1. Accueil

  2. Les 10 raisons qui expliquent l’essor du crowdfunding immobilier

ImpôtsOptimisation fiscale6 septembre 2018

Les 10 raisons qui expliquent l’essor du crowdfunding immobilier

crowdfunding immobilier

Cette semaine, TacoTax vous parle crowdfunding immobilier, et pourquoi ce type de placement devrait vous intéresser. Notre invité spécial : Immocratie, l’une des premières plateformes à s’être lancée en crowdfunding immobilier en France, revient sur l’attractivité grandissante de ce placement auprès des épargnants français (montants collectés X2 en 2017 versus 2016). 

Le crowdfunding immobilier, un placement sûr en 2018

En préambule, rappel de ce qu’est le crowdfunding immobilier 

Le crowdfunding immobilier est un nouveau placement qui propose aux particuliers de se regrouper pour prêter des fonds propres à un professionnel de l’immobilier afin que ce dernier puisse financer un de ses projets. L’investissement se fait nécessairement par l’intermédiaire d’une plateforme de crowdfunding immobilier sous forme de souscription d’actions, d’obligations ou d’un prêt.

1. Des tickets d’entrée accessibles

Le crowdfunding immobilier est un placement « abordable » dans le sens où le particulier peut investir de petits montants. Sur certaines plateformes, les particuliers peuvent investir à partir de 100 € mais le montant minimal le plus couramment observé est 1.000 €.

2. Une facilité de souscription

Le crowdfunding immobilier est un placement exclusivement accessible sur internet. Dès lors, il est très facile de souscrire : n’importe où, n’importe quand.

3. Des rendements attractifs

Le dernier baromètre du crowdfunding immobilier paru en juillet 2018 fait état d’un rendement annuel moyen (attendu) de 9,7% pour les projets financés au 1er semestre 2018. Mais la fourchette des rendements attendus est plus large et va de 5% à 15%. Cette forte rentabilité est le principal facteur d’attractivité de ce placement.

4. Une immobilisation courte des fonds investis

Les fonds collectés sont immobilisés le temps que dure le projet immobilier financé. Lorsqu’il s’agit de projets de promoteurs, il faut compter entre 24 et 36 mois le temps que le chantier se termine, que les lots soient commercialisés et livrés. Pour des projets de marchands de biens où les chantiers sont plus courts, l’immobilisation des fonds peut n’être que de 12 mois. Ce placement n’est donc pas complètement liquide mais cette courte durée d’immobilisation attire de nombreux investisseurs.

5. Un contexte favorable

Dans un contexte où beaucoup de produits d’épargne rapportent moins que l’inflation actuelle (2%), les taux de rendement offerts par le crowdfunding immobilier, même avec sa dose de risques, ont de quoi séduire et les investisseurs n’hésitent pas à allouer une partie de leur assurance-vie ou de leur livret sur ce placement potentiellement plus rémunérateur.

6. Un concept qui a fait ses preuves

Lancé en 2014, le crowdfunding immobilier a, depuis, rassuré les investisseurs qui pouvaient faire preuve de prudence à ses débuts. Avec le recul des 4 années passées, on observe peu d’incidents de remboursement.

7. Des acteurs agréés

Les acteurs du crowdfunding immobilier sont nécessairement agréés soit par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) soit par Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR). Il s’agit donc d’une activité régulée qui ne laisse aucune place ni au premier venu ni aux amateurs. Un gage de sécurité qui rassure les investisseurs.

8. Une touche d’immobilier

Même s’il s’agit d’un placement financier, le crowdfunding immobilier, comme son appellation l’indique, repose sur un projet immobilier. Or les Français aiment la pierre, ce qui explique sans doute la part prépondérante du secteur immobilier dans le crowdfunding en général.

9. Un placement qui donne du sens à son épargne

Le crowdfunding immobilier fait partie de ces placements qui permettent aux particuliers d’investir dans l’économie réelle. En finançant la construction de logements, ils participent à lutter contre la pénurie de logements en France et soutiennent l’emploi dans plusieurs secteurs (immobilier, btp, …)

10. Un large choix de projets à financer

Les projets proposés par les différentes plateformes sont divers, tant par leur nature que leur localisation. Les particuliers peuvent donc s’orienter vers des projets avec lesquels ils ont le plus d’affinité. Il peut s’agir de financer :

  • un projet près de chez soi,
  • un projet de logements sociaux,
  • l’achat d’un chalet de luxe à la montagne,
  • ou encore un projet de rénovation d’un bâtiment historique, …

Il y en a pour tous les goûts. Pour connaître tous les projets en cours de collecte, il suffit de se connecter à la plateforme hellocrowdfunding qui les recense en temps réel

11. Une fiscalité avantageuse

Depuis le 1er janvier 2018, les revenus issus du crowdfunding immobilier bénéficient d’une fiscalité simplifiée et bien souvent avantageuse puisque leur sont appliqués le prélèvement forfaitaire unique (plafonné à 30%). C’est la flat tax, dont nous parlions dans cet article.

En bref

Ces facteurs d’attractivité ajoutés à la notoriété croissante du crowdfunding immobilier du fait d’un fort bouche à oreille laissent présager à ce placement un avenir plutôt radieux.