Le blog de Tacotax

Prenez les meilleures décisions pour votre argent

5 Mai 2020

Ce qui change pour vous depuis le 1er mai 2020

Une rentrée en fin d’année, une demande de bourse prolongée pour les étudiants,  des jours fériés, sans oublier le déconfinement. Le mois de mai s’annonce très mouvementé, et apporte ses lots de changements. Si ce 1er mai 2020 restera historique, en raison de l’absence de manifestations, ou encore de l’interdiction de la vente de muguets, d’autres mesures prises ce jour-là sont aussi non négligeables pour  votre quotidien. Êtes-vous concernés? Tacotax vous propose de faire un point sur ce qui a changé depuis le commencement du cinquième mois de l’année.

Simulez vos économies d’impôts. Gratuit.Simulation gratuite

Les salariés en arrêt de travail passent au chômage partiel au 1er mai 

L’épidémie du covid 19, et précisément la mesure du confinement national a considérablement modifié les modes de vie, y compris la vie professionnelle. Ainsi, les salariés ont bénéficié du régime de l’arrêt de travail. Concrètement, depuis le 16 mars dernier, les salariés percevaient 90% de leur salaire brut, en provenance des indemnités journalières de la sécurité sociale, mais aussi un complément de l’employeur. Ce statut prévoit au bout de 30 jours une baisse du complément de votre employeur. Les indemnités journalières passent  donc de 80% à 66% pour les salariés d’une ancienneté inférieure à 5 ans. Le gouvernement a donc pris la décision de basculer les salariés en arrêt de travail au régime du chômage partiel, à compter du 1er mai 2020.

Les travailleurs concernés sont les employés contraints de garder leurs enfants de moins de 16 ans. Ils représentent 1,7 millions. On retrouve aussi les personnes vulnérables au covid 19, ou bien les travailleurs qui accompagnent les personnes vulnérables. Au total, ils sont 400 000.  

Le transfert du régime de l’arrêt de travail au chômage partiel est automatique, vous n’avez pas grand chose à faire,  si ce n’est d’avertir votre employeur. Vous devez signaler votre impossibilité de revenir au travail. Il faut savoir que dans le cadre du chômage partiel, l’indemnisation est constante.  En effet, vous percevez 84% de votre salaire net, soit 70% de votre salaire brut au lieu de 90% de votre revenu brut avant le 1er mai 2020.

À partir du 2 juin, fini les immunités. Il faudra vous munir d’une attestation. Ce document devra justifier l’impossibilité pour la crèche ou l’école de prendre en charge vos enfants, en raison de places limitées. En cas d’absence d’attestation, vous devrez poser des jours de congé

Si vous êtes sous le régime de l’activité partielle, en raison de votre vulnérabilité face l’épidémie, ou en accompagnement de personnes vulnérables, vous devez vous procurer un certificat médical auprès du médecin, ensuite le faire parvenir à votre employeur.

Dès le mois prochain, l’État et l’UNEDIC seront désormais en charge de vous verser un revenu. Votre rémunération va alors chuter. À l’heure actuelle, on ne connaît pas encore le pourcentage exact qui se précisera dans les jours à venir. 

La baisse du tarif du gaz effectif depuis le 1er mai 

La nouveauté depuis le 1er mai 2020, c’est aussi chez Engie,  le fournisseur de gaz. Les foyers paieront le gaz moins chère. Le prix changera en fonction de l’usage que vous en faites.

L’avis de la Commission de Régulation de l’Énergie, la CRE a été déterminant dans la prise de cette décision, qui s’explique pas  la baisse des coûts d’approvisionnement d’Engie, liée à une baisse de la demande en fourniture de gaz. Le contexte du confinement dans la plupart des pays européens a pour conséquence cette baisse du tarif du gaz.

Ainsi, la baisse du gaz est désormais de:

  • 1,3% pour les foyers faisant usage du gaz pour la cuisson
  • 0,7% pour les foyers faisant double usage du gaz pour la cuisson, et l’eau chaude
  • 1,3% pour les foyers qui ont recours au gaz pour se chauffer

En revanche du côté du fournisseur d’électricité, aucune baisse n’est prévue pour 2020. Au contraire, cette année, l’électricité prévoit d’augmenter comme tous les ans. En l’espace de dix ans, le prix de l’énergie a augmenté de 30%.

La baisse du tarif des frais de notaire reportée

Le gouvernement a décidé de reporter cette mesure initialement prévue le 1er mai, en  2021,  en raison du covid 19. À partir du 1er janvier 2021, les frais de notaires seront réduits de 1,9%. Cette baisse concerne les contrats principalement réalisés par le notaire:

  • la vente immobilière
  • la donation
  • l’hypothèque
  • la succession
  • le contrat de mariage

Ainsi, le contrats avec un coût financier supérieur à 100 000 euros pourront faire l’objet d’une remise de 20%. Attention, les honoraires ne sont pas touchés.  Actuellement,  seuls les contrats supérieurs à 150 000 euros peuvent en bénéficier. Vous pouvez retrouver le décret du 28 février 2020 détaillant la mesure. 

5% des retraités ne bénéficieront pas de la revalorisation des retraites

2000 euros! La pension de retraite devait être revalorisée de  2000 euros.  La loi de financement de la Sécurité Sociale prévoyait de revaloriser les retraites de ceux qui percevaient en dessous de 2000 euros.  La revalorisation tournait autour de 0,4% et 0.48%.  Le mécanisme devait se faire en deux parties. Ainsi, en janvier  dernier, les anciens professionnels avec une pension de retraite inférieure à 2000 euros ont bénéficié d’une hausse de 1%. En revanche, les retraités avec une pension supérieure à 200 euros ont profité d’une hausse de 0,3%. La deuxième étape de revalorisation des retraites prévue ce mois-ci est donc reporté en raison du confinement.