1. Blog

  2. Impôt sur le revenu : les nouvelles dates à retenir pour cet été

ActualitésImpôts25 Juin 2020

Impôt sur le revenu : les nouvelles dates à retenir pour cet été

été

La saison fiscale, c’est terminé. Enfin presque. Nous avons déclaré nos revenus, bataillé avec les revenus imposables, le prélèvement à la source, les cases, les formulaires, etc. Maintenant, l’heure est venue de « passer à la caisse ». Certains contribuables seront remboursés par l’administration fiscale, d’autres, à l’inverse, auront un solde à payer. Voici les dates à retenir pour cet été.

À l’issue de votre déclaration de revenus 2020, vous avez reçu un avis de situation déclarative (Asdir), qui laisse apparaître soit ;

  • un trop-perçu à rembourser ;
  • un solde à payer.

Et là, vous vous dites « Mais je suis déjà prélevé(e) à la source ! Comment diable est-ce possible ? » (ou quelque chose comme ça). Certes, avec le prélèvement à la source, les contribuables payent désormais leur impôt sur le revenu chaque mois (ou chaque trimestre dans certains cas). Mais cela n’est valable que dans la mesure où vos prélèvements mensuels sont bien adaptés à votre situation. Ce qui n’est pas toujours le cas.

En effet, de nombreux contribuables n’ont pas encore le réflexe de se rendre sur www.impôts.gouv.fr pour mettre à jour leur taux de prélèvement. Or, cette démarche est indispensable pour faire correspondre le montant de l’impôt dû avec le niveau de revenus.

Ainsi, selon que vous avez payé trop ou pas assez d’impôts en 2019, vous pouvez vous retrouver avec un remboursement à recevoir ou un solde à régler.

Du 24 juillet au 7 août : remboursement du trop-perçu

La nouvelle vient de tomber ce jeudi 25 juin : les contribuables qui ont payé trop d’impôts et qui ont droit à un remboursement seront crédités entre le 24 juillet et le 7 août. Cette situation peut se présenter dans deux cas :

  • vous avez bénéficié de réductions et / ou de crédits d’impôts en 2019 ;
  • votre retenue à la source en 2019 était trop élevée par rapport à votre niveau de revenu. Et vous avez donc payé plus d’impôts que vous n’en deviez. Cela peut intervenir en cas de baisse de revenus et / ou de changement de situation familiale non signalés à l’administration par exemple.

Lire aussi : Impôt 2020 : ce que vous risquez en rendant votre déclaration en retard

Les heureux élus ont donc tout intérêt à surveiller leur compte en banque pendant cette période. Si vous n’avez pas renseigné vos coordonnées bancaires à l’administration fiscale, le remboursement prendra la forme d’un chèque à votre nom. En cette période de reprise économique, un petit complément de revenus sera le bienvenu cet été.

Si vous avez bénéficié de la déclaration automatique en 2020, idem : vous n’avez rien à faire.

À partir du 25 septembre : paiement du solde de l’impôt sur le revenu

En revanche, si c’est vous qui devez de l’argent à la Direction générale des finances publiques, il faudra attendre la rentrée. À partir du 25 septembre exactement, les remboursements commencent.

Si le montant du solde à payer ne dépasse pas 300 €, vous devrez payer comptant. Au-delà, vous recevrez un échéancier, en 4 fois :

  • le vendredi 25 septembre,
  • le lundi 26 octobre,
  • le jeudi 26 novembre
  • et le lundi 28 décembre.

Exemple : un contribuable avec un solde de 1 200 € à payer paiera donc 300 € le 25 septembre, 300 € le 26 octobre, 300 € le 26 novembre, etc.

Pourquoi dois-je payer des impôts malgré le prélèvement à la source ?

Avoir un solde positif à l’issue de sa déclaration de revenus n’est jamais agréable. Pour éviter que cette situation ne se reproduise l’année prochaine, assurez-vous que vos prélèvements mensuels sont bien adaptés à votre situation. Et signalez tout événement de nature à impacter la situation de votre foyer fiscal :

  • naissance, adoption ;
  • mariage, Pacs ;
  • divorce, séparation, rupture de Pacs ;
  • décès du conjoint, d’un enfant ;
  • baisse / hausse de revenus.

Tous ces événements doivent être signalés dans les 60 jours après survenance, afin que votre taux soit ajusté le plus rapidement possible.

Lire aussi : Vacances d’été 2020 : à quoi vont-elles ressembler ?