Le blog de Tacotax

Prenez les meilleures décisions pour votre argent

26 Mars 2020

Déclaration d’impôt : réductions et crédits d’impôt 2020

crédit impôt 2020

Délais de paiement d’échéances, report du paiement des loyers, aides financières et mise en place du dispositif de chômage partiel, le gouvernement met les petits plats dans les grands pour épauler les entreprises françaises dans leur traversée de la crise du Covid-19. Quid des particuliers ? Malgré une baisse de revenus pour certains, les contribuables sont toujours tenus d’effectuer la déclaration de leurs revenus dès le 9 avril 2020. Pour autant, certaines situations donnent droit à une réduction ou à un crédit d’impôt, dans une période où les économies d’impôt sont plus que jamais recherchées. 

Simulez vos économies d’impôts. Gratuit.Simulation gratuite

Cet article a été mis à jour le 26 mars à 18h. Tacotax actualise ses contenus au fur et à mesure de la diffusion des informations essentielles.

Le changement de taux du prélèvement à la source

Son principe est d’adapter l’impôt sur le revenu à la vie des contribuables, ce que Bercy n’a pas manqué de nous rappeler. En ces temps de crise sanitaire, nombreux sont les salariés à être en situation de chômage partiel depuis le début du confinement imposé. 

Si l’État se charge de verser à ces milliers de contribuables 70 % de leur salaire brut – soit 84 % de leur salaire net – il est évident qu’ils subiront une baisse de revenus, à moins qu’ils soient payés au SMIC. Dans ce cas de figure, ils toucheront l’intégralité de leur salaire. Alors, qui dit baisse de revenus dit baisse du taux d’imposition ? Pas nécessairement…

Si vous êtes au chômage partiel, vous pourrez modifier le taux de votre prélèvement à la source à l’unique condition que vos revenus diminuent d’au moins 10 %. En actualisant ce taux au plus vite, le collecteur sera notifié du changement effectué dans les deux prochains mois. 

Si vous ne modifiez pas votre taux de prélèvement à la source malgré une baisse de revenus, il vous faudra patienter jusqu’à l’été de l’année suivante pour bénéficier de votre solde d’impôt, où l’administration fiscale vous remboursera le trop-plein perçu.

Pour effectuer ce changement, il vous suffira de vous rendre dans votre espace particulier sur impots.gouv.fr à la rubrique “Gérer mon prélèvement à la source”, puis “Actualiser suite à une hausse ou une baisse de revenus”. 

Pour s’assurer de subir une baisse de revenus de 10 % minimum, il est conseillé de réaliser une estimation de ses revenus nets imposables et de ses charges prévisionnelles sur les douze mois de l’année 2020. En effet, le gouvernement ne plaisante pas avec les tricheurs ! Si la modulation demandée est erronée ou excessive, des pénalités peuvent s’appliquer.

À noter : Les réductions et crédits d’impôts ne sont pas pris en compte dans le taux du prélèvement à la source. Vous bénéficiez en revanche du nouveau système d’acomptes : il est possible de percevoir 60 % des crédits d’impôt récurrents, comme ce fut le cas au mois de janvier 2020.

Enfin, sachez qu’il est également possible de demander un délai de paiement de l’impôt sur le revenu et d’autres impôts locaux, sous certaines conditions. Rendez-vous sur impots.gouv.fr dans la messagerie de votre espace personnel : Écrire à l’administration > J’ai un problème concernant le paiement des mes impôts > J’ai des difficultés pour payer.

Le crédit d’impôt pour l’emploi d’un salarié à domicile

En France, les contribuables qui emploient un salarié à leur domicile pour des services de soutien scolaire ou de cours à domicile bénéficient d’un crédit d’impôt sur le revenu de 50 %, comme indiqué par l’article 199 sexdecies du CGI. En principe, ledit soutien scolaire doit être réalisé en présentiel, et les cours à distance ne donnent pas droit à ce crédit d’impôt.

Mais face à l’épidémie en cours et au confinement en place, ce crédit d’impôt est maintenu dans le cadre de soutien scolaire à distance : les cours réalisés par téléphone, visioconférence ou en ligne pendant cette période de crise donneront droit au crédit d’impôt pour l’emploi d’un salarié à domicile. L’administration fiscale précise que ce maintien est temporaire et exceptionnel.

Lorsque vous effectuerez votre déclaration de revenus, n’oubliez pas de déclarer cette dépense, qui vous permet de réduire votre impôt sur le revenu.

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique

En 2020, une réforme du CITE est opérée : les contribuables aux revenus modestes bénéficieront désormais d’une prime versée par l’Anah, appelée MaPrimeRenov, qui remplacera entièrement le crédit d’impôt pour la transition énergétique. Ainsi, pour certaines dépenses effectuées depuis le 8 mars 2019, un plafonnement a été mis en place :

  • 3 350 € pour l’acquisition d’une chaudière à gaz à très haute performance énergétique.
  • 3 350 € pour l’acquisition d’une chaudière à gaz microcogénération.
  • 4 000 € pour l’acquisition d’un chauffe-eau thermodynamique (pour les ménages ayant des revenus bas). 

En ce qui concerne son montant, le CITE est toujours fixé à 30 % pour la majorité des dépenses éligibles, 15 % pour l’achat et la pose de fenêtres à double vitrage et 50 % pour l’achat et la pose d’une cuve à fioul.

Crédits d’impôt : les nouveautés de 2020

Cette année, une exonération de la déclaration de revenus est prévue pour les contribuables dont les informations personnelles et fiscales sont déjà connues de Bercy. Ces derniers bénéficieront alors de la déclaration tacite – ou automatique – dès lors qu’aucun changement de situation familiale ou professionnelle n’est à déclarer. 

En revanche, si les revenus diffèrent de ceux connus de l’administration fiscale, il sera nécessaire de réaliser une déclaration en ligne classique, comme les années précédentes. Si vous êtes en chômage partiel pendant le temps de confinement dû à l’épidémie de Covid-19, la baisse de revenus sera à déclarer en 2021, au moment de la déclaration portant sur l’année 2020. 

En ce qui concerne les réductions et les crédits d’impôt, on note également celle dont bénéficient les contribuables ayant versé un don pour aider à la reconstruction de la cathédrale de Notre-Dame de Paris, victime d’un incendie en avril 2019, à hauteur de 75 % du montant des versements. Ceci dans la limite de 1000 €, soit 750 € de réduction au maximum. 

Enfin, la déduction fiscale qu’offre le PER (pour Plan Épargne Retraite) permet également de déduire les sommes versées de votre revenu imposable, et ainsi de faire baisser le montant de votre impôt sur le revenu. Cette économie d’impôt varie selon le montant des sommes versées sur le PER, bien évidemment, mais également selon la tranche marginale d’imposition où vous vous situez.

Lors de votre déclaration de revenus, vous pourrez ainsi informer l’administration fiscale des versements que vous avez effectués sur votre compte PER du 1er octobre au 31 décembre 2019.