1. Accueil

  2. L’année blanche : qui en seront les gagnants ?

Impôts23 mars 2018

L’année blanche : qui en seront les gagnants ?

L’année 2019 marque un tournant pour le système fiscal français. Le prélèvement à la source entrera en vigueur au 1er janvier 2019. Déjà utilisé dans bon nombre de pays, ce mode de recueillement a pour objectif de supprimer le décalage d’un an entre la perception des revenus et le paiement de l’impôt les concernant. Le principe est assez simple : votre employeur prélèvera à chaque fin de mois l’impôt sur votre salaire brut. Il reversera ensuite la somme prélevée directement à l’administration fiscale. Vous percevrez alors directement votre salaire net d’impôts. Ce nouveau système permet de vous prélever votre impôt sur les revenus de l’année en cours et non plus ceux de l’année précédente. Pour vous éviter une double imposition et assurer une transition fluide, l’Etat a mis en place une « année blanche » en 2018. A quoi correspond cette année blanche ? Qui en seront les gagnants ? TacoTax fait le point…

L’année blanche 2018 : une année sans impôts ?

En 2018, vous paierez vos impôts sur vos revenus de 2017. En 2019, vous paierez vos impôts sur vos revenus de 2019, et non pas de 2018. Les revenus non exceptionnels perçus en 2018 ne seront donc pas imposés. Autant se faire plaisir en 2018 et essayer de gagner un maximum d’argent donc ? Pas si sûr ! Pour éviter les abus, l’Etat a mis en place quelques mesures. Elles pénaliseront plus certains contribuables que d’autres !

La fin de l’année 2018 : un moment propice à l’expatriation

Si vous souhaitez quitter l’Hexagone, la fin de l’année 2018 constitue un moment propice du point de vue fiscal. En effet, si vous faites ce choix, vos revenus de 2018, exceptés les revenus exceptionnels, ne seront pas imposés, comme pour tous les Français. Mais, à la différence, vous n’aurez rien à payer en France en 2019, et bénéficierez, probablement, de la fiscalité plus avantageuse du pays d’accueil. Vous sentirez donc vraiment la différence, car contrairement aux autres contribuables, vous aurez « réellement » une année où vous ne réglez rien en France. Vous serez donc les grands gagnants de la transition vers ce nouveau mode de paiement de l’impôt.

2018 : la bonne année pour toucher des primes

Vous exercez une activité vous permettant d’ajouter des primes à votre salaire fixe ? Les bonus qui vous seront versés échapperont a priori à l’imposition. 2018 serait donc la bonne année pour travailler les jours fériés ou pour augmenter vos performances commerciales si vous exercez ce type d’activité.

Les indépendants : pas vraiment gagnants… 

Si vous êtes indépendant, vous êtes, au même titre que les salariés, exonéré d’impôt sur les revenus non exceptionnels. Pas de surprise jusque là ! Mais attention, si vos revenus augmentent de façon significative en 2018 par rapport aux années précédentes, vous serez tout de même taxé à une certaine hauteur. L’administration fiscale estime qu’il doit y avoir une cohérence dans l’augmentation de vos revenus.

Comment ça se passe alors ? Concrètement, l’administration fiscale va tenir compte des bénéfices imposables des années 2015, 2016 et 2017. Elle va comparer le bénéfice imposable de 2018 au plus élevé des trois années précédentes. Si celui-ci est inférieur, vous ne serez pas imposé, vous bénéficierez donc pleinement de l’année blanche. Si celui-ci est supérieur, vous serez imposé sur la différence entre les deux bénéfices. La différence sera considérée comme étant un revenu exceptionnel. En effet, l’administration fiscale a mis en place certaines règles pour éviter une optimisation fiscale “abusive”.  

Et l’Etat dans tout ça : gagnant ou perdant ?

Selon l’administration fiscale, la mise en place du prélèvement à la source constituera une opération neutre pour l’Etat. Il n’y perdra rien et n’y gagnera rien ! Pour autant, difficile de croire à une totale neutralité. En effet, si vous bénéficiez d’un crédit d’impôt pour l’année 2017, l’Etat vous rendra 30 % de la somme concernée en février 2019. Cela veut donc dire qu’il gardera 70 % de tous ces crédits pour vous rendre le trop-versé en septembre 2019 ! Cela représente une somme colossale, qui lui générera des intérêts de placement importants. L’Etat est donc plutôt gagnant…

L’année blanche suscite de nombreuses interrogations de la part des contribuables. Les autorités fiscales, elles-mêmes, n’ont pas clairement levé toutes les zones d’ombre qui subsistent concernant l’imposition de certains revenus. Chaque contribuable doit s’informer et prendre les bonnes décisions en cette année 2018 pour optimiser de la meilleure des façons sa situation. Attention à rester raisonnable et à ne pas jouer avec le feu ! Bercy a clairement annoncé que « des garde-fous seraient mis en place pour éviter que les contribuables n’optimisent leurs impôts ». Pour réduire vos impôts et optimiser vos déclarations fiscales en toute légalité, TacoTax est là pour vous venir en aide !