l’électricité et du gaz naturel en France. En tant que fournisseurs historiques d’énergie, leurs tarifs sont fixés par l’État et fluctuent selon les mois.

Pour ce qui est du mois d’août, le TRV de l’électricité augmente de 1.54 % TTC pour les tarifs bleus résidentiels (offre classique) et de 1.58 % TTC pour les professionnels, à compter du 1er du mois. Cette hausse s’explique notamment par les variations annuelles des tarifs des réseaux publics de transport et de distribution d’électricité, d’après les dires de la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE).

Le TRV du gaz naturel d’Engie y va aussi de son annonce, avec une hausse du tarif de 1.3 % en moyenne, hors taxes. Une première depuis décembre 2019 : le TRV d’Engie n’avait cessé de baisser de façon mensuelle jusqu’à aujourd’hui. On observe ainsi une hausse de prix de :

  • 0.3 % pour les utilisateurs de gaz naturel pour la cuisson des aliments,
  • 0.7 % pour les utilisateurs de gaz naturel pour la cuisson des aliments et l’eau chaude,
  • 1.4 % pour les utilisateurs de gaz naturel pour le chauffage du logement.

L’accès à l’assurance chômage facilité

La réforme de l’assurance chômage a été suspendue jusqu’au 1er janvier 2021, et avec elle l’encadrement plus strict de ses conditions d’éligibilité. De ce fait, l’ouverture des droits en vigueur à l’ARE (allocation d’aide au Retour à l’Emploi) est élargie en ce qui concerne les travailleurs sans emploi dont la fin de contrat est effective entre le 1er août 2020 et le 31 décembre 2020.

Pour les plus hauts revenus, une dégressivité était prévue après 6 mois d’allocations, mais cette démarche a elle aussi été reportée au 1er jour de l’année prochaine.

Depuis le 1er novembre, il était nécessaire de justifier de six mois d’emploi sur les 24 derniers en date pour pouvoir aspirer à bénéficier de l’assurance chômage, contre quatre mois sur les 28 derniers désormais.

La prime à la conversion fait peau neuve

C’est ce lundi 3 août qu’entre en scène la nouvelle prime à la conversion, en remplacement de celle mise en place via le plan de soutien à l’automobile. Cette prime exceptionnelle est destinée à épauler les constructeurs dans la liquidation de leurs stocks d’invendus, nombreux depuis le confinement. 200 000 primes auraient d’ores et déjà été accordées !

Initialement d’un montant prévu de 3000 € pour une voiture diesel on essence et de 5000 € pour un véhicule électrique, cette prime à la conversion s’adapte aux revenus des ménages : de 2500 € à 5000 € selon les revenus du foyer, sous réserve de l’achat d’un véhicule électrique ou hybride rechargeable.

Réglez vos factures chez votre buraliste !

C’était déjà prévu et mis en place dans certains départements, mais le service s’étend désormais à l’ensemble de l’Hexagone : certaines factures du quotidien pourront être payées directement chez votre buraliste de quartier. Vous aurez la possibilité de régler ces factures en espèces – dans la limite de 300 € – ou par carte bancaire dans 5 100 tabacs. Cela concerne notamment :

  • La taxe d’habitation,
  • La taxe foncière,
  • La contribution à l’audiovisuel public,
  • Les frais de cantine,
  • Les frais de crèche,
  • Les frais d’hôpitaux,
  • Les amendes…

Cette généralisation du paiement de proximité arrive dès le 4 août, en laissant de côté le paiement par chèque. Un service qui vise à faciliter la tâche aux contribuables qui ont des difficultés pour se déplacer ou pour utiliser les services de paiement en ligne. Plus d’infos ici.

Une augmentation de l’allocation de rentrée scolaire

L’ARS (Allocation de Rentrée Scolaire) prend du poids : 100 € de plus seront versés cette année à plus de 3 millions de familles ayant des revenus modestes. Les habitants concernés à la Réunion et à Mayotte pourront en bénéficier dès le 4 août, tandis que les autres DOM et la métropole devront patienter jusqu’au 18.

Le ministère des Solidarités met en avant les conséquences sociales de la crise épidémique de la Covid-19, et les difficultés rencontrées par certains ménages pour y faire face. Cette allocation sera versée aux foyers dont les revenus annuels de 2018 ne dépassaient une certaine somme au 31 juillet 2020 :

  • 25 093 € avec un enfant à charge,
  • 30 884 € avec deux enfants à charge,
  • 36 675 € avec trois enfants à charge.

Les nouveaux montants de l’ARS sont les suivants :

  • Enfant âgé de 6 à 10 ans : 469.97 €
  • Enfant âgé de 11 à 14 ans : 490.39 €
  • Enfant âgé de 15 à 18 ans : 402.67 €.

Cette allocation concerne les enfants scolarisés et nés entre le 16 septembre 2002 et le 31 décembre 2014 inclus, mais aussi les apprentis.