Le blog de Tacotax

Prenez les meilleures décisions pour votre argent

8 Janvier 2020

Votre taux de prélèvement à la source va-t-il baisser en janvier ?

2020, année 0 du prélèvement à la source ? S’il est en place depuis 2019, ce n’est que cette année que nous sommes, finalement, imposés et prélevés sans décalage. Mais ce n’est pas le seul changement. La révision du barème progressif de l’impôt sur le revenu a entraîné un ajustement des taux de prélèvement à la source pour… 17 millions de foyers. Un cadeau de Noël en retard.

Simulez vos économies d’impôts. Gratuit.Simulation gratuite

304 € d’économies en moyenne chaque année pour 17 millions de Français

C’est avant tout la classe moyenne qui va profiter de cette baisse d’impôt « inédite » promise par le gouvernement. Si c’est votre cas, vous avez sans doute dû recevoir un mail de la Direction générale des Finances publiques (DGFIP). Dans ce courrier, l’administration fiscale vous informe de votre éligibilité à la baisse d’impôt, et que votre nouveau taux a été « mis à disposition des organismes qui vous versent des revenus (employeur, caisses de retraite, Pôle emploi…) en décembre afin qu’ils puissent l’appliquer dès janvier 2020 ».

Les grands vainqueurs de cette réforme sont les 12 millions de foyers fiscaux situés dans la première tranche du barème progressif, qui passe de 14 % à 11 % en 2020. Sont concernés les contribuables dont le revenu fiscal de référence se situe entre 10 064 € à 25 659 €.

Vous pouvez d’ores et déjà consulter votre nouveau taux de prélèvement à la source dans votre espace particulier sur le site www.impots.gouv.fr. Notez qu’il figurera aussi sur votre bulletin de salaire/pension de retraite du mois de janvier. Idem pour les indemnités journalières de Sécurité sociale et les ARE (Aide au Retour à l’Emploi). Pour les indépendants, prélevés par acomptes,

Mieux encore : un simulateur mis en place par le gouvernement vous permet de calculer :

  • votre impôt avant réduction ;
  • votre impôt après réduction ;
  • le montant du gain après réduction.

Baisse de 5 milliards : un manque à gagner pour l’État ?

Pas vraiment. Si le montant de 5 Mrds€ paraît pharaonique, le gouvernement « a les moyens » d’y faire face. Le passage au prélèvement à la source a contribué à amortir la perte. En effet, avec ce nouveau dispositif, le taux de recouvrement fin juin 2019 s’établissait à 98,5 %, alors que Bercy tablait sur 97 %. Soit un gain supplémentaire de plus de 2 milliards d’euros constaté en septembre 2019.